Début du Krach boursier annoncé par les experts en bourse

La bourse en chute. C’est le début de la fin du krach boursier. L’inflation krach le CAC 40 et le Nasdaq non loin hier d’expérimenter son stop de cotation après une chute de plus de 7%. Sans oublier le fameux, je vous l’avais bien dit qui oublie le nombre de fois qu’on l’a dit et où on s’est trompé. Voilà en gros les titres ce matin certainement des pseudos experts bourse. Moi y compris

Pour autant, comme d’habitude c’est la girouette qui cache la forêt.

Globalement est-ce qu’on a appris quelque chose de nouveau hier ?

Non. On sait très bien que l’économie, le paquebot ne va pas nous envoyer des signaux clairs d’un mois sur l’autre, cela prendra du temps. Et c’est justement la problématique, la bourse, elle, elle anticipe le scénario d’après en pensant que c’est imminent et donc déçue, se retire avant de le rejouer plus tard. Rien de nouveau, on continue de jouer cela et il faut vous dire qu’avant que cela se réalise le marché peut le jouer 3 -4 fois s’il le faut et se prendre les pieds dans le tapis avant que cela soit la bonne.

La semaine dernière j’avais titrée une chronique : Prudence quand l’espoir est déçu, il se transforme en panique.

Il faut bien comprendre une chose. Le ralentissement économique n’en est qu’a son début, ceux qui détiennent des avoir en bourse ne sont pas encore en mode panique à vouloir retirer leur billes. Les gérants des fonds eux, ont tellement peur qu’ils sont majoritairement cash. Mais surtout, la chose importante c’est sur le marché des dérivés et notamment des options, pour couvrir les portefeuilles, on est blindé d’options call et de put. C’est pour cela que les marchés semblent être si volatils sans oublier qu’on a surement eu hier des débouclages de position qui n’ont pas voulu attendre la date limite de vendredi.

je rappelle, qu’on parle souvent des 4 sorcières comme de journées casse gueule. C’est vrai, mais n’oubliez jamais que c’est en gros les mecs qui n’ont pas anticipé et débouclé avant la date limite qui sont obligés de le faire, parfois donc ça déboucle tellement avant, qu’au final l’impact de cette journée est réduit.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Bref, revenons à nos moutons. Hier on a été déçus.

On casse le moral des investisseurs un peu plus qui se fatiguent toujours plus à engager les rebonds, puis un jour, ils lâcheront, car ils n’auront plus de billes. Et on le voit, ça manque de contrepartie assez rapidement. Mais ce que l’on voit aussi, c’est que pour le moment, ni le ralentissement éco ni le resserrement monétaire, ni la baisse du marché ne sont assez fortes et rapides pour dilapider des quantités énormes d’argent toujours sur les marchés; Et donc à la moindre nouvelle bonne ou mauvaise, on a ces décalages importants de ce fait.

On vient de perdre pas mal de visibilité sur la suite et mis à part faire du trading, je pense qu’il faut demeurer très prudent. A force, ce genre de séances comme hier casse quand même nettement la confiance du marché. Et on voit mal ce qui pourrait le rassurer.

Alors on va jouer quand même au jeu des devinettes si vous le voulez bien.

Hier on a eu une inflation à 8,3% au lieu de 8,1%. Mais on sait très bien que l’on n’a pas de miracles à attendre. le pic est sans doute là. Mais avant de baisser l’inflation va demeurer élevée plus longtemps qu’on ne le croit, la récession viendra mais moins vite qu’on ne le croit, les résultats des entreprises se détérioreront mais moins vite qu’on ne le pense et enfin la FED fera une pause dans son resserrement monétaire mais pas avant de surestimer l’inflation au point d’handicaper eux même un peu plus l’économie. Et surtout, les gouvernements de part leur sauvetages, et aides continuent d’appuyer sur l’accélérateur de l’inflation et ralentissent la baisse de la demande ce qui revient à annuler la hausse de la FED de toute manière.

Et alors que tout le monde ne reparle plus que de l’inflation, bientôt, le sujet numéro 1 redeviendra la peur de la récession.

Mais avant on continue de jouer donc le zig zag entre les deux. Mais l’inflation baissera et la récession viendra. CE qui nous occupera surtout en 2023 c’est de savoir quelle durée et quelle force aura la récession, et cela dépendra de l’incapacité de la FED à faire sa pause plus vite que l’inflation ne prouvera baisser.

Donc la FED; Semaine prochaine, 0,75 et le discours sera le même qu’a Jackson hole. Pas le choix, faut rester crédible face à la stat. Le seul truc qui pourrait soulager les marchés, serait de dire que les prochaines hausses de taux seront moins fortes. Mais je doute que Powell prenne le risque de le dire maintenant et il le dira peut être en octobre novembre pour prépare le marché. Donc novembre je partirai sur 0,5 et décembre 0,5. Mais cela n’empêchera pas le marché par exemple de rebondir une nouvelle fois en anticipation d’une pause.

Bref, faudra attendre les mid terms

bref on va continuer de jouer l’alternance de l’espoir et de la déception encore. Si on panique, c’est que la FED aura cassée quelque chose dans l’économie à force d’avoir sous estimée l’inflation et d’avoir réagit trop tard puis maintenant de surestimer l’inflation et de réagir trop fort. L’inflation core reste en hausse mais la hausse des salaires reste en dessous de l’inflation donc la durabilité de l’inflation n’est pas encore validée mais on s’en rapproche, surtout aux US, en Europe c’est pas ça encore même si la métallurgie, un des syndicats les plus puissants commence à réclamer des hausses qui s’alignent sur l’inflation.

On aura les prix à la production, on sait que le CPi est en retard, donc ce sera l’occasion de se projeter si le pic est là et on a juste une inflation à 8% qui va perdurer quelques temps avant de baisser ou si on relance la hausse. Cela peut donc un peu soulager les marchés ou au contraire relancer la saignée cet aprem. Evidemment l’énergie tiendra un grand rôle dans la suite des anticipations du marché. un pétrole qui reprendrai les 95 dollars serait un signe de plus;

Bref un marché qui surréagit à la moindre annonce n’est pas un marché contre lequel j’ai trop envie de me battre.

Bref, il est urgent d’attendre, j’ai l’impression qu’on est sur un pivot, très fin entre digérer et se projeter sur le futur et lâcher prise

Analyse CAC 40

6400 en résistance, 6300 à court terme, en dessous je reste prudent. la zone des 6200 fait office de support à ce stade, en dessous, on ira chercher 6130 et ce sera le dernier support espoir. En dessous les 6000 mais à force de les taper, ils seront fragiles et on reparlera alors de la panique du marché.

En attendant, rebond technique ce matin, on construit la congestion de la suite entre 6200-6250. la sortie permettra soit d’accroitre le rebond mais il ne faudra à mon sens pas se faire avoir par celui ci sous 6300.

Les acheteurs doivent maintenant tout refaire et dans la bataille perdent bcp de forces ce qui pourra les faire lâcher plus facilement par la suite.

CAC 40 en graphique horaire? Congestion dans la bulle verte, l'issue donnera un surplus de rebond mais dont il faudra se méfier ou la relance de la baisse
CAC 40 en graphique horaire? Congestion dans la bulle verte, l’issue donnera un surplus de rebond mais dont il faudra se méfier ou la relance de la baisse

Souhaitez-vous recevoir un email pour être averti dès la publication de mes nouvelles positions? Alors Cliquez-ici

Portefeuille Graphseo Bourse

Le short que j’avais pris lundi aprem sur le NAsdaq a bien fait office de couverture mais j’ai largué dès l’ouverture hier pensant que le marché s’offrirai un rebond . Il n’en fut rien, j’ai continué d’alléger le portefeuille. Je stagne donc mais c’est pas si mal au final. Protection du capital en premier lieu. Je reste prudent, très cash et j’ai de moins en moins envie d’acheter. Peut être un signe contrarien ? Mais je ne vais pas m’y risquer même si je pense que les US peuvent réagir mais pas au point d’inverser le sentiment développé hier. il laissera des traces

Toutes les positions sont partagées en temps réel au sein de l’Académie

Portefeuille Graphseo Bourse trading dynamique
Portefeuille Graphseo Bourse trading dynamique

amicalement

Julien

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Les positions prises ou soldées en cours de journée post publication sont stipulées directement dans l'article du lendemain. Chaque fin de mois et chaque fin d'année, un article spécifique est publié pour faire le bilan de la performance du mois et de l'année. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (portfolio zonebourse) et ne sont pas une incitation à l'achat ni à la vente.

Performance 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

La performance moyenne annuelle est de +40% depuis 2008. Avec l'accroissement du capital, je prends moins de risques aujourd'hui et vise +20% par an selon les conditions de marché. Ce qui m'importe, c'est le gain en valeur que représente ces +20% et non le pourcentage de gain seul. On ne gère pas un portefeuille à 6 chiffres comme on en gère un à 7...

Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi. Mon but est de vous apprendre à pêcher votre propre poisson et non à vous le donner. Cela reflète uniquement mon avis/opinion qui ne saurait valoir recommandation.

Les frais sont de 0,10% par ordre soit 0,2% l'aller retour (TTF en sus lorsque applicable) qui sont prélevés à la clôture de la position afin que vous ayez la performance brute de chaque position. La performance globale, elle, est nette de frais. Les éventuels retraits sont annoncés, notamment quand vient le moment de payer les impôts sur bénéfices. La grande majorité des bénéfices sont réinvestis depuis 2008. Les retraits/virements ponctuels annoncés. La performance est donc en net.

Débuter, investir et gagner en bourse avec la stratégie du moindre risque

livre-2-recto

En une formation apprenez l'essentiel pour gagner en bourse en profitant de mes 16 années d'expérience. La stratégie du moindre risque permet d'avoir le bon timing pour acheter et vendre au bon moment sans se prendre la tête et donc en prenant moins de risques. J'ai mis tout ce que je sais dans cette formation. Une formation tout en un, pas à pas pour débuter, investir et gagner en bourse! Une formation en bourse qui les réunit toutes.

Débutez maintenant, apprenez comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 7 chiffres sans avoir 150 de QI et comment vous pouvez en faire de même grâce à la Stratégie du moindre risque. Cliquez-ici pour découvrir comment la Stratégie du moindre risque peut révolutionner votre façon d'investir en bourse.

Découvrez la Stratégie du moindre risque maintenant
Merci de faire tourner et partager cet article
Julien Flot
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.