Menu

Pourquoi j’investis en bourse ?

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Que je rencontre ma famille éloignée ou que je prenne le taxi. La question revient toujours. Qu’est ce que tu fais dans la vie ? Et là, j’ai toujours un moment d’hésitation. Car je sais vraiment jamais comment répondre à la question. Je suis trader, ne me semble jamais la bonne réponse.

Car je crains les réactions cutanées pour certains, direct les stéréotypes pour d’autres. Bref, du jugement sur la base d’une incompréhension populaire de ce qu’est vraiment le métier de trader et plus particulièrement quand on gère son propre argent et pas celui d’une banque.

Trader ? tu gagnes beaucoup d’argent ?

Suis-je un trader ? Suis-un un investisseur – Suis-je analyste financier, économiste, écrivain financier, vendeur de formations, décrypteur de la bourse, simplificateur de la psychologie des foules. Bref, la réponse peut être courte ou longue tant elle ne se limite pas juste à faire de l’argent.

Car faire de l’argent est la première chose qui viendra à l’esprit de la majorité. On voit la pupille se dilater. Et la question qui suit est souvent : Alors qu’est ce qu’il faut acheter en ce moment ?

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Tout le monde se moque réellement de ce que je fais en détail. Le seul point important c’est de résumer le métier de trader ou peu importe comment on décide de le nommer à faire de l’argent.

Puis parfois on tombe rapidement sur les travers du capitalisme et la discussion prend une tangente politique et éthique. Qui souvent ne fait que prouver que la majorité des gens ne savent pas ce qu’est le métier réellement et surtout ne chercheront pas à le savoir.

Souvent il n’y a malheureusement pas de place pour la discussion. Ou tenter de convaincre que oui, le trader, l’investisseur ont leur place dans la chaîne de valeur et dans la contribution à l’économie.

Là n’est pas le débat.

Mais justement. Derrière ces discussions ou jugements anodins se cachent le pourquoi autant d’investisseurs ou traders en herbe perdent autant d’argent sur le marché.

Leur but principal est de gagner de l’argent.

Alors oui bien sûr, gagner de l’argent est le but. Mais ce n’est pas une finalité. Cela ne doit pas l’être. Et c’est parce que cela l’est pour la majorité, que la majorité perd en bourse.

Je m’explique.

Les gens sont tellement omnibulés par le fait que cela doit rapporter, qu’ils ne pensent qu’a ça.

Combien de fois les gens pensent qu’en travaillant plus, en apprenant plus, en passant plus de temps, ils réussiront à gagner plus. Le fameux travailler plus pour gagner plus ne marche pas en bourse. Et c’est même le contraire.

Gagner en bourse ne doit pas être le seul but sinon cela devient la raison de nos pertes

C’est le plus important et cela joue énormément sur leurs émotions. Leur incapacité de tenir une position sans vouloir sécuriser trop tôt un gain. Leur incapacité d’accepter d’avoir tort tôt plutôt que tard.

Leur volonté de croire que le marché doit être logique, qu’il doit exister une martingale pour gagner tout le temps et que l’analyse technique c’est pour deviner les cours et non pour gérer le risque avant tout.

bref, des raccourcis, il n’y aurait pas assez de place dans un seul article pour les traiter tous.

Mais le fait de penser que le but du trading doit être de gagner de l’argent seulement et je pense ce qui met dans la difficulté la majorité.

Alors ces discussions me font toujours réfléchir

Pourquoi je trade ? Pourquoi j’investis , Pourquoi je partage ce que je pense avoir appris avec tant de motivation ?

Pour l’argent ? non

C’est comme ces statistiques qui vous montrent que l’argent ne fait pas le bonheur. où en général ce sont des gens à l’abris du besoin qui le disent.

Dès qu’on gagne plus, on a l’impression qu’il nous en faut plus. Pour certains, il n’y a pas de limite à cela et donc ils sont toujours insatisfait de ce qu’ils ont.

En bourse c’est pareil, je crois que je peux dire aujourd’hui que je ne fais rien pour l’argent car j’en ai assez. Ce ne fut pas le cas à mes débuts et un travers qui m’a empêché d’en gagner pendant longtemps. Le défi intellectuel, la volonté d’aller plus loin dans mon accomplissement personnel , d’aider, de simplifier mon approche, de prendre du recul sont de bien plus grands motivateurs.

Et vous savez quoi , Depuis que faire de l’argent n’est pas un but recherché. Et bien j’en fais plus.

Depuis que Mon but c’est de me concentrer sur mon approche. réussir à la répéter le plus souvent possible. Réduire mes travers. Et bien l’argent vient sans que j’y pense.

Quand je lis les interviews des grands investisseurs, sportifs de haut niveau ou professions de haut niveau. On en revient toujours là. Se détacher de l’enjeu pour ne pas que notre mental nous empêche de faire ce qu’on sait faire. Se concentrer sur notre process, notre technique, notre checklist s’il le faut. Le résultat vient tout seul de lui même.

Se concentrer sur les étapes une à une du chemin qui nous mèneront à la destination mais jamais sur la destination en elle même.

Cela soulage, cela enlève un poids. Cela permet de se concentrer sur l’essentiel. Soi, son profil, l’adaptation de l’approche et sur le fait de faire plus de ce qui marche pour soi. Où chaque position prise n’amène pas un stress supplémentaire, la pression de devoir gagner. La peur de perdre.

J’ai mis des années à le comprendre. Et d’autres à l’implémenter vers un optimum. Chacun doit se recalibrer et se demander Pourquoi je trade ?

J’ai tendance à dire que chacun trouve ce qu’il veut en bourse. Mais ceux qui n’y recherchent que l’argent commencent déjà par s’handicaper.

Si c’est la destination certes, il faut se concentrer sur le chemin d’abord et avant tout pour y arriver.

De la même manière que certaines personnes ont tout mais sont dépressives. gagner de l’argent en bourse si on y arrive ne peut se suffire à lui même. Sinon on reperd facilement ce que l’on a gagné et une grande frustration s’empare alors de nous, où souvent nous décidons alors de nous déresponsabiliser. Les marchés sont et doivent être beaucoup plus que cela.

Chacun doit se concentrer et tirer du plaisir et de la sérénité dans l’accomplissement jour après jour, trade après trade, investissement après investissement du suivi d’une approche qui les fait se sentir plein, en confiance même si parfois on perd de l’argent en suivant son approche.

La confiance doit être dans notre stratégie.

Les meilleurs investisseurs se libèrent de ce besoin de performer chaque année en acceptant d’office que une année sur 3, ils sous performeront l’indice. Et on a là les meilleurs performances sur 30 ans.

Concrètement pour libérer ses performances, il faut apprendre à s’en libérer d’abord.

Mes meilleures années sont celles où je n’ai pas pensé une seconde : Je dois faire tant cette année. Qu’est ce que je pourrais faire si je gagnais tant…non !

Mes meilleures années sont celles où je n’ai rien attendu, ou je n’ai pas eu de chiffre à atteindre. Où je me suis concentré sur le défi intellectuel, la recherche, l’application de ma stratégie trade après trade. Le plus possible en discipline.

Ces années là j’ai gagné de l’argent parce que je n’y pensais pas.

Alors pourquoi ne pas arrêter certains me demanderont ?

Pourquoi un chat chasse t-il sa millième souris ? L’amour du jeu, de l’instinct, de la dopamine procurée dans un cadre discipliné permettant d’être en contrôle de soi.

Au bout d’un moment, on comprend qu’on ne peut qu’être qu’un éternel étudiant des marchés. Une maitrise totale n’existe pas. un risque zéro non plus. Mais tendre vers un optimum, toujours chercher à être meilleur non pas que le marché, mais meilleur que celui que j’étais hier.

C’est cela la vraie raison pour laquelle je reste sur les marchés plus que pour l’argent. C’est véritablement pourquoi j’investis en bourse aujourd’hui et pourquoi cela n’a jamais été aussi facile psychologiquement parlant de le faire.

Tout ceci ne solutionne toujours pas comment je me présente au chauffeur de taxi quand celui-ci me demande ce que je fais dans la vie. Parfois, j’ai juste envie de répondre : Je suis un Passionné.

Car il n’y a pas de destination finale pour moi. Je sais et j’accepte que les marchés soient sans fin, sans but, sans conclusion.

Portefeuille Graphseo Bourse

0 changement aujourd’hui sur le portefeuille dynamique. Je suis assez liquide à mon goût , en observation. J’ai commencé le nettoyage de fin d’année par contre sur mon bas de laine pour retrouver une marge de manœuvre et commencer à optimiser un peu mon imposition.

Et là j’ai perdu de l’argent cette année sur ce portefeuille. Cela fait partie du chemin vers la destination sans point final ;-)



amicalement

Julien

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. Bonjour Julien, peux-tu éclaircir un peu la dernière phrase de l’article « Et là j’ai perdu de l’argent cette année sur ce portefeuille. Cela fait partie du chemin vers la destination sans point final ;-) »
    Ta perf réalisée sur l’année n’est pas de 33%, ou j’ai loupé une info ?

    Merci.

  2. Salut Julien et les graphs,
    J’ai à nouveau un peu de temps après 3 années sous l’eau. Et je reviens au trading :-).
    Je suis engagé sur MBWS, qui est dans un trend haussier depuis le printemps/été 2023. Je suis largement bénéficiaire sur cette ligne :-). Et comme d’habitude, je ne sais pas quand ou à quel niveau sortir…
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci,
    Christophe.

  3. Salut Julien,
    Merci pour cet article qui remet l’église au centre du village. :)
    Voila maintenant 7 ans que j’essaye et je suis toujours pas profitable. Chaque année est un apprentissage nouveau. Peut etre effectivement je dois me détacher de faire de l’argent meme si je ne fais pas du tout cela pour l’argent car je n’en ai absolument pas besoin, il doit effectivement y avoir un quelque chose derriere tout de meme. Peut etre la volonte d’atteindre l’independance financiere et pouvoir dire un jour « au revoir au revoir president », du coup il faut etre rentable coute que coute. le voila mon rapport avec l’argent. Merci Julien je pars méditer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.