Menu

Acheter c’est bien mais comment savoir quand vendre en bourse

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

La majorité des conseils boursiers que l’on peut lire ici et là sont toujours en majorité guidés par l’achat. On vous conseille toujours d’acheter mais rarement de vendre. Ce n’est pas vraiment une surprise puisque le but est toujours d’acheter pour générer une plus value et surtout c’est la passation d’ordres qui fait gagner de l’argent aux brokers avec les frais de passation d’ordres. Bien entendu ce qui est acheté doit être vendu et chaque trade apporte des commissions.

 L’importance de savoir vendre ses actions

Acheter au juste prix est vital. Le rendement, la plus value générée sera toujours d’abord déterminée par le prix d’achat de l’action. Dans un sens votre point d’achat fait toute la différence au final entre un gain ou une perte. Cependant savoir vendre ses actions devient également quelque chose de vital et je dirais même que c’est encore plus vital de savoir quand vendre ses actions, plus que de savoir exactement quand rentrer. Évidemment savoir gérer les deux fera de vous un grand investisseur.

Alors qu’acheter au bon prix, vous permettra de générer votre profit, savoir vendre vous permettra surtout de prendre votre profit. Car on dit souvent pas vendu, pas perdu, mais c’est surtout pas vendu, pas gagné. Ainsi combien de fois avez vous eu des positions avec des plus values latentes mais faute d’avoir su prendre votre bénéfice à temps, votre plus value latente s’est transformée en moins value, puis pensant que ça va remonter vous avez conservé votre titre alors même qu’il s’enfonçait dans une tendance baissière.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Si vous ne savez pas vendre au bon moment, préparez vous à voir vos gains s’effacer.

Votre cupidité vous fait perdre de l’argent.

La grande raison pour laquelle la plupart d’entre nous avons du mal à savoir vendre nos actions réside en un défaut : la cupidité.

Par exemple, un investisseur va acheter des actions à 10 euros dirons-nous, et se dira que si le titre atteint les 20 euros ce sera un objectif pour prendre ses bénéfices.

Ce qui arrive dès lors est un classique. Le titre atteint l’objectif fixé par l’investisseur. Déjà cet objectif était optimiste, 100 % de gains. Cependant l’investisseur ne va pas suivre sa stratégie, qui était de vendre à 20 euros. L’investisseur va décider de conserver sa position. Et au fur et à mesure que l’action va continuer de monter, l’investisseur va s’enfermer dans la conviction de conserver sa position. L’action atteindra dès lors 22 puis 24 euros . L’investisseur conserve pour toujours en avoir plus. C’est son investissement majeur, celui qui lui permettra d’acheter une nouvelle voiture, et bientôt rembourser son emprunt immobilier. et toujours plus.

Puis soudain, l’action retourne sur les 19 euros, alors là l’investisseur regrette de n’avoir pas vendu plus tôt, alors même que la position est toujours nettement gagnante, l’investisseur a l’impression de perdre de l’argent par rapport à ce qu’il aurait pu gagner au plus haut. Et c’est également la cupidité qui va lui faire conserver l’action, en se disant que la prochaine fois qu’elle atteint les 24 euros il vendra. Malheureusement ceci n’arrive que très rarement, l’action a déjà donnée son principal signal vendeur, et l’action poursuit sa chute sans que l’investisseur ne vende. L’investisseur finira par céder par frustration et vendra à 12 euros, il y aura un gain à la clé mais dans la perception de l’investisseur ce sera vécu comme une perte cuisante. Mais en général l’investisseur craquera juste avant un rebond majeur.

Ainsi la cupidité et d’autres émotions ont eu raison d’un raisonnement rationnel, ainsi le trade, l’investissement a été remplacé par une loterie, par un trade casino. Cela résultera bien souvent en une perte ou en un gain nettement moindre comme dans cet exemple. L’investisseur aura gagné finalement 20 % sur son trade mais il aurait du pouvoir gagner bien plus de 100 %, au final ce trade est une perte. L’investisseur a refusé l’opportunité de pouvoir vendre et engranger ses gains faute à la cupidité.

Ainsi on comprends, que savoir quand vendre ses actions est un facteur important, crucial dans sa performance. Premièrement savoir vendre, c’est s’assurer de savoir prendre ses gains et donc de survivre à terme sur les marchés. Deuxièmement savoir vendre ses actions, c’est s’éviter d’énormes pertes. Savoir vendre aura donc un double impact positif sur vos performances en bourse.

N’essayez jamais d’acheter au plus bas et de vendre au plus haut

Avoir le bon timing en bourse c’est assurément la compétence vers laquelle il faut tendre, mais indéniablement les marchés sont imprévisibles et il y aura toujours un mouvement que vous n’aviez pas prévu. J’ai moi même des passage à vide, où je n’arrive pas a avoir le bon timing.

Quoiqu’il en soit on n’achète jamais au plus bas et on ne vend jamais au plus haut. Mais il faut savoir apprécier les changements de tendance et donc définir des points pivots. Il faut considérer qu’il y a une part de chance lorsqu’on vend effectivement au plus haut ou que l’on achète au plus bas. Et la plupart des grands investisseurs, comme Warren Buffet et Peter Lynch ne sont pas connus pour savoir acheter au plus bas et vendre au plus haut. Ils se focalisent sur le fait de vendre plus cher que ce qu’ils achètent.

Quelles sont les raisons pour vendre vos actions.

Considérant qu’une action fût achetée à un bon prix, il n’y a que quelques raisons qui devront vous pousser à la vendre.

Une erreur d’analyse fût faite

Après avoir acquis une action, vous réalisez et arrivez à la conclusion qu’une erreur dans votre analyse fût commise, la figure qui vous avez poussée à acheter n’est plus pertinente avec le temps et pire la tendance dans votre nouvelle analyse vous semble fragile. Ainsi ce qui vous avez incité à acheter, n’existe plus à aujourd’hui ou n’est plus vrai. Il faut donc vendre. Pour gagner en bourse, il faut suivre vos intuitions et votre stratégie à la lettre et non pas aux émotions du marché. Si votre analyse n’est plus vrai ou fût biaisée par une raison ou une autre, il faut vendre. Bien sur l’action peut monter, mais si elle ne fait pas partie de votre stratégie, cela vous assurera une lourde perte tôt ou tard. Tout le monde fait des erreurs, et il faut apprendre de ses erreurs, le but étant que vos erreurs ne vous mettent pas hors jeu en un coup, histoire de vous donner l’occasion d’apprendre de vos erreurs. Ainsi une perte de 10 % sur une action si elle vous a permis de bâtir votre stratégie finale de trade, se révèlera finalement votre meilleur investissement.

 

Une hausse fulgurante des cours a lieu.

Il arrivera très certainement quelques fois dans vos investissements que vous choisissiez d’acheter des valeurs aux portes d’une phase 2 d’ascension incroyable. Les prix monteront alors de manière exponentielle dans un temps réduit. Les meilleurs investisseurs sont les investisseurs les plus humbles. Ne vous vantez jamais d’avoir acheté la meilleure action du marché et d’être devenu un excellent trader en si peu de temps et d’être plus intelligent que les autres. Ainsi la spéculation fait souvent décoller des titres de manière inopinée, mais en quelques jours la pression retombe tel un soufflet. Prenez vos gains et allez voir ailleurs, c’est le meilleur conseil que l’on puisse donner. Et si les actions baissent plus tard vous pourrez en reprendre si vous le souhaitez et que ça rentre dans votre stratégie d’investissement. Et si les actions continuent de grimper, dites vous, que personne ne finit sur la paille en prenant ses bénéfices et qu’il vaut mieux vendre trop tôt que trop tard.

La valorisation n’est plus définie par le prix de l’action

C’est sans doute la raison la plus délicate pour vendre ses actions car la valorisation est quelque chose de concret, c’est un calcul scientifique. Le prix de n’importe quelle action résulte à un moment ou à un autre sur la valeur de l’entreprise future. Mais la valorisation d’une entreprise aura toujours une part d’incertitude, les marchés ne sont jamais acquis d’avance, les profits espérés ne sont jamais certains, ainsi les attentes des investisseurs sont souvent imprécises.

Ainsi vendre une action parce qu’une action se révèle sur valorisée par rapport à une concurrente n’est pas forcément la meilleure manière d’opérer. Tout comme acheter l’action la moins valorisée par rapport à ses concurrents vous donnera forcément une action plus gagnante que les autres.

Ainsi acheter des actions ou les vendre par rapport à leur valorisation ne me semble pas la meilleure approche, puisque le marché sur valorisera ou sous valorisera des titres sans réels fondements jusqu’à ce que la réalité économique reprenne le dessus. Ainsi en 2000, certaines actions valaient 100 fois leur bénéfices futurs et pourtant les valeurs poursuivaient leur envol. Pour autant un jour est advenu ou le marché a de nouveau valorisé ces titres à leur valeur réelle. Il faut donc suivre cette valorisation des entreprises, car quand celle ci dépasse des niveaux jamais atteints il faut se demander si on est pas en présence d’une bulle et donc s’il ne faut pas vendre ou en tout cas ne pas acheter.

Pour conclure, il faut se dire que toute vente qui amène un profit, est une bonne vente. Et lorsqu’une vente amène une perte il faut toujours munie de votre cahier savoir et comprendre pourquoi, quelles sont les raisons ayant amenées cette perte. Si vous comprenez pourquoi vous avez vendu en acceptant une perte, cela pourra vous faire progresser, et cela également c’est une bonne vente. Une mauvaise vente, c’est une vente conduite par vos émotions à la place de votre propre analyse concrète des évènements. Ne jugez pas vos ventes sur le fait que vous vendez au plus haut ou non mais juste sur vos prises de décisions rationnelles basées sur vos analyses et sur les prix.

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

ici, vous avez la photo à l'instant t. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%, 2012:+9%, 2011:-11%...

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Julien Flot
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.