10 choses que vous devez savoir avant de vendre à découvert

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

Lorsque les marchés souffrent, les investisseurs et traders ont une alternative pour continuer à gagner en bourse avec la vente à découvert. Mais vendre à découvert n’est pas chose aisée. Et avant de se lancer dans l’arène il convient de comprendre quelques éléments clés qui permettront à l’investisseur en bourse d’éviter bien des erreurs et la ruine.

Car en effet c’est bien là le premier principe de la vente à découvert. Si sur une action à l’achat vous ne pouvez au maximum que perdre votre investissement si l’action atteint 0€, en vente à découvert vous pouvez perdre bien plus que votre investissement initial.

Imaginez que vous vendiez à découvert une action à 10€. celle-ci monte à 20€. vous avez une perte latente de 100% soit l’intégralité de votre investissement, cependant si vous ne rachetez pas, rien n’empêche l’action de monter à 40€ voir plus, et je vous laisse imaginer non seulement ce que vous avez perdu mais ce que vous devez maintenant rembourser à la banque. Chez la plupart des courtiers, vous recevrez un mail d’appel de marge.

Fort heureusement, il existe des couvertures. Votre broker ne vous autorisera pas à avoir une couverture négative plus de 2 jours et coupera lui même votre position. Une sorte de sécurité automatique. Mais lorsque votre couverture est épuisée et négative c’est déjà que vous êtes très mal. Lorsque c’est le cas je suggère toujours de couper la position plutôt que de rajouter des liquidités à votre compte.

C’est plus difficile de trouver une action à vendre qu’a acheter. En effet vous ne pouvez pas vendre à découvert toutes les actions de la côte. Seules les actions éligibles au SRD peuvent être vendues à découvert et encore pas toutes, seulement les plus grosses capitalisations, et encore cela dépend aussi de votre courtier.

Ceci rejoint la règle qu’en vente à découvert, les choses peuvent aller vite, surtout si vous décidez d’emprunter un peu d’argent en SRD et de faire jouer un effet de levier. Pour vous protéger et rentrer et sortir facilement, soyez certain de ne choisir en vad que des actions à fortes liquidités. C’est à dire qu’il y a du monde dans le carnet d’ordres et beaucoup d’ordres qui passent afin d’être certain de pouvoir passer votre ordre au marché s’il le faut.

La réactivité est clé, mais pour cela il faut de la liquidité sur un titre.

Pour vendre à découvert il vous faudra passer par le SRD. Et pour cela il faudra vous rendre éligible auprès de votre courtier en signant quelques papiers de manière électronique le plus souvent comme quoi votre niveau d’information et de compréhension du risque sontt suffisantes.

Lorsque vous perdez en vente à découvert et que votre perte excède votre couverture, vous serez en insuffisance de couverture. Si vous ne souhaitez pas racheter, il vous faudra rajouter de l’argent sous 48 heures sur votre compte. Attention, car cela peut devenir un cercle vicieux et vous ruiner alors que vous rajoutez toutes vos économies pour tenir bon sur une position contre vous et qui continue de l’être.

Si vous ne savez pas couper vos pertes à l’achat alors n’essayez même pas la vente à découvert. Car plus qu’a l’achat, la vente  à découvert requiert d’être réactif et de savoir couper vite.

Le cauchemar du vendeur à découvert c’est donc le short squeeze. C’est communément lorsque le marché monte sans consolider et va faire lâcher tour à tour tous les vendeurs à découvert. Lorsque les vendeurs à découvert se rachètent, ils font eux même continuer la hausse des cours.

C’est pour cela que l’on appelle ce phénomène un short squeeze. Les vendeurs à découvert se font presser comme des citrons les uns après les autres, dès qu’ils ne peuvent plus tenir la perte. Le short squeeze amène la ruine, soyez certain, d’être parmi les premiers à sortir avant de vous faire presser. La règle encore une fois c’est de savoir couper.

Un seul mauvais trade en vad peut ruiner votre compte.

Comme à l’achat, il faut avoir déjà en tête un plan de sortie avant de rentrer en vad. Et l’appliquer !

Le stop loss peut vous sauver tout comme à l’achat. Mais si vous jouez la vad c’est que le marché redevient volatil. En ce sens, c’est toujours mieux de lancer une vad si et seulement si vous avez du temps pour la suivre de près. Inutile de vader le marché si vous ne pouvez que regarder ce que celui-ci a fait à la clôture. C’est tout simplement trop dangereux.

Si vous vendez à découvert une action c’est que vous avez une raison. Faîtes en sorte de racheter votre vad lorsque cette raison n’est plus vraie et vous vous en tirerez très bien en faisant de la vente à découvert.

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

A propos de Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus

Partagez votre opinion:

schlegel says 29 avril 2016

Bonjour à tous, le sujet tombe bien je viens de tenter mon premier SRD pour apprendre.
Voila ce que j’en ai compris : (Julien me corrigera si nécessaire).
-La VAD vous permet de miser sur un scénario à la baisse.
-Votre broker valide votre projet contre une commission (attention c’est plus cher que lorsque l’on mise à la hausse et donc plus difficile à atteindre).
-Le SRD respecte le calendrier boursier (le mois commence 4 séances avant la fin du mois et finit 5 séances de bourse avant la fin du mois).
– Le SRD vous permet d’investir jusqu’à 5 fois votre capital disponible.
Alors c’est génial le SRD ?
1er bémol Le broker prend des frais à l’achat d’une VAD.
2ème bémol à la fin du mois boursier, le broker vous demande s’il vous voulez reportez votre position sur le mois suivant (souvent il se sert à nouveau au passage et vous si vous continuez c’est que votre scénario n’est pas validé, comme Cetelem qui vous prête à nouveau des sous alors que vous leur en devez ! ).
3eme bémol, même si vous reportez le SRD sur le mois suivant, le broker imputer la perte du mois en cours sur votre compte courant, il faut donc en plus que vous restiez un minimum liquide.
4eme bémol, vous pouvez, comme l’explique Julien, perdre beaucoup plus que sur une position classique.

Donc pour l’exemple, j’etais parti sur une VAD sur du bancaire sur rupture des 4510(au moins pour le volume c’est tout bon) et j’ai perdu 50 € alors que la valeur en bourse n’avait pratiquement pas bougée !

Donc voila, ce que j’ai appris et retenu de l’article de Julien et surtout la phrase qui vaut de l’or (au sens propre):
Si vous avez du mal à prendre vos pertes sur un trade classique, ne vous lancez surtout pas sur le SRD.

Voila j’espère que cela pourra en aider certains.

Reply
    Julien Flot says 29 avril 2016

    superbe retour d’expérience Jonathan. Merci bcp de ton partage. En effet, je conseille toujours de ne passer à la VAD que lorsqu’on maîtrise déjà bien l’achat et la gestion des pertes. Car en VAD comme tu l’expliques les pertes vont plus vites surtout si on prends un effet de levier. Donc ma recommandation pour débuter la vad serait avant de s’attaquer à la vad de valeurs sur le SRD, de s’esssayer à la vAD sur indice en utilisant notamment le tracker BX4 qui réplique la baisse du CAC 40. Cela permet de bien se familiariser 1: avec le processus pour gagner à la baisse. 2: de se familiariser à la gestion plus active que nécessite une position avec effet de levier car le BX4 est un effet de levier x2, donc assez pour comprendre le mécanisme et à la fois réduit pour s’éviter des mésaventures fâcheuses

    Reply
Ouss' says 30 août 2013

Sage sujet ! C’est entre autre pour ça que je n’ai jamais vadé. Je considère que je n’ai pas assez de connaissance pour pouvoir le faire et j’avais repéré que le risque était assez fort.

Bref, je trouve ça bien d’avoir fait un sujet pour mettre en garde.

Reply
trankil says 29 août 2013

je confirme : un seul mauvais trade peut faire très mal à un compte trading ….! UG et mon entêtement m’ont bien eu et il me faudra du temps pour me refaire…

Attention avec les VAD donc !

(PS: depuis ma mésaventure j’ai changé ma façon de vader. On verra avec le temps si ça suffit !)

Reply
    Julien Flot says 29 août 2013

    peux tu en dire plus tranquil sur ce que tu as changé dans ta façon de vader ?

    Reply
      trankil says 29 août 2013

      En fait, techniquement, j’utilise une nouvelle stratégie, basée sur des clôtures hors bollinger (j’en utilise 3 différentes sur chaque UT) , avec au moins 1 divergence confirmée (idéalement RSI) ainsi qu’un indicateur de tendance (afin d’écarter autant que possible les valeurs en rallye haussier !!!). C’est simple et très rapide. Quand j’ai un doute, je vérifie avec les fourchettes d’andrew pour savoir où j’en suis dans la tendance haussière.

      j’évite également les UT basses, sur lesquelles je me suis beaucoup fait avoir. Je ne VAD plus qu’à partir de signaux en UTH.

      Autre amélioration, je rentre en plusieurs fois (au moins 2), plutôt que de rentrer en 1 seule fois, ce qui minimise un peu plus le risque de perte et me laisse le temps d’avoir une confirmation plus franche.

      Enfin, je m’efforce de ne plus penser à ce que je vais gagner mais uniquement à ce que je peux perdre (mais ça, c’est super difficile en réalité ! )

      Reply
        Julien Flot says 29 août 2013

        les deux derniers élements sont ceux qui feront 80 % du gain au final en effet trankil.

        ne pas penser au gain avoir de l’avoir fait, plus difficile à dire qu’a faire mais cela fait tellement la différence et permet de couper rapidement une position qui part mal. c’est toujours plus dur si l’on a imaginé faire une grosse pv des jours durant…

        rentrer en deux fois c’est le top. Une fois par anticipation, l’autre moitié sur confirmation

        ou trois fois comme je fais souvent. 1/3 sur anticipation, 1/ sur cassure et validation, et le dernier 1/3 sur pullback éventuel. cela limite les risques. Si le trade part direct contre moi je n’avais que 1/ de position placée, s’il part contre moi sur fausse confirmation, les 2/3 de ma pose me permettent de sortir à moindre pertes voir en légère pv sur un trade ou j’aurai eu tort au final

        Reply
          edd says 28 avril 2016

          Messieurs, que veulent dire UT, UTH ?

          concernant l’état d’esprit à contrôler ses pertes éventuelles, c’est une question de tempérament, personnellement, je suis trop précautionneux.

          concernant le SRD, il y a des broker qui ouvrent à plus de valeurs en VAD, c’est le cas du mien (degiro).

          Enfin, peut-on utiliser les mêmes figures qu’à l’achat, mais à l’envers ? Je n’en suis pas sur.

          Reply
            Julien Flot says 28 avril 2016

            ut = unité de temps, uth, unité de temps horaire (60 minutes)
            oui certains courtiers proposent plus de titres que d’autres à la vente à découvert.

            contrôler ses pertes c’est une question de stratégie et de discipline d’appliquer celle-ci, justement la stratégie est là pour éviter que son tempérament ne prenne le dessus. Bcp d’investisseurs vendent dès qu’ils gagnent un peu de peur de tout reperdre.

            en vente à découvert, les mêmes figures prévalent. Mais on cherchera soit à vendre à découvert une résistance ou à vendre à découvert la cassure baissière d’un support ou la cassure baissière d’une figure.

            Reply
Ajoutez votre réponse

tout recevoir header
15 Partages