Investir dans l’or, dans 5 ans tous ruinés

Tout le monde aujourd’hui ne parle que des matières premières, l’or étant devenu la star, piquant la place au pétrole qui l’avait depuis plus d’une décennie. Il faut dire que l’on peut lire partout que les matières premières montent de plus en plus. En sus, les matières premières reprennent le pouvoir face aux craintes liées aux monnaies et à la faculté de retrouver une croissance durable dans un avenir proche. Cette nouvelle publicité permet de faire naître une nouvelle demande pour des actifs tangibles.
Si bien que les banques ont répondu à cette demande en mettant sur le marché des produits dérivés pour investir sur les matières premières dont on peut d’ailleurs se demander s’il y a bel et bien une contrepartie en matériaux derrière, mais cela est une autre histoire. Nous voilà donc dans un nouveau cercle avec le meilleur investissement de tous les temps vendu aux investisseurs, eux même de plus en plus nombreux à finalement céder en lisant chaque jour une A la une parlant de l’incroyable ascension des matières premières.
On peut dire tout ce que l’on veut sur les matières premières. Je ne les considèrent pas comme un investissement ! Tout simplement car une matière première ne produit rien, n’a pas de cash flows, n’a pas de faculté d’innovation, n’a pas de goodwill et surtout ne vous distribue pas de dividendes.
Les mouvements de prix des matières premières sont fascinants je vous l’accorde, mais pourquoi investir sur la matière brute lorsque vous pouvez investir dans la capacité d’innovation d’hommes qui ensemble forment une entreprise ? Je comprends que des hommes, avec de l’innovation puissent créer de la valeur ajoutée. Mais que peut bien créer une matière première ? rien. Alors comment peut-elle créer des richesses si elle ne créée pas de valeur ajoutée ?
Les prix des matières premières ont toujours évolué de manière spéculative. Ce n’est pas un investissement, pour moi c’est parier que de choisir d’acheter des matières premières. Le problème c’est que rien ne peut vous dire a un quelconque moment si telle ou telle matière première est surévaluée, vous n’avez pas de compte de résultat à scruter, vous n’avez pas d’assemblée générale ni même de stratégie à comprendre. Il n’y a rien.
Le marché des actions est un jeu gagnant-gagnant. Les investisseurs investissent dans une stratégie, dans la promesse de futurs bénéfices. En cela ils donnent les moyens à l’entreprise de se développer pour atteindre son objectif. Si tel est le cas l’entreprise remerciera ses actionnaires  en leur reversant une partie des bénéfices en sus d’une appréciation de leurs titres.
Mais une matière première n’a que faire de votre argent. Elle n »en a pas besoin pour se développer. En investissant dans les matières premières vous n’êtes plus dans un jeu gagnant-gagnant mais dans un jeu à somme nulle. Vous ne pouvez gagner que si vous revendez à un autre investisseur plus cher. Vous investissez dans de la spéculation. Alors oui ça peut être gagnant et même fortement gagnant sur une période, mais une matière première ne peut pas être analysée de la même façon qu’une entreprise, vous n’avez aucunes possibilités de savoir quand acheter et quand vendre. Vous ne faîtes qu’estimer. Ce n’est pas de cette façon que vous réduirez vos risques.
Appréciez la future valeur d’une matière première est tout bonnement impossible. Comment faire pour investir dans quelque chose qui ne peut réellement avoir une valeur définie ? Bienvenu dans le monde des matières premières, où vous achetez mais ne savez jamais si vous avez fait une bonne affaire, et aucuns gérants ou analystes ne le savent d’ailleurs non plus. C’est pour cela que vous avez autant d’objectifs de cours plus irréalistes les uns que les autres, c’est à celui qui donnera l’objectif le plus hallucinant, c’est à celui qui vous fera rêver le plus pour vous faire souscrire à ses conseils payants.
Pour terminer, 1 lingot d’or aujourd’hui est exactement la même chose qu’un lingot d’or d’hier ou qu’un dans 5 ans. Pareil pour 1 baril de pétrole ou une tonne de cuivre. Alors pourquoi le prix dans le temps devrait-il monter ? Le prix d’une matière première est fonction de son utilité dans l’industrie et de son coût de production. Il faut faire confiance à l’ingéniosité de l’homme qui a travers le temps à su substituer des ressources qu’il n’avait pas à profusion avec d’autres ressources. Ensuite à travers les temps, on a augmenté les capacités de production et réduit ces coûts de production, si bien que le prix des matières premières devrait baisser. de plus l’être humain est capable de connaître ses réserves restantes et ses besoins futurs, donc d’estimer quand il devra substituer une ressource à une autre pour éviter que la rareté, donc la réduction de l’offre face grimper les prix en flèche.
Quand vous achetez des matières premières, vous vendez donc la capacité d’innovation de l’être humain. Je ne suis pas certain que ce soit votre meilleur investissement. Pourquoi parier contre cette innovation humaine alors que vous pouvez investir dessus par le biais d’entreprises innovantes ?
Bien entendu cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas gagner sur le marché des matières premières, ces dernières années ont d’ailleurs prouvée que vous pouviez participer à de très beaux mouvements haussiers en swing. Mais acheter des matières premières ce n’est pas investir, c’est spéculer, cela doit faire partie de votre stratégie et être intégré à vos objectifs financiers.
Continuez à acheter des matières premières, pour moi vous ne faîtes que permettre aux journaux spécialisés de vivre ainsi qu’aux banques qui sont de plus en plus ingénieuses pour vous sortir des produits dérivés leur permettant de monétiser l’effet de mode des matières premières, auto entretenu. Maintenant que les matières premières sont dans une bulle, il faudra beaucoup de perspicacité pour savoir quand sortir sans y laisser trop de plumes.
Plutôt que d’investir dans les matières premières, n’est-il pas plus louable d’investir dans les sociétés productrices ou les premiers transformateurs de la matière brute ?
Alors il est certain que l’or va certainement pouvoir poursuivre son ascension du fait d’une forte demande auto-entretenue par les craintes liées aux monnaies fiduciaires des états et donc aux dettes. Acheter de l’or c’est donc faire le pari que notre système monétaire va s’écrouler et que l’étalon or reviendra. Si cela devait arriver ce serait pour nos économies comme revenir au moyen-âge. Il ne faut pas oublier que c’est en libérant les monnaies de l’étalon or dans les années 80 que nous avons pu créer en masse de l’argent dette et créer la mondialisation créant elle même une ascension folle et une croissance géométrique des richesses. Je ne vois pas l’humanité vouloir un retour un arrière car ce serait devoir abandonner leur confort actuel. Pour cette raison je ne vois pas l’humanité remettre en question le modèle économique sur lequel on se trouve malgré tout le mal que l’on peut en dire ces derniers temps.
Achetez donc de l’or si vous vous souciez de ce qu’il est entrain de se passer avec les dettes des états, n’en achetez pas si au contraire vous préférez voir à plus long terme. Ne soyez pas myope, ne soyez pas euphorique à propos des matières premières. Rappelez-vous juste que plus on vous propose de conseils sur les matières premières et de produits pour y investir, plus vous vous rapprochez de la fin du mouvement haussier. Ce mouvement n’étant basé que sur de la spéculation et sur aucune valorisation, le dégonflement de la bulle se fera de manière rapide, panique et de manière tout aussi cataclysmique que vos paris sur la fin du monde que vous avez fait en en acquérant. Le seul gagnant sera le fond d’investissement vous ayant vendu des produits ou les banques avec les produits dérivés et leurs frais astronomiques.
Profitez donc encore de cette aversion pour le risque des investisseurs, mais méfiez-vous de leur appétit pour la rentabilité qui les poussera tôt ou tard à arbitrer massivement vers des actifs plus risqués et plus rentables.
Contrairement aux idées reçues, les prix des matières premières ont drastiquement baissé depuis 130 années, et on peut bien voir que la spéculation fait et défait les prix tout aussi rapidement.
 

Allez plus loin et lisez également:

  • No Related Posts

Recevez Mes Conseils par mail

Gratuit et sans engagement

Comments

  1. Fab56 says

    Wouaaaa!!! Mais c’est un plaidoyer pour ne pas dire un cri militantiste!!!
    Pour être ruiné, c’est une question de timing. Une idée de roman Julien, pour plus tard… Héhéhé!!!! Je parle bien de roman ( dénué d’éléments autobiographiques bien sûr).
    Non, sérieusement, je te rejoins sur le fait qu’en plus d’être une matière première, l’or dont nous parlons n’est pas à usage industriel. Il ne peut donc être rapporté à la richesse créée qu’indirectement, il s’agirait même plutôt d’un indicateur inversé. Je crois en l’homme pour ma part et en sa faculté de modifier, a long terme, sa façon de consommer mais aussi de concevoir l’existence. De préférer un jour la « réalité intérieure de bien-être » au « signe extérieur de richesse ». Certes, la quantité d’or acquise et détenue par les particuliers ne justifie pas son prix, enfin pas a eux seuls mais si son image devait être ternie, sa valeur ne le serait-elle pas aussi??? Car enfin, ce métal ne servant a rien, qu’est-ce qui justifie qu’il vaille autant alors que certains cristaux de roche magnifiques seraient presque bradés.
    Donc, la ruine est une question de timing, tout comme la fortune qui, peut-être nous tend les bras a échéance équivalente même si cela n’a pas plus d’intérêt que la détention d’or du moins si on considère la richesse comme une fin et non un moyen……

  2. says

    Un superbe article Julien. Merci. Je ne partage qu’en partie ton plaidoyer car pour trancher entre les goldeux et les « anti goldeux », il faudrait répondre à deux questions (dont je n’ai absolument pas la réponse) :

    La première : l’or est-elle une matière première ou une monnaie ? (dans ton plaidoyer, je pense que tu choisis la première option).
    La deuxième : l’avenir sera-t-il « maltusien » ou « schumpeterien » ? (et j’imagine que tu penche pour la 2e option).

    Pour ma part, j’aurais tendance à choisir la 2e option à chaque fois … ce qui fait que je n’arrive pas à avoir une position tranchée sur la « relique barbare ».

  3. says

    Bonjour a vous deux,
    Merci de vos avis
    Je pense qu il est difficile d avoir une opinion tranchée sur le sujet. La preuve est que tous les arguments que j avance ont leir contre argument.

    Mais j ai choisi de me positionner ainsi poir débattre et surtout fustiger le commerce de l or qui fait fureur actuellement et qui pour moi ne peut que symboliser l avènement d une bulle et donc d abus dont nous n aurons connaissance que lorsque les prix baisseront tellement que l om saura qui nageait a poil.

    Pour moi, ponzi s éclate énormément sur l or en ce moment et je tiens a sensibiliser qu un euro investit l est réellement sur une entreprise et non sur l or qui ne crée rien. On est donc en pure spéculation.

    Pour repondre, dans le monde d aujourd’hui l or n est pour moi qu un métal et doit répondre a la loi de l offre et de la demande pour définir son prix. Le pb c est que l offre est manipulée, la demande illusoirement créee…

    Je souhaite donc juste attirer l attention sur le danger d un tel cocktail pour le particulier croyant aux chimères.

  4. TTX says

    Il ne faut pas voir l’or comme un investissement, mais comme une assurance contre une inflation galopante rendue possible par les politiques de QE (la « planche à billets). La relique barbare est certe d’un autre temp, mais la partie primitive de nos cerveaux aime ce qui brille, ça rassure.

  5. julien says

    Je suis d’accord TTX que c’est ainsi que la plupart voient l’assurance or. Mais jusqu’a preuve du contraire l’inflation reste au point mort. Les QE créeront de l’inflation, oui, peut être, plus ou moins personne ne le sait et surtout quand…Cette assurance peut donc coûter cher en attendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>