Crise : Les Repo rates annoncent le Krach boursier

La guerre commerciale, ce n’est plus ce que c’était. Les banques centrales supportent. L’inversion de la courbe des taux ne fait plus recette. Le brexit lasse. Bref, il fallait bien trouver quelque chose de neuf pour faire de nouvelles prévisions de Krach boursier, crise financière et autre Doom & Gloom d’une crise pire que celle des subprimes.

Il faut dire que la peur n’a jamais fait autant recette.

La précédente crise a tellement marquée les esprits que maintenant le biais psychologique c’est de croire que la prochaine sera pire. Je pense que la prochaine sera plus proche de 2000 que de 2008, une récession oui mais certainement faible et une crise qui en cachera surtout une autre. Mais passons, ce sera l’objet d’un prochain article vidéo.

Ce qui est navrant, c’est de voir qu’a chaque fois, les journaux et autres spécialistes s’empressent un peu trop vite de crier au loup, au Krach, à la crise. Il faut dire que cela fait cliquer alors pourquoi s’arrêter ?

A chaque fois qu’on manque de connaissances pour bien comprendre les tenants et aboutissants d’un sujet, on se facilite la tâche à remplir le gap avec des théories de crise, krach boursier et ça y’est ça ressemble à 2008.

Le problème, c’est toujours pareil. Les mêmes causes ne mènent pas forcément aux mêmes effets. La variable c’est le contexte. Et le contexte depuis 2008 a quand même changé. Ce qui ne veut pas dire que l’on ne tombera pas, on tombera, mais juste d’une manière différente.

Le problème du crédit c’est quand la garantie utilisée est du vent. Les repo rates se sont emballés en 2008 justement pour cette raison : les subprimes où on découvre que ce qui servait de garantie n’en ai pas. Aujourd’hui la situation est différente tout de même. Les banques ont des obligations de réserves, et dollar fort, taux bas, besoins de liquidité font que la donne est différentes. De plus, on voit bien que l’interventionnisme de la FED fonctionne très rapidement et garde tout sous contrôle, ce qui prouve que la confiance et là et qu’il n’y a pas de panique comme on pouvait le voir en 2008.

Le marché aime bien jouer à se faire peur et trouver des nouveaux sujets sur lesquels se focaliser alors qu’ils ont peu d’importance. Ce fut le cas avec l’inversion de la courbe des taux et maintenant avec ce crash des Repo rates.

On cherche à chaque fois l’élément déclencheur sans réellement passer plus de temps à vraiment comprendre les choses. Il est certain que sur internet de nos jours, il est plus simple de remplir son déficit de connaissances avec des idéologies et théories de la crise qui arrive…

En vidéo pour ceux qui n’aiment pas lire

Alors remettons les choses dans leur contexte.

Ces derniers jours, la FED a du injecter des milliards dans le marché des repo rates : c’est de la liquidité à très court terme pour donc des acteurs qui ont besoin d’argent frais très rapidement pour financer des besoins très court terme. C’est donc très spécifique et il faut éviter d’en tirer des conclusions très généralistes.

Evidemment, on vous sortira des graphiques pour vous expliquer que la dernière fois qu’on a vu cela c’était juste avant la crise des subprimes etc etc etc.

Mais comme pour tout ce que l’on vous sort en vous expliquant que c’était pareil avant les subprimes, il faut relativiser et creuser un peu plus, ce qui malheureusement est de plus en plus rare dans nos jours ou crier au Krach est tellement plus simple et populaire. On se fait tirer dessus à être optimiste. Ce qui me permet depuis des moins d’être toujours positif sur les marchés. Quand on commencera à abonder dans mon sens, là je me poserai des questions :-)

Alors ce repo market avec ses taux qui explosent c’est quoi ?

C’est assez simple à comprendre. C’est un marché qui permet d’obtenir des crédit à très court terme auprès d’institutions qui ont du cash(Les banques). En gros c’est pour financer des opérations de court terme, du fond de roulement en somme, des besoins de liquidités rapides. Et le taux est lié donc aux taux de la FED. Forcément si le taux s’écarte de ceux de la FED c’est qu’il y a un changement de paradigme qui pousse la FED à agir.

Alors forcément, si les taux explosent, on se dit que c’est parce que l’argent manque. Et vous avez raison.

La conclusion facile est de se dire que si l’argent manque, c’est qu’il n’y a plus d’argent. S’il n’y a plus d’argent, c’est que sans liquidités le marché se grippe. Et c’est moche forcément.

Et beaucoup vont s’arrêter là en se disant que c’est peut être le premier signe de la fin.

Mais poussons un peu plus loin.

L’homme apprend de ses erreurs, ce qui ne l’empêche pas d’en faire d’autres souvent liées aux solutions qu’il a mis en place pour se dégager d’erreurs passées en formant d’autres excès.

Mais en l’occurrence, avec les subprimes on pousse les banques à avoir de plus en plus de réserves. Ainsi, le manque de liquidités n’est pas. On a atteint certaines limites et pour compenser c’est le coût de cet argent qui augmente donc. Donc la FED ajoute des réserves supplémentaires pour aider le système à corriger cet excès et revenir s’aligner aux taux de la FED.

Alors cet excès de demande de cash très court terme est-il un problème ?

Là également il faut éviter d’aller trop vite en besogne et de choisir la raison de facilité qui est la plus négative.

La question est de savoir – est-ce que l’on manque d’argent ou est-ce que l’on dépense plus actuellement ? Vous voyez que ce n’est pas la même. Car qui dit accroissement des besoins dit une économie qui est loin de marcher au ralenti ou alors une inflation qui monte.

Nous sommes donc dans des affaires classiques. Le dollar est fort, les taux bas, les besoins importants à cette période. La seule chose que cela nous dit, c’est que les temps changent et que la FED va devoir à nouveau donc intervenir. Et que son intervention donc des derniers jours ne sera certainement pas un cas isolé à l’avenir. Mais surtout, certains ont la mémoire courte, mais l’interventionnisme de la FED ne date pas d’hier et non ce n’est pas un signe de 2008.

La FED intervient également quand ce n’est pas la crise.

On a donc juste d’un peu graisser les gonds de porte. Et la FEd et l’ajout de réserves représente la graisse. Mais si vous ne graissez pas les gonds de portes, ce n’est pas pour autant que c’est la crise. On est là surtout sur une opération de maintenance pour que ça continue de bien glisser.

Ce n’est pas parce que vous avez une petite fuite d’eau que tout explose et qu’il faut changer toute votre plomberie. Combien de fuites d’eau avez-vous réussit à réparer avec un simple patch chez vous sans pour autant voir toute la plomberie sauter ? C’est ici la même chose. Le marché a eu une petite fuite et on répare rapidement sans heurts.

De plus, les marchés n’ont pas du tout réagit. Ce qui prouve bien que contrairement aux journaux et spécialistes qui ont besoin d’exister et de vous vendre un pack de survie anti-crise, les investisseurs eux, ne paniquent pas car ils comprennent que ce Krach des repo rates n’est rien.

C’est une classique relation d’offre et demande. Il y’a un déficit d’offre par rapport à une demande accrue. Alors la FED va faire en sorte de fournir l’offre pour garder les taux sous contrôle le temps nécessaire. Ce n’est que si cela dure bien trop longtemps qu’il faudra se poser des questions. Pour le moment inutile d’anticiper et d’y voir forcément le mal. Jusqu’à preuve du contraire, ce n’est rien de plus que la révision des 100 000 km.

Les banques contrairement à ce qu’on dit ne vont pas si mal, l’inflation reste basse et sous contrôle. Nous entrons dans des conditions exceptionnelles et il va donc falloir arrêter de comparer des indicateurs qui ne veulent plus rien dire dans un contexte différent : taux bas, dollar fort.

Dans ces conditions, l’événement sur les taux de repo ne sont pas le début d’une crise mais juste un retour à l’action de la FED à un accroissement de son bilan pour continuer de faire son job. C’est une preuve que la FED garde le contrôle et qu’elle a tous les moyens de faire face jusqu’à preuve du contraire. Et on saura bien assez tôt si la FED perd le contrôle.

Je pense que le message clé ici à retenir c’est que peu importe ce qu’il se passera à l’avenir, les banques centrales sont clairement dans un interventionnisme immédiat. Ainsi le seul déclencheur d’une crise sera un événement qui impacterait la confiance du marché dans la capacité des banques centrales de continuer à être des chevaliers blancs.

Tant que ce n’est pas le cas, l’interventionnisme des banques centrales est vue comme un soutien par les marchés qui se disent, peu importe ce qu’il se passe, FED et BCE iront jusqu’au bout de leur politique pour soutenir les marchés.

Les QE ne sont pas un dump de liquidités auprès des banques, c’est un swap comptable c’est tout. Apparemment il va falloir le répéter encore longtemps.

En ce qui concerne les repo rates : la raison est simple loin des théories que l’on peut lire massivement : Les réserves des banques ont été réduites à cause d’impôts et de mise sur le marché d’importants bon du trésor. Les réserves ont donc été réduites en deçà de la demande.

Plus on va vers la fin de l’année et plus les banques cherchent à réduire leur bilan pour éviter une surcharge réglementaire. j’ai bien expliqué le changement de contexte depuis les subprimes et le fait que les nouvelles règle impactent les repo rates plus que les raisons l’ayant impacté pendant la crise.

Du coup les banques n’ont pas intérêt à prêter leurs réserves en excès, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a plus de réserves…Cela va durer donc jusqu’à la fin de l’année, c’est pour cela que la FED se substitue aux banques pour contrôler les taux repo.

Pour moi donc rien d’anormal, plutôt un nouveau “normal” auquel il faut s’habituer . Pas besoin à mon sens d’y suréagir donc. mais nul doute que ça va durer donc jusqu’à la fin de l’année et encore brasser beaucoup d’air.

C’est une sorte de garantie pour l’investisseur.

Jusqu’a preuve du contraire. Et bien sûr que les banques centrales perdront à un moment donné la main et c’est cela qui fera mal pour un temps à la confiance et donc au marché. Mais ce n’est pas encore pour cette fois-ci. Et même le jour où cela arrive, vous savez, qu’une crise, c’est justement ce que tout investisseur attend pour acheter de bons business à bas prix. Donc il faut arrêter d’en avoir peur.

Fort heureusement, dans quelques temps, tout le monde aura oublié ce que sont ces repo rates et on retournera à chercher et trouver une nouvelle raison pour expliquer le Krach boursier et la crise qui arrivent.

Tant que la majorité s’émeut du moindre évènement pour crier au Krach, je me dis, en tant qu’investisseur contrarien, qu’il y’a encore de la place pour profiter d’opportunités à l’achat.

Vous pouvez maintenant reprendre une activité normale

amicalement

Julien


Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

A propos de l'auteur Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus
  • Joye dit :

    Bonjour Julien.
    Je te suit depuis plusieurs mois sur YouTube et j aime t’écouter pour ton côté optimiste.
    J aurai pu être d accord avec toi pour le niveau du prochain krach ou crise mais les banques centrale sont trop intervenu et aurait du laisser la nature du marché et élever les taux d intérêt . Pour moi les banque centrales on faussé l économie et essayé de repousser le krach le plus longtemps possible et je pense que la crise sera donc plus importante qu en 2000.
    Apres je suis qu un amateur d économie a nature un peu pessimiste. Bon week-end.

    • Julien Flot dit :

      Merci de cet avis. J ai d autres articles en préparation pour aller plus loin et justement parler de la bulle des banques centrales

  • >
    30 Partages