La Bourse en mode Pivot de la FED mon cul

La FED a donc frappée. La bourse avait prévue la hausse de 0,75%. La Bourse avait moins prévue que le dot plot chart, annoncerait que plus de hausses de taux seraient prévues avant la pause. On a 0,75% de plus en gros de prévus. Ce qui fait dire à beaucoup d’intervenants que le pivot n’est pas pour bientôt.

Et pourtant

Comme d’habitude tout est question d’interprétation. Le marché peut avoir peur que les taux vont encore plus monter. Mais comme dit, plus ils montent haut et vite, plus le marché a peur d’une récession, et plus il anticipe que la FED fera une pause ou n’ira pas au bout.

C’est un peu le serpent qui se mord la queue, mais le jeu n’est pas terminé. Et la prochaine partie commence.

Il faut bien comprendre qu’il y’a plusieurs pivots. Le pivot de la baisse des taux n’est pas avant un moment, ce n’est pas celui-là qui importe.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Le pivot de la pause des taux également est celui qui importe et que le marché anticipe mais là aussi, avant d’entrevoir une pause, il faut d’abord que le troisième pivot soit enclenché, à savoir une hausse des taux moins fortes. Puis il y’a le pivot du quantitative tightening, de la planche à billets en somme.

Et la FED a donnée une guidance hier. 0,75 de hausse en novembre et 0,5 en décembre. Puis les hausses seront moins importantes jusqu’à la pause.

Le plus intéressant c’est le fait que les gens qui pensaient à raison que la FED se plantaient sur l’inflation temporaire sont maintenant enclins à faire confiance à la FED quand elle fait ses prévisions de croissance. on voit que la FED pense monter les taux jusque 4,5% rapidement et que l’impact sur l’économie sera au final très soft landing puisque la croissance resterait autour des +1%. Et si la FEd est trop optimiste ? C’est là que le marché jouerai qu’elle n’irait pas au bout et ferait la pause plus tôt.

Au final hier en étant encore plus dur, la FED au final a construit ce qui servira d’espoir plus tard.

Biais de confirmation

Dîtes vous bien que même les humains de la FED sont biaisés. Ainsi après s’être trompés sur l’inflation temporaire et avoir maintenu les taux bas trop longtemps, voilà que maintenant après avoir sous estimée l’inflation, ils vont la surestimer et monter les taux bien plus que de raison en ne laissant pas le paquebot montrer virer de bord d’abord. C’est classique, ils veulent tellement ne pas perdre de crédibilité qu’ils sont comme le trader qui moyenne à la baisse, ils n’accepteront là aussi pas de changer de cap si facilement. Et c’est ce qui fait peur au marché dans un premier temps mais ce qui le fera espérer ensuite.

Et donc cela nous amène à nos moutons. Le fait que la bourse rejouera la récession et rejouera le fait que la FED se plante et ne pourra pas aller au bout de son plan de resserrement de taux.

Comme dit également l’autre jour, très rapidement on va se rendre compte que la hausse des taux fait faire pas mal de pertes sur les obligations achetées pendant le covid. Ce sera un sujet pour 2023 mais là aussi les choses vont s’accélérer et obligeront la planche à billets à revenir sur le devant de la scène plus tôt, et là vous vous rendrez compte qu’on acceptera une inflation à 5%, en plus comme dit dans de précédents articles, c’est nécessaire pour continuer de financer les investissements qu’un monde géopolitique instable et la guerre des monnaies et des matières premières vont demander ces prochaines décennies. L’interventionnisme de l’état ne fait que commencer et il aura besoin de financer ces multiplies investissements. Mais c’est un autre sujet pour plus tard.

En attendant, il y’a une limite à tout même si la FEd ne le dit pas. Les taux ne peuvent pas monter au-delà des 5% en ligne droite sans mener à une crise de la dette. Donc la FED devra à un moment donné contrôler cela même si elle ne peut le dire. Rappelez-vous au sortir de la guerre, les taux longs, on parle bien des taux longs étaient cappés.

Donc vous l’avez compris, rien de fondamental n’a changé.

Plus on monte les taux et plus le marché a peur et doit revaloriser le marché boursier à la baisse surtout avec les résultats d’entreprises qui vont commencer à donner des signes de faiblesse. Mais plus les taux montent, plus l’économie patine, et plus on se rapproche de la fin de la montée des taux et le marché peut anticiper une nouvelle fois en mode espoir.

Tout va donc résider encore plus dans les stats économiques et les résultats d’entreprise. Et ce n’est pas une petite désinflation ou montée du chômage qui fera l’affaire. Pour que l’on anticipe une obligation de la FED de réagir dans l’autre sens en mode panique, il faudra un point de rupture. Rupture qui interviendra mais pas encore.

Mais surtout sur le plan des taux, on a l’impression que tout est pricé. Bien sur le marché peut continuer de baisser, et les résultats d’entreprises peuvent donner le coup de grâce. Mais maintenant on ne devrait plus avoir trop de doutes sur les taux. même si l’inflation ne baisse pas en octobre, que l’emploi reste solide, on a déjà en tête qu’on aura droit à 0,75 en novembre et 0,5 en décembre. On a déjà cassé sur le marché, l’espoir, là on est sur des niveaux où on joue le pire. Donc il faudra que le pire advienne pour qu’on joue l’espoir de pivot encore une fois.

Donc pour le Krach boursier, il faudra un autre élément.

Les résultats comme on l’a dit ou Poutine qui, acculé lui aussi s’enferme dans le biais de confirmation et moyenne à la baisse pour ne pas accepter d’avoir tort. Car si la mobilisation de nouvelles troupes semble surtout dans un premier temps pour tenir les lignes et faire reposer l’armée conventionnelle, l’idée de faire les référendums au plus vite est de rattacher certains territoires à la Russie et donc de pouvoir se donner le droit d’utiliser des frappes non conventionnelles pour protéger le pays…De toute façon qu’a Poutine à craindre ? Plus d’armes données à l’Ukraine, plus de sanctions ? Le conflit vient surement de s’allonger et avec lui le risque économique énergétique, la dernière porte de sortie de Poutine. La durée du conflit, c’est la seule arme pour faire céder l’une des parties. Et pour aider à tenir les US savent qu’ils doivent tout faire pour faire baisser les prix énergétiques et même si cela doit passer par une baisse du dollar pour aider les partenaires. Et comment on fait baisser le dollar ? En montant assez les taux pour que le marché n’ait plus peur de l’inflation mais de la récession.

Bref, pour moi y’a rien de neuf. Le marché va continuer l’alternance entre oh mon dieu les taux montent et plus les taux montent plus cela nous rapproche de la volonté du marché de jouer le oh mon dieu on va se prendre la récession et donc les taux vont baisser. Question de sous vagues et de timing.

Et si on parle de krach boursier, on joue avec une ligne fine. Mais ce n’est pas ce sujet qui fera sauter les lignes. il faudra un cygne noir cad un zombie qui sort du placard avec une faillite ou autre. C’est là qu’on dira que la FED a cassée quelque chose.

En attendant c’est le graph qui importe. Voyez hier les réactions de l’euro, de l’or, des taux, dès que Powell a expliqué que les taux monteraient moins fort dans quelques mois et qu’ils se réservent le droit de moins les monter si l’économie se dégrade. C’est bien que le marché ne regarde que ça et y est sensible pour rejouer un coup de pause. De plus la guerre des monnaies est lancée, avec les banques centrales du monde qui montent les taux en décalage avec la FED ces prochains mois et la Banque du Japon qui ne fait rien mais intervient sur le marché des changes.

ça nous promet encore pas mal d’alternance dans le débat. mais c’est le jeu de l’hypothèse de travail

Analyse CAC 40

Les optimistes se raccrocheront au fait qu’on a sauvé le support ce matin et que depuis la remontada fait penser que le marché digère bien. Les pessimistes y verront un simple pullback qui referme le gap mais ne change rien à la donne, c’est dégradé sous les 6100 points.

Donc on n’est pas plus avancé. Les acheteurs défendent les supports, les vendeurs ne lâchent pas si facilement. C’est tout simplement une congestion dont seule l’issue donnera le la. à tct sur la journée, je dirai qu’il est important de tenir les 5950 pour continuer de dire que le marché digère bien la FED, sinon en dessous, on y verra surtout un pullback de couverture mais qui ne change rien à la tendance baissière.

A contrario, il faudra valider un retour au dessus des 6066 pour vraiment y voir une volonté de rebond et d’acter que le pire est peut être derrière.

Bref c’est très neutre je dirai à ce stade. C’est une bataille de tranchées avant verdict de la prochaine ligne de front. Les Us décideront cet aprem et surtout demain pour la clôture hebdo.

Portefeuille Graphseo Bourse

Je continue d’être très défensif sur le portefeuille en étant très cash. Hier le rebond de RHm a aidé, j’ai soldé une grosse partie. J’ai tenté quelques achats pour jouer la FED que j’ai revendus en fin de soirée.

On verra si les futures Us tiennent et si je reprends ces positions cet aprem pour reprendre une exposition en mode, FED digérée, et wait& see les stats de début octobre ensuite puis surtout les résultats.

on voit que dans la tech en tout cas, les années fastes où l’argent coule à flots est terminé, l’heure est aux économies, et pour bcp de ces boites les économies se font sur le budget marketing, le problème c’est quand ces valeurs de croissance achetaient leur croissance grâce au marketing mais ‘n’étaient pas rentables, maintenant qu’elles sabrent leur budget marketing, c’est moins de croissance pour des valeurs de non-croissance et non rentables.

Le marché va continuer de se réorienter vers la qualité. Et comme la récession n’est pas encore là, mis à part qu’avec la peur de la récession, on va vouloir aller chercher des obligations à 4% pour mieux pondérer les portefeuilles, il devrait néanmoins rester assez de flux pour continuer la sélection naturelle et continuer d’aller chercher les boites qui sont de qualité et continuer de se concentrer. Ce qui en cas de panique sur le marché en sera la cause et l’accélérateur quand tout le monde est sur les mêmes titres et cherche à en sortir en même temps…

Sinon j’ai pris du Ubisoft ce matin, soldé DBV, re accumulé Hello groupe hier. ça va être très intéressant de suivre l’évolution du dollar car cela va bcp poser de questions pour les investisseurs étrangers ces prochains mois quant à la diversification des portefeuilles, le conflit toujours en arbitre.

En attendant, la prudence doit prédominer encore. rien n’est fait, rien n’est clair. Le marché est encore bcp blindé de liquidités et de produits dérivés, donc les mouvements sont à prendre avec des pincettes avec bcp de couvertures et d’arbitrages sans pour autant changer la tendance de fond.

Tous les trades sont partagés en temps réel au sein de l’Académie.

Portefeuille Graphseo bourse trading dynamique
Portefeuille Graphseo bourse trading dynamique

Souhaitez-vous recevoir un email pour être averti dès la publication de mes nouvelles positions? Alors Cliquez-ici

amicalement

Julien

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Les positions prises ou soldées en cours de journée post publication sont stipulées directement dans l'article du lendemain. Chaque fin de mois et chaque fin d'année, un article spécifique est publié pour faire le bilan de la performance du mois et de l'année. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (portfolio zonebourse) et ne sont pas une incitation à l'achat ni à la vente.

Performance 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

La performance moyenne annuelle est de +40% depuis 2008. Avec l'accroissement du capital, je prends moins de risques aujourd'hui et vise +20% par an selon les conditions de marché. Ce qui m'importe, c'est le gain en valeur que représente ces +20% et non le pourcentage de gain seul. On ne gère pas un portefeuille à 6 chiffres comme on en gère un à 7...

Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi. Mon but est de vous apprendre à pêcher votre propre poisson et non à vous le donner. Cela reflète uniquement mon avis/opinion qui ne saurait valoir recommandation.

Les frais sont de 0,10% par ordre soit 0,2% l'aller retour (TTF en sus lorsque applicable) qui sont prélevés à la clôture de la position afin que vous ayez la performance brute de chaque position. La performance globale, elle, est nette de frais. Les éventuels retraits sont annoncés, notamment quand vient le moment de payer les impôts sur bénéfices. La grande majorité des bénéfices sont réinvestis depuis 2008. Les retraits/virements ponctuels annoncés. La performance est donc en net.

Débuter, investir et gagner en bourse avec la stratégie du moindre risque

livre-2-recto

En une formation apprenez l'essentiel pour gagner en bourse en profitant de mes 16 années d'expérience. La stratégie du moindre risque permet d'avoir le bon timing pour acheter et vendre au bon moment sans se prendre la tête et donc en prenant moins de risques. J'ai mis tout ce que je sais dans cette formation. Une formation tout en un, pas à pas pour débuter, investir et gagner en bourse! Une formation en bourse qui les réunit toutes.

Débutez maintenant, apprenez comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 7 chiffres sans avoir 150 de QI et comment vous pouvez en faire de même grâce à la Stratégie du moindre risque. Cliquez-ici pour découvrir comment la Stratégie du moindre risque peut révolutionner votre façon d'investir en bourse.

Découvrez la Stratégie du moindre risque maintenant
Merci de faire tourner et partager cet article
Julien Flot
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.