Menu

Dissolution : Conséquences pari Macron pour la bourse

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

A lire les experts, le marché boursier panique ce matin avec une baisse de 2%. La montée de l’extrême droite en Europe fait peur mais surtout en France. Avec la surprise du Chef Macron de dissoudre l’assemblée nationale. Un pari risqué pour certains mais pas tant que ça peut être pour la bourse ?

En préambule, il est important de rappeler, qu’a une époque pas si lointaine, une rose socialiste était élue à la tête de la France. François Mitterrand.

1981.

30% de baisse des actions en 3 mois. Un franc attaqué et dévalué de 30% 6 mois après. Explosion de l’inflation. Fuite des capitaux.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Et finalement 10 ans plus tard une hausse de 700% des actions françaises.

La pression sur la dette poussant le politique a des compromis au final.

Car rappelons le, quand il faut plus de dette pour financer la croissance, dans un pays déjà endetté, la dévaluation et donc l’inflation sont la fuite en avant logique.

L’investissement dans les actifs est alors la seule solution pour protéger son patrimoine.

On a pu le voir, en Turquie dernièrement. Il faut savoir mettre en // l’inflation dans un pays et la hausse de son marché boursier et savoir retraiter de la performance, l’inflation.

Ne serait-ce que dans l’occident depuis le covid il faut probablement retraiter 20% d’inflation pour avoir la performance réelle de la bourse.

Aujourd’hui le Cac baisse de 2%, les taux français sont attaqués mais relativement pas tant que ça. Entre temps, les entreprises sont plus internationales, les taux plus encadrés et protégés par la BCE, l’euro et l’Europe quoiqu’on en dise. C’est encore un exemple ce jour à mon sens.

Mais je ne veux pas faire de politique ici, juste parler bourse.

Et pour la bourse, l’Europe reste un gage à ce stade de stabilité dans le bordel.

Premièrement il faut se rappeler que la bourse c’est 70% de capitalisation Us. Et donc la suite de la tendance, sera probablement plus encline à suivre la stat inflation et la décision de la FEd mercredi que le fait de savoir qu’est ce que Macron a dans la tête.

Certains diront qu’ils veut mettre Marine le Pen première ministre pour que les français voient qu’ils sont nuls et ne votent pas pour eux à la présidentielle. Je pense que c’est certainement donner un peu trop de coups d’avance dans la pensée de Macron.

Je pense qu’il veut juste mobiliser les français et leur donner le choix. S’ils renouvèlent leur vote aux européennes au Rn, il prendra acte. En attendant, on va avoir droit a des alliances et des jeux politiques.

Mais en gros, au final, celle qui perd vraiment, c’est la France et son économie car une fois de plus on va vers un gouvernement tellement partagé qu’il est ingouvernable et aucune décision forte ne pourra être prise. C’est finalement cela le comble, à vouloir que tout change, l’électeur fait que rien ne change.

Concernant la peur de l’extrême droite au pouvoir. j’aime à regarder Meloni en Italie. Ce qui est fait en Italie est quand même très loin des promesses de campagne. Si ce n’est pour le risque de réglementation et taxation accrue sur les banques, c’est pro business et même pro Europe. Il faut bien obtenir les subventions de l’Europe.

L’extrême droite est comme tout parti, dans des gouvernements tellement éclatés qu’il est difficile de gouverner sans compromis. Et cela ne sera pas différent en France.

Le seul risque serait que l’extrême droite arrive au pouvoir dans toutes les « grandes » nations Européennes et ait alors les moyens de sa politique. là on verrait vraiment les limites du Rn entre discours et volonté réelle.

Mais ce n’est pas pour tout de suite

Alors on a un peu de gesticulations aujourd’hui et tout le monde va devenir expert politique pour nous expliquer l’issue des législatives.

Macron prend le pari de laisser une autoroute libre au RN mais si c’est ce que les Français veulent par le vote, alors pourquoi l’entraver ?

Je doute que Macron soit dans une espèce de partie d’échec ici. Il veut sans doute vérifier si l’abstention est sa majorité silencieuse ou s’il a vraiment perdu le soutien de l’ensemble de la population, auquel cas je doute qu’il s’attache au pouvoir comme certains le prétendent.

Pour conclure, l’Europe a un mérite. Celui de lisser la volatilité de ces évènements et cela en est encore un exemple aujourd’hui. On peut cracher tant que l’on veut dessus, mais aujourd’hui avec un franc et sans Europe, je pense que nous aurions eu une sanction plus sévère.

Alors la suite de la tendance se fera via les décisions de la FED.

N’oublions pas que la tendance n’est pas dégradée par ce qu’il se passe En France autant que par les doutes sur les taux, dettes, inflation et croissance éco future aux US.

L’arrivée de Meloni s’était faite dans un marché haussier et n’avait que peu perturbée. là il faut éviter de voir dans la dissolution de Macron et ses conséquences l’avènement d’une baisse, qui commençait déjà à poindre sur le suivi plutôt des US. Il faut bien consolider la hausse des récents mois.

Pour la France et l’Europe, ce n’est pas maintenant que l’on conclura ni même le 8 juillet peu importe le résultat. Comme dit, ce n’est que si l’on sort de l’Europe que l’on saura alors toute la stabilité qu’elle apportait.

Les actifs réels dans tous les cas de figure et quoique l’on pense, restent et resteront la meilleure protection contre l’inflation causée par la dévaluation monétaire qui dans tous les cas est la seule solution face à la dette et une croissance molle parties pour durer peu importe la politique à venir.

Comme dit, l’occident est coincé. Il faut du déficit pour investir et soutenir la croissance. Il faut des taux pas trop élevés pour soutenir l’économie et les déficits. Il faut donc accepter plus d’inflation pour contrôler les taux et limiter l’envolée de la dette. Et in fine, c’est la banque centrale Européenne qui devra reprendre ses achats de dette pour contrôler les taux longs. Pour plus de stabilité, on devra tendre vers des obligations communes Européennes. Et si le politique casse tout cela, on aura alors notre réponse sur ce qu’aura apporté l’euro/l’Europe ces dernières années et ce que veut vraiment dire le mot inflation.

Il faut que tout change pour que rien ne change.

Portefeuille Graphseo Bourse

Le marché peut prendre peur à court terme mais comme dit même si le Rn passe, ils ne feront probablement pas les choses promises et seront plus sages à la Meloni. En soit les banques peuvent souffrir le plus mais in fine être des opportunités.

On a pu en discuter au sein de l’académie ce matin. Mais quand je vois un tampon sur Eiffage, je vois une opportunité aussi sur ce secteur. Bouygues pareil. Faut éviter de se précipiter mais ce marché va demander de le suivre de près.

Le plus gros pari est peut être de penser que le RN au pouvoir ne changera pas grand chose. Mais les RNs au pouvoir en Europe oui.

En attendant, c’est plus Outre atlantique que je me tourne avec la force retrouvée du dollar à court terme car come dit on reste dans les clous du moyen terme. Peut être le marché sera rassuré dans quelques mois et on aura un euro fort retrouvé. Le graph laisse le présager….

Mais j’ai tout de même accumulé orpea sur les 12,55 pour voir si on peut tenir le support. Il est certain que les titres endettés ont plus de mal.

regardez vos graphiques long terme, voyez que le mouvement du jour ne change pas grand chose encore. Si je n’avais pas la tv, je me dirai que c’est une correction saine au prorata de la hausse des derniers mois qui va permettre de construire nos figures pour la suite.

Le portefeuille perd 0,5% sur la journée, mais était déjà bien tourné aux US, là où ça se décidera mercredi.

amicalement

Julien

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Julien Flot
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.