L’importance des dividendes

Accèdez gratuitement à des conseils, stratégies et techniques pour bien débuter et mieux investir. Cliquez-ici pour Débuter Maintenant

Un article intéressant sur l’importance des dividendes sur le Wall street journal me pousse à m’intéresser au sujet. La plupart de nos investissements sont basés sur la création de valeur amenée par la hausse des prix des actions. Peu d’entre nous basons nos portefeuilles sur la création de valeur sur des dividendes.
Il faut mettre quelques chiffres maintenant pour appuyer le fait que oui les dividendes sont très importants, qui plus est en période délicate pour les marchés. Historiquement ainsi, sur les 80 dernières années, le wall street journal rapporte que les dividendes comptent pour 44% de la croissance du S&P 500.
Alors moins de la moitié de la hausse du s&p 500 est due aux dividendes. On peut se dire, finalement qu’une stratégie de construction de portefeuille long terme à la bon père de famille n’est pas plus intéressante que de faire le swing trader pour optimiser ses placements et son temps de placement.
Cependant cela ne serait pas prendre en compte un fait important : l’inflation.
En effet le wall street journal lorsqu’il évalue la croissance du S&P 500 du aux dividendes, ne l’ajuste pas par rapport à l’inflation.  J’ai trouvé quelques graphiques qui illustrent justement qu’inflation ajusté, les dividendes participent en fait à hauteur de 80% de la hausse historique du s&P 500 et sur certaines périodes hyperinflationnistes, on est même proche des 100 % comme dans les années 70.
Par ces graphiques on voit qu’a long terme, une stratégie de portefeuille basée sur des dividendes s’avère être la meilleure stratégie de placement  et de rentabilité pour l’investisseur. La majorité de la rentabilité sera amenée par les dividendes, voir la totalité en période difficile pour les valorisation. Par contre pour les investisseurs avec des horizons de placement court terme, une stratégie basée sur les dividendes n’est pas adaptée, ceux-ci chercheront donc à profiter des tendances court terme et des diverses spéculations dans la valorisation des sociétés.
Au final en tant qu’investisseurs, on dit souvent que les dividendes ne sont pas importants, du moment que la valorisation de l’action s’apprécie. La plupart d’entre nous d’ailleurs ne voyons la plus value potentielle que par appréciation des cours de bourse en occultant souvent les dividendes versés.
Mais en faisant ainsi nous ne voyons pas plus loin que le bout de notre nez.
Il est certain que suivant notre âge est notre situation personnelle, nous voulons soit un portefeuille sécurit, soit un portefeuille qui s’apprécie rapidement avec des sociétés de croissance. Mais après tout quel est le premier but de détenir des actions historiquement parlant ? C’est de recevoir le fruit des bénéfices donc des dividendes, une contrepartie de la prise de risque prise par l’investisseur qui avec ses fonds permet à la société de croître.
Bien entendu, les actionnaires de petites capitalisations, et qui ne versent pas de dividendes peuvent répondre qu’ils ont fait fortune en investissant dans de telles valeurs qui ne versent pas de dividende mais ont vu leur cours de bourse multiplié par 4 ou 5 en tr-s peu de temps. Mais n’est ce pas oublier une partie de l’histoire.
Si le cours de bourse d’une action monte, c’est bien que la demande des investisseurs pour acheter croît. C’est une récompense par rapport aux bons résultats de la compagnie. La hausse des cours reflète cette bonne santé. Mais si le groupe est en bonne santé et ne verse pas de dividende, alors il n’y a aucun intérêt que des investisseurs soient présent à long terme sur le dossier, si la seule manière de créer de la valeur pour l’actionnaire est de voir le cours de bourse monter, alors c’est la porte ouverte à la création d’une bulle, et plus tard à son explosion. C’est tout simplement la porte ouverte à la spéculation.
Un portefeuille basé sur le dividende est donc un portefeuille très long terme, c’est du buy & hold tout simplement parceque la valorisation n’intéresse pas l’investisseur, seul le dividende compte. Surtout des grands groupes qui font peu fluctuer leur dividende. On évitera de choisir des sociétés qui versent un dividende exceptionnelle une année, puis n’en verse plus l’année suivante pour cause de mauvais exercice. On appréciera plutôt des sociétés qui versent des dividendes continuent les bonnes et les mauvaises années.
Le graphique ci-dessus est intéressant même s’il ne prend pas en compte la baisse des marchés de cet été. Le S&P est ajusté à l’inflation et aux dividendes. On obtient une croissance de l’indice boursier américain et donc seulement une croissance due à la hausse des prix à 1,7% annualisé. C’est bien moins que ce que tout investisseur qui débute en bourse peut imaginer. La majeure partie de la rentabilité d’une action ne vient donc pas de la croissance.
La rentabilité d’une action est donc fonction du dividende versé, de la croissance des bénéfices, de l’inflation et donc du price earning ration, bénéfice net par action.
Alors, il temps de se forger un PEA long terme basé sur des versements de dividendes, un portefeuille d’investissement et non de spéculation. Et en plus vous pouvez éteindre le pc.
Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

Cliquez-ici pour accéder gratuitement et immédiatement aux actions à acheter cette semaine en bourse.

A propos de l'auteur Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus
  • Patricia dit :

    B’jour,

    En fait je ne vois pas le graphique oÔ.

    Je pense que si on a un capital qui commence à être conséquent, on peut allouer une partie à la construction d’une portefeuille de rendement, un autre défensif et un spéculatif, sans perdre de vue pour chacun un money management adapté, car même sur un portefeuille rendement, il n’y a de raison à accepter une perte sur une valeur de plus de 20% par exemple, quitte à revenir sur elle.

    Donc l’idée de se dire “moi je ” suis long terme ou court terme n’a pas de sens, puisque l’on peut avoir plusieurs stratégies, ce qui est bien complexe quand on veut remplir le questionnaire profil investisseur lorsque qu’on veut ouvrir un compte :D

    Merci pour tous tes articles, je les lis et relis quitte à faire une overdose, je vais bientôt être prête pour l’opération de sauvetage de mes portefeuilles :p

  • >