Guerre commerciale: Trump, protectionnisme et fausses solutions

Accèdez gratuitement à des conseils, stratégies et techniques pour bien débuter et mieux investir. Cliquez-ici pour Débuter Maintenant

Vous n’avez forcément pas pu passer à côté de l’effet Taux d’intérêts et guerre commerciale à la sauce Trump. Et de leur effet déclencheur sur la baisse des marchés boursiers.

Mais comme souvent la vérité est ailleurs.

La politique dure de Trump qui fait tant peur aux marchés, cette crainte d’une guerre commerciale n’est pour moi qu’une technique de négociation bien connue : Le pied dans la porte.

On commence par faire une demande inacceptable pour donc se faire fermer la porte au nez. Pour ensuite mettre le pied dans la porte et revenir avec une proposition vue comme plus raisonnable par rapport à la première. On accepte alors bien plus facilement cette seconde proposition car elle est bien plus raisonnable que la première. Mais on aurait sans doute refusé cette seconde proposition si elle avait été faite en premier et de manière direct. Et la magie, c’est que cette deuxième demande était en fin de compte l’objectif premier du négociateur.  C’est psychologique et c’est une technique de négociation très connue. Et pour moi c’est ce qu’il est en train de se jouer devant nos yeux dans cette pseudo guerre commerciale. Bien entendu les grands de ce monde ne sont pas dupes. Et c’est bien pour cela que fort heureusement nous n’avons pas une réelle escalade irrationnelle mais bien un jeu de négociation en cours.


Vous souhaitez apprendre à faire vos propres analyses techniques et savoir comment détecter les figures graphiques qui gagnent pour enfin savoir quand acheter et quand vendre au meilleur moment? Vous souhaitez être capable rapidement de réaliser le même type d'analyses claires et précises comme moi?

Alors, Téléchargez tout de suite et gratuitement le livre pleins de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Vous l’avez entendu, une guerre commerciale dans un monde économique aussi interdépendant tel que nous le connaissons aujourd’hui n’a aucun sens et aucun intérêt. Le protectionnisme faisait sens il y a 100 ans. La mondialisation a changé cela. Et c’est bien pour cela que nous avons tendu depuis plus de 50 ans à créer des zones de libre échange.

Car une zone de libre échange c’est gagnant gagnant.

Alors c’est la mode actuellement, le nationalisme, le protectionnisme. Le peuple le demande alors les politiques en profitent pour gagner des points. Mais économiquement c’est un cercle vicieux et un désastre économique.

Alors on demande du protectionnisme en général car on n’est pas heureux, on n’a pas le sous, on a l’impression que les autres ailleurs vivent mieux que nous. Et alors on se déresponsabilise, on blâme les voisins, les patrons, le Président. Et puis chacun rejette la patate chaude sur le suivant et on finit par blâmer l’Europe, les US, les Chinois, le monde entier. Plutôt que de s’occuper à mettre en place les “réformes” au pas de sa porte on s’occupe et on dit ce que les autres devraient faire. Si bien que rien ne se résout jamais puisque c’est toujours la faute à l’autre.

Le problème n’est donc pas celui auquel on pense. Mais bien un problème psychologique, de frustration des nations, des gens. D’un rêve d’une vie meilleure alors même que la définition d’une vie meilleure est floue, voir erronée.

C’est un cercle vicieux.

Trump est dans ce cas. Il a construit toute sa campagne de la sorte. C’est un homme d’action, un homme fan du pied dans la porte. Les médias retransmettent surtout ses demandes irrationnelles et chocs mais beaucoup moins les concessions qu’il fait par la suite voir ses échecs à obtenir ce qu’il voulait vraiment.

Cette histoire de taxes sur l’acier , de protectionnisme n’est pas différente.

Et surtout personne n’a rien à y gagner.  Les économistes qui sont en général d’accord sur rien. Sont tous d’accord pour dire que le libre échange est bénéfique pour l’économie mondiale. Que chacun en tire un bénéfice. Mais les gens s’attachent en premier lieu à ce qu’ils perdent de visible plus qu’a ce qu’ils gagnent d’invisible. C’est cela le mal de notre monde. Un manque cruel d’éducation économique qui permettrait de comprendre les réels enjeux et dans son choix de vote d’avoir les tenants et les aboutissants.

Sinon le monde n’est que foule. Et je vous laisse lire ou relire l’excellent livre de Gustave le Bon qui date de 1895 pour comprendre ce que l’histoire peut nous apprendre de nos erreurs si on veut éviter de les répéter.

La guerre commerciale et le protectionnisme, c’est un peu comme si vos partenaires commerciaux faisaient un trou dans le fuselage de leur avion et que pour répliquer vous fassiez de même. C’est idiot et tout le monde y perd. Le protectionnisme c’est ça.

Après tout si votre électroménager et vos ordinateurs sont moins chers aujourd’hui, c’est bien grâce à la main d’oeuvre peu cher chinoise. Et ces économies réalisées vous aller le dépasser ailleurs. Donc tout le monde y gagne.

Alors c’est certain que pour ceux qui perdent leur boulot le choc et le mal sont réels. Mais c’est la mondialisation et il faut s’adapter. Les vieilles industries ferment en occident pour s’ouvrir en orient. Mais à leur place, de nouvelles industries se créent. Tout va plus vite et c’est surtout l’adaptation au changement qui est importante.

Pour moi donc les français doivent être formés à deux choses: L’économie et la capacité d’adaptation au changement.

Si vous imposez des taxes à vos partenaires commerciaux, ils en feront de même. Et vous serez tout les deux en bien plus mauvaise posture qu’avant votre petit jeu de “celui qui pisse le plus loin”.

Alors Trump est un peu coincé. Make americain great again, ça claque bien comme titre. Mais le problème c’est que ça passe par des réformes intérieurs du pays et des sacrifices internes. Et ça auprès de la population et des électeurs ça passe beaucoup moins bien. Donc on va chercher à blâmer les autres dans un espoir de négocier quelques traités. Mais qu’on sait très insuffisant pour régler le problème de déficit commercial.

D’ailleurs un déficit commercial contrairement à ce qu’on vous raconte en ce moment, c’est pas forcément mauvais. Mais forcément quand on entend déficit, on se dit, houla, pas bon. c’est d’ailleurs vrai factuellement parlant, cela représente plus d’argent qui sort du pays qu’il ne rentre. Mais cela veut dire que contre cet argent, vous avez également plus de biens achetés en contrepartie qui viennent dans votre pays aussi et donc moins qui sortent.  On envoi de la technologie et du design en Chine et on reçoit un téléphone en contrepartie. Qui gagne l’échange ? Les deux. Car c’est un échange, il n’y a pas de gagnant ou de perdant. il y a la rencontre de deux intervenants qui ensemble créent un échange alors que chacun dans leur coin ne pourraient arriver à la même production.

Le tout est une balance, tel un bilan. Des pays en déficit commercial sont en face de pays avec des excédents. Le monde est donc en somme nulle.

Le vrai problème ne vient pas du déficit commercial mais des causes de ce déficit commercial. Le déficit commercial n’est pas important. Ce qui l’est plus c’est si ce déficit est la cause d’un endettement trop important des ménages qui consomment donc au-dessus de leurs moyens et de manière irrationnelle.

C’est aussi un problème si par exemple l’argent qui est économisé en allant chercher des économies ailleurs, n’est pas réinjecté dans des investissements dans le pays et au contraire dans d’autres pays. c’est dans ces cas là que l’on a un déséquilibre et que forcément certains pays comme la Chine gagne déjà la guerre commerciale. Car la guerre commerciale n’est pas un phénomène nouveau. Sous de faux airs de zones de libres échanges, il y a toujours eu un prix à payer et une guerre invisible.

La conclusion est que les problèmes sont là mais qu’ils ne se résolvent pas en blâmant le voisin et donc en mettant des mesures protectionnistes qui vont faire en sorte d’empirer les choses pour toutes les parties. Car le protectionnisme c’est tout simplement augmenter les prix et rendre les biens que l’on importent plus chers. Cela fait moins d’argent à dépenser ailleurs. Et donc impacte négativement l’économie dans son ensemble.  C’est assez absurde de penser que finalement on a exporté des industries et métiers entiers à l’étranger car ce n’était plus rentable de produire nationalement et maintenant on va se rajouter une taxe pour au final ne pas avoir le bénéfice de la mondialisation qui est de payer moins cher des produits que l’on est pas capable de produire de manière effective soi-même…

Et qui va payer ce surplus ? Le consommateur.

Donc au final le consommateur qui voit son industrie délocalisé, perdant ses revenus, se retrouve à vouloir des mesures protectionnistes qui ne lui ramèneront pas son emploi mais surtout lui feront payer ses produits de consommation plus cher qu’avant.

La boucle est bouclée.

 

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour enfin devenir un trader gagnant
Partagez cet article
Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

Cliquez-ici pour accéder gratuitement et immédiatement aux actions à acheter cette semaine en bourse.

A propos de l'auteur Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus
  • Pierre dit :

    De grâce, restez sur le thème boursier et évitez le préchi-précha politique à la mode mondialiste. Merci.

    • Julien Flot dit :

      Bonsoir Pierre. je parle ici économie et non politique. Et cet élément impacte actuellement la bourse d’où mon article. Si vous voulez apporter des éléments supplémentaires constructifs, libre à vous. Merci de me lire

  • >
    5 Partages