Menu

Ce petit élément qui fera bondir vos gains en bourse

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Tous les investisseurs que je connais reconnaissent l’importance d’avoir un journal de bord de leur trades. Si l’outil est le même , nous en avons tous une utilisation différente. La clé et l’utilité d’un tel outil se trouve surtout dans sa capacité à pouvoir mesurer votre performance, suivre toutes vos positions actuelles et passées et vous permettre de faire un bilan à un instant t. Votre journal de bord c’est le reporting du chef d’entreprise. Vos charges sont vos moins values et votre chiffre d’affaires vos plus values, vous devez donc constamment pour obtenir un bénéfice supérieur, choisir entre plus de chiffres d’affaires( plus values) et moins de charges (moins values) , l’idéal étant de mener les deux de front, mais le journal de bord est là en tant que mesure de votre performance. Vous ne pouvez pas vous défiler, ce journal vous rappelle a quel point vous avez transgressé une règle élémentaire et à quel point cela à fait du tort a vos charges ce mois ci. Le journal de bord est là pour vous rendre humble face à une série de gains, vous rappellant que le mois dernier ce ne fut pas le cas et qu’au final tous vos efforts ce mois ci même si couverts de succès ne rattrapent pas vos erreurs du mois dernier, vous évitant ainsi de fanfaronner, vous permettant de conserver les pieds sur terre et de rester concentré, sans devenir euphorique à propos de vos trades.

Le journal de bord parce qu’il est le miroir de votre performance, peut faire du mal à votre égo, mais c’est le meilleur moyen de garder votre motivation vers l’amélioration intacte, car le journal de bord est avant tout là pour vous rappeller que quoiqu’il arrive vous devez continuer à travailler pour vous améliorer chaque jour. Alors même si pour moi le journal du trader est un peu comme un journal intime, qu’il est vraiment personnel et unique, car vous êtes unique de part votre approche des marchés, vos objectifs financiers, et votre aversion pour le risque, je vais tout de même vous présenter en quelque sorte la façon type « template » de mon journal de trading. Tout d’abord c’est un cahier papier et un crayon, pas de gomme, je souhaite voir mes erreurs et ne pas être tenté de gommer celles-ci, je veux les relire et me dire  pffff  quel naze d’avoir pris cette décision ce jour là.

Mon journal c’est une feuille par jour avec la date en haut. Je remplis mon journal la veille. J’écris donc ce que je pense et les actions que je détiens ou que je vais suivre pour un achat le lendemain. J’aime écrire avec un crayon à papier, car j’écris vite avec, de manière lisible ( au moins par moi) et surtout, ça ne tâche pas et le fait de prendre un instant pour tailler le crayon permet en quelques secondes de murir une idée. Ensuite écrire m’a toujours permis de mieux mémoriser les choses. Plus jeune je re-écrivez mes cours pour les apprendre.

Je commence pas écrire en haut les règles à suivre pour demain. Ainsi si je suis sur une pente descendante, que je galère vraiment dernièrement pour gagner quelques cents, je le note, je suis pas dans une bonne période donc ma règle sera de ne pas prendre de grosses positions pour éviter que cette mauvaise pèriode soit couteuse en attendant un cycle plus vertueux.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Je note ensuite les évènements macro-économiques à surveiller, avec les heures de parution. De façon à savoir quels sont les moments de la journée ou cela risque d’être le plus volatil. Ensuite je note l’objectif de la journée, je tente toujours d’être le plus positif possible, peu importe que l’objectif soit atteignable ou pas, le but ici est de me mettre avec cette phrase dans une ambance positive. Je note ensuite les titres que j’ai en cours, mon prix de revient ce que j’en attends, et a quel prix j’accepte d’avoir tort et de sortir. Je note à côté quelles sont les raisons pour lesqelles je suis rentré. Si dans la journée une des raison n’est plus d’actualité, je vends, car les raisons pour lesquelles j’avais acheté ne sont plus réunies.

Ensuite je note les actions qui lors de mes derniers screening ont réveillées un certain intérêt. Je redessine peu ou prou la figure que je surveille et je note le prix a partir duquel un signal d’achat est donné et donc en règle générale là ou je positionne mon ordre d’achat à seuil de déclenchement. Ou alors je note le niveau support ou un ordre a cours limité peut être positionné, quoiqu’il en soit c’est soit l’un soit l’autre. SI en haut de ma page il  y a marqué qu’en ce moment je suis pas au top, j’évite l’achat a cours limité, et je ne me positionne que sur signal d’achat donc à seuil de déclenchement.

Si je rentre dans des titres durant la journée, je note pourquoi je suis rentré. Je positionne dès lors mon stop qui reflète le niveau en dessous duquel les raisons pour lesquelles j’ai acheté le titre ne sont plus vraies. Le soir, j’analyse ce que j’ai fait, qu’est ce qui a bien marché et pourquoi cela a bien marché, et qu’est ce qui a mal marché et pourquoi. Cela permet ensuite de se forger des règles car c’est souvent les memes causes/conséquences qui reviennent.

Après c’est la loi de pareto, 20% de vos erreurs representent 80 % de vos moins values. Le journal de bord est là pour vous faire vous concentrer à remedier à 20% de vos erreurs, pour réduire vos charges ( moins values). Un caractère humain est :  de facilement oublier. En général année après année on se rend compte que l’on corrige les mêmes défauts que l’année précédente, tout simplement parceque l’être humain a une forte capacité à oublier.

Le journal de bord et sa relecture, est là justement pour que vous n’oubliez jamais les erreurs qui vous coutent le plus dans votre sytème de trading.

Je termine la journée en notant ce que j’ai ressenti ce jour, je tente meme sur des journées difficiles d’être positif, j’ai perdu tant aujourd’hui pour telle et telle raison, mais cette décision m’a permis d’éviter de perdre tant en plus.

Puis je note de 1 à 10 la journée dans son ensemble. Au début on est assez peu objectif, avec un certain égo, mais au fur et à mesure que l’on trade on se note de plus en plus objectivement, cela nous permet de faire une moyenne ensuite qui devient pertinente en fin d’année pour faire des stats et voir que l’on a une récurrence au niveau des perfs et des pertes sur certains mois de l’année, j’analyse ensuite les raisons qui sont souvent externes au trading en soit, souvent des problèmes externes qui nous touchent d’une façon ou d’une autre et fragilisent sans que l’on s’en rende compte notre capacité à prendre de bonnes décisions.

Cela me permet également de faire ressortir les décisions et les comportements des mois gagnants et les comportements des mois perdants et donc de savoir ce que je dois apprendre a faire régulirement pour m’améliorer.

Chaque fin de mois, je fais le bilan sur une nouvelle page, je fais la somme des gains et pourquoi ce furent de bons gains et je note pourquoi ils auraient pu être meilleurs et pourquoi je n’ai pas su saisir cette opportunité supplémentaire alors que j’étais bien positionné. Ensuite je fais la même chose avec les pertes. Puis je regarde les montants, évidemment le but est de dégager des bénéfices mais le plus important, c’est que mes gains soient tous importants, ou tout du moins le plus important qu’ils pouvaient être et que mes pertes soient toutes très petites.

Je décortique les trades qui ne répondent pas à cette règle et j’analyse pourquoi j’ai agis de telle ou de telle manière en me reportant aux jours dans le journal où j’ai fait ces trades. Cela me permet d’en dégager des règles de fonds et de modifier mon systeme de trading en fonction car souvent les mêmes erreurs reviennent.

Certains vont penser que c’est assez lourd de tenir ce genre de journal. Mais on ne récolte que ce que l’on sème. Sachant que cela paraît lourd car je suis un investisseur actif, mais ce même journal de bord peut être fait de manière hebdomadaire le dimanche par exemple pour un investisseur moins actif. Quoiqu’il en soit je crois que tout investisseur doit tenir un journal de bord, ce n’est qu’en relisant tous les jours ses erreurs qu’il apprendra à les corriger et donc à améliorer ses performances pour gagner durablement en bourse.

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.