Menu

Croissance et compétitivité en France: Était-ce vraiment mieux avant?

En bourse, en économie, en politique, on a souvent l’impression qu’un pays évolue, que les choses changent, deviennent meilleures. Mais comme j’avais pu aborder le sujet sur 300 ans de crise, l’homme a la mémoire courte et ne se sert malheureusement pas, des erreurs de ses ancêtres. ce qui fait que le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui n’est pas si différent de celui dans lequel nos grands-parents et nos arrières grand parents, vivaient, il y a 100 ans. Au final, même si nous nous en rendons pas compte, la situation de la France d’aujourd’hui n’a que peu de différences par rapport à la France d’il y a 100 ans. Economie, bourse, politique, tout n’est qu’un cercle. Petit tour d’horizon et éléments choisis. Il n’y a qu’a regarder du côté des indicateurs économiques. La charge de la dette publique en 1913 était de 2,37% du PIB contre 2,40% aujourd’hui. Les banques et le monde de la Finance n’étaient pas moins puissants en 1913, on aurait tendance à l’oublier et à penser que cette puissance est contemporaine, mais la Finance pesait en 1913 7,8% du PIB contre 7,3% aujourd’hui. Les français étaient autant des fourmis qu’aujourd’hui avec 11% du PIB contre 13% aujourd’hui d’épargne….et la liste peut encore être longue.

Il y a 100 ans, La France était déjà en déclin

La croissance il y a 100 ans était atone. Depuis 30 ans (soit la fin des trente glorieuses) la croissance en France annualisée est de 1,8%. Mais en 1913, depuis 1870 et la perte de l’Alsace-Lorraine, la croissance annualisée était de 1,40%.

On a souvent tort de ne pas regarder dans les archives. On s’y rendrait compte que les sujets d’aujourd’hui furent les mêmes qu’hier.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Victor Cambon, ingénieur et journaliste en 1909 parlait déjà de la supériorité du modèle allemand.

« Tout nouveau, tout beau » est un proverbe dont le Français se moque. L’Allemand y croit…Nulle part une invention n’est plus appréciée qu’en Allemagne; elle assure à son auteur le succès et, comme il la lance à l’étranger avec la ténacité que l’on sait, une rapide fortune.

Baron Charles Mourre en 1900 parlait déjà de la perte de compétitivité de la France

Nous perdons la suprématie industrielle et commerciale que nous partagions jadis avec l’Angleterre. Nous sommes en décadence économique. Les causes fondamentales en sont connues: Les Français, au lieu de faire valoir leurs capitaux par eux-mêmes, achètent des valeurs de bourse et briguent des places de fonctionnaires.

Jean Jaurès rajoutait sur le débat de l’impôt en  1904

Il est bien certain que l’impôt direct n’a pas atteint le développement qu’il peut atteindre sans fausser les ressorts mêmes de la production; tout comme il est certain que l’impôt indirect, l’impôt de consommation, pèse sur la production, sur le travail, dans des proportions démesurées.

Eugène Letailleur journaliste et polémiste en 1914 sur l’oligarchie financière.

Ces bénéfices anormaux sont pris sur le public, à son insu; leur caractère est inavouable. Si l’opinion se répand que nos grands établissements se livrent à des opérations hasardeuses, le public ne leur confiera plus son argent, ce sera l’effondrement. Ils ne peuvent avouer qu’ils sont des banques d’affaires déguisées en banques de dépôts.

Charles Péguy en 1913 sur les inégalités

On ne parle aujourd’hui que d’égalité. Et nous vivons dans la plus monstrueuse inégalité économique que l’on ait jamais vue dans l’histoire du monde.

Paul Leroy-Beaulieu en 1911 sur les dépenses de l’état.

C’est à propos du budget de l’état qu’a surgi la théorie qu’il est incompressible. tous ceux qui en vivent usent, pour empêcher toute réduction, de leur force électorale. S’agit-il de supprimer un établissement coûteux et inutile, un tribunal sans affaires, une école sans élèves, un bureau de poste sans clientèle, l’opposition sera des plus vives.

source données: l’expansion

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

ici, vous avez la photo à l'instant t. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%, 2012:+9%, 2011:-11%...

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Julien
Julien

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.