Pour gagner de l’argent en bourse il faut se moquer de vouloir avoir raison

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour enfin devenir un trader gagnant

Voilà déjà plusieurs années que j’investis en bourse à titre personnel. J’ai bien sûr connu des hauts et des bas mais plus que tout j’ai appris à dissocier deux choses dans l’investissement boursier à savoir l’analyse et le trading. J’ai en effet appris que c’était là deux compétences bien différentes, et que l’excellence dans une, n’induisait pas la perfection dans l’autre. C’est la réalité dans beaucoup de domaines en fait en y réfléchissant un peu.

Certains sont excellents pour écrire des chansons et trouver des accords parfaits alors que d’autres savent jouer ou chanter divinement, c’est là deux compétences bien différentes, certains compositeurs chantent comme des brebis et certains chanteurs ne sont pas capables de composer. On retrouve cela dans le sport également, la plupart des entraîneurs n’ont pas fait de carrières étincelantes dans leur jeunesse, pourtant ils sont d’excellents entraîneurs  il n’est pas dit par contre que les meilleurs joueurs d’aujourd’hui deviennent de bons entraîneurs demain.

Le meilleur des mécaniciens peut également être un piètre conducteur, c’est parfois assez étrange à imaginer mais pourtant ça existe, certaines compétences paraissent liées mais ne le sont pas du tout et c’est la même chose en bourse, faire une bonne analyse d’un titre ne vous fera pas gagner forcément et j’ai même souvent perdu à mes débuts sur des titres ou mon analyse était pourtant parfaite à cause de mes émotions.

On y revient finalement assez souvent, à cette psychologie de l’investisseur, au maniement de ses émotions mais c’est en fait bien là que se trouve une grande partie de l’art du trading. La partie émotionnelle fait en fait toute la différence entre un trader qui gagne et un qui perd.


Vous souhaitez apprendre à faire vos propres analyses techniques et savoir comment détecter les figures graphiques qui gagnent pour enfin savoir quand acheter et quand vendre au meilleur moment? Vous souhaitez être capable rapidement de réaliser le même type d'analyses claires et précises comme moi?

Alors, Téléchargez tout de suite et gratuitement le livre pleins de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Pour faire partie de ceux qui gagnent il faut donc tout d’abord apprendre à se connaître soi-même, pour apprendre à maîtriser ses émotions et éviter certains écueils dans lesquels je suis tombé et que je vais vous exposer ici dans une sorte de retour d’expérience pour apprendre de ses erreurs.

J’ai commencé la bourse voilà bientôt six ans, à l’époque c’était relativement simple, tout était en hausse perpétuelle, le bon trader se distinguait que par une meilleure performance des autres, une meilleure force relative en sorte.

Mes analyses de l’époque me donnaient plusieurs signaux très haussiers sur certaines valeurs en consolidation à plat, je pris donc position sur 4 titres. La semaine d’après, mes positions étaient toutes gagnantes, j’étais tout excité d’abord d’avoir eu raison et puis cerise sur le gâteau de gagner un peu d’argent, oui mais j’ai pas vendu, mes plus values étaient donc latentes, j’attendais comme beaucoup le font lorsqu’ils débutent, de faire en quelques trades la perf de l’année et de partir en vacances tous frais payés et donc des trades largement gagnants avec une analyse parfaite se sont transformés en pertes du fait que j’ai ignoré par la suite des divergences par un deuxième écueil psychologique.

Il faut donc commencer par éviter de croire que la bourse c’est le casino, il y a très peu de chances au final qu’en un investissement vous puissiez toucher le jackpot et payer votre maison. En raisonnant ainsi vos plus values d’aujourd’hui ne seront pas prises et surtout se transformeront en moins values demain. Lorsque vous investissez sur une valeur, il faut donc avoir un objectif en tête, pas trop ambitieux non plus, lâcher 50% de votre capital sur atteinte d’objectif et conserver le reste avec un stop loss accompagnateur, de cette façon votre côté émotion sera certes toujours présent mais réduit par une rigueur technique.

Le deuxième sentiment que chacun peut avoir c’est d’avoir investi sur une pépite, au final on fini par tomber amoureux de l’action et on la conservera quoiqu’il arrive. J’ai été en 2005 un pionnier avec quelques autres à investir dans Risc Group, au départ c’est l’observation graphique qui m’a amené sur le titre puis peu à peu c’est l’émotion qui a pris le pas. Le graphique m’a dis 3 fois de vendre et pourtant j’ai conservé, acceptant les hauts et les bas. J’avais investi sur la pépite et j’étais alors en buy & hold à la Buffet alors que des allez retours étaient évidents. En fait à partir de 2007, le titre a commencé à sombrer, tous les indicateurs annonçaient la vente et pourtant j’ai conservé ce titre. Voilà le deuxième écueil émotionnel, conserver un titre par amour mais surtout on préfère en fait perdre de l’argent que d’avouer que l’on a eu tort. C’est une véritable blessure d’avouer avoir eu tort sur un trade que l’on considérait comme une pépite, c’est pourquoi la plupart du temps on la conserve peu importe les pertes et par cet écueil on ne joue même plus les allez retours, le trade devient un boulet qui désagrège le moral et a donc des répercussions sur les autres trades, au final il y a un fort impact sur la performance globale.

Il faut donc savoir admettre que l’on a tort, et sortir d’un titre quitte à y revenir plus tard, la passion qui peut parfois survenir sur certains titres ne doit en aucuns cas modifier la rigueur technique de votre méthode, là encore avec des stops suiveurs, cela permettra d’amener cette rigueur qui parlera automatiquement à votre place lorsque votre émotion vous empêchera de prendre une décision.

Un autre écueil que j’ai eu à maintes reprises et le sentiment de louper le train. A divers moment, les configurations graphiques deviendront très intéressantes et les nombreux squeeze amèneront à penser à des impulsions haussières fortes et rapides. Souvent alors par peur de louper le train, on va se placer à un cours supérieur au cours qu’indique l’analyse graphique, par peur de louper le train on prend donc un risque supplémentaire. Au mieux, la performance n’en sera que réduite, au pire, une invalidation ou un retard dans l’impulsion ou encore un retournement aura tôt fait de vous jeter à terre et de vous faire engager une moins value supérieur. A rentrer trop tôt, on perd de l’argent de toute façon parce que votre capital est engagé et ne peut servir à un autre trade qui booste.

On a tous eu la peur de louper le train d’un trade gagnant, mais au final on fini par brider la performance de son portefeuille plus que tout. Encore aujourd’hui je n’ai pas de solution concrète pour éviter cet écueil. Dernièrement je suis rentré sur Dalet, pour l’instant à raison puisque le cours n’a jamais touché 0.55 , mon achat à 0.60 semble donc opportun pour le moment mais le carnet de ventes reste relativement chargé. Mais pour une fois ou ça marche combien de fois je suis rentré trop haut et un retournement baissier s’en est suivie, ce fût notamment le cas sur Afone à deux reprises, et quand enfin j’étais las de ce titre, c’est justement là que le titre a former son bottom avant de gagner 150 % par la suite.

En fin de compte on se rend compte qu’il vaut mieux louper une opportunité, un train, que de souffrir d’une perte. Car des opportunités il y’en aura toujours, une de loupée vous permettra de vous engager sur une autre à n’en point douter.

Petit à petit il faut donc apprendre à se connaître et apprendre de ses erreurs, on apprend jamais plus qu’avec un trade perdant, bien sur il faut éviter que cela n’arrive trop souvent mais ce sont au final vos pertes d’aujourd’hui qui font vos gains de demain.

Plus que jamais je crois qu’un bon analyste ne fait pas un bon trader et vice-versa. Le bon analyste se satisfait d’avoir raison, le trader lui se fou d’avoir raison pourvu que ça rapporte. Tout dépends ensuite d’où vous tirez votre plaisir, de l’argent ou de la satisfaction personnelle d’avoir pendant un instant maîtrisé le marché (savourez car on ne le maîtrise qu’en instants alors qu’on ne le comprend pas pendant des périodes)…


Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

A propos de Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-moi sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus

Partagez votre avis et laissez un commentaire:

Ben de Bourse Ensemble says 6 mars 2014

Salut Julien,

Il y a réellement un énorme gouffre entre l’analyse (la théorie, le virtuel, les plus-values / moins-values latentes) et la pratique (concrétiser ses gains et ses pertes). L’énorme différence se trouve au niveau des émotions. Elles n’interviennent presque pas dans la partie analyse alors qu’elles sont très présentes dans la pratique!

C’est pour ça qu’afficher une bonne performance basée sur des opérations latentes ne signifie pas grand chose. La réalité peut être totalement différente au final.

Pour l’analogie avec le fait de rater le train: “une de perdue, dix de retrouvées”. À vouloir courir après un train qu’on a raté, on finit par s’en mordre les doigts et faire des erreurs qui coûtent cher. Il vaut mieux bien analyser ce train et être patient pour sauter dans le prochain dans les meilleures conditions.

Ben

Reply
Ajoutez votre réponse

4 Partages