Fin du match entre MACD et RSI Par k2r

Accèdez gratuitement à des conseils, stratégies et techniques pour bien débuter et mieux investir. Cliquez-ici pour Débuter Maintenant

schémas MACD RSI n°3

Lorsque vous lisez des ouvrages américains traduits en français (chez Valor Editions par exemple) dont les auteurs sont d’outre atlantique, on peut s’apercevoir qu’ils ne sont pas tous du même avis.

Lorsque l’on regarde des graphiques sur des horizons de temps différents que l’on appelle UT = unité de temps, qu’ils soient de court terme, de moyen terme ou de long terme, il est très utile de les analyser avec des indicateurs de suivi de tendance et des oscillateurs

Tout le monde est d’accord pour classer les volumes, OBV, moyennes mobiles, moyennes mobiles exponentielles dans les indicateurs de suivi de tendance.


Vous souhaitez apprendre à faire vos propres analyses techniques et savoir comment détecter les figures graphiques qui gagnent pour enfin savoir quand acheter et quand vendre au meilleur moment? Vous souhaitez être capable rapidement de réaliser le même type d'analyses claires et précises comme moi?

Alors, Téléchargez tout de suite et gratuitement le livre pleins de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Tout le monde est aussi d’accord pour classer le momentum le ROC et le RSI dans les oscillateurs (il y en a bien d’autres).

Par contre en fonction des auteurs la MACD et son histogramme seront classés une fois dans les indicateurs de suivi de tendance et une autre fois comme oscillateur.

 

À titre personnel, fruit de mes lectures livresques et sur le site de Julien, après avoir passé de nombreuses heures à lire et à relire ses analyses graphiques et à essayer de les comprendre en faisant les miennes sur boursorama mais avec une expérience d’à peu près un an sur un PEA, pas trop chargé bien sûr car lorsque l’on débute le risque c’est la perte de capital, je prends comme indicateurs de suivi de tendance les volumes, les moyennes mobiles, les moyennes mobiles exponentielles et la MACD et son histogramme.

Le seul oscillateur que je trouve pertinent car bordé à ses extrémités est le RSI.

Effectivement si l’on prend la MACD comme oscillateur, on doit chercher et trouver nous-mêmes les zones de sur achat et de sur vente en fonction du passé du cours de cette action… Mais quand nous faisons des trades, notre broker n’investit pas notre argent sur des cours du passé mais sur la droite du graphique. Pourquoi l’avenir serait il strictement identique au passé ? Et donc je trouve que c’est trop dangereux d’essayer de jouer au sur achat et à la sur vente du au pif. Certains travers extrêmement expérimentés en sont peut-être capables mais je connais mes limites et je ne veux pas jouer avec le feu.

Je pense utiliser les croisements de la MACD classique et de son histogramme pour commence à me pencher sur un titre particulier en hebdomadaire (signal lourd de hausse par croisement de la courte à la hausse sur la longue), et c’est le RSI journalier en sur vente qui me fera entrer à un bon prix en intra day.

 

Vous connaissez la prédilection que je porte aux images d’Épinal pour faciliter la compréhension de choses complexes. Il y a un an, je comparais l’évolution des courbes d’une action à celle de la descente au galop par un pur-sang arabe, d’une pente abrupte lors d’une belle phase IV. Quand le cheminement était moins hard , je parlais de promenade en « auto-mobile » avec des voitures de collection, BARON dans son ouvrage sur le chartisme parle d’alpinisme, récemment dans les deux articles sur le combat de boxe est MACD et RSI, je parlais de grosse cylindrée sportive japonaise avec ces deux compteurs.

Du haut de leur hélicoptère, les gendarmes pouvaient suivre ce bolide grâce aux traces de pneus qu’il laissait sur la route ; ligne droite sur l’autoroute par tendance haussière ou baissière visible sur la MACD et dérapages sur le bitume dans les virages serrés grâce au RSI.

Un auteur américain Martin Pring a pris d’autres images que je vais légèrement modifier pour mieux vous faire comprendre les choses.

Cet auteur compare le tracé des indicateurs de suivi de tendance est celui des oscillateurs aux traces que laisserait un couple promeneur/chien de promenade tenu en laisse. Au cours de cette balade, le couple, globalement, laisserait une trace assez droite (indicateur de tendance). Par contre la trace laissée par le chien oscillerait de droite et de gauche autant que lui permettrait la laisse, comme le ferait un oscillateur. Quand le chien est au maximum de la longueur de la longe il est probable qu’un moment ou un autre, il la trouvera trop courte et rebroussera chemin en sens inverse.

Imaginez que le CAC 40 est une énorme autoroute qui fasse des milliers de kilomètres. À sa surface se promènent quarante couples promeneurs chiens et on a de la chance, ils ne se bousculent jamais les uns les autres. Vous avez bien compris que chien et promeneur se déplacent de bas en haut ou de haut en bas du graphique annexé, mais toujours de gauche  à droite.

Pourquoi l’image de l’autoroute, construite sur de la terre meuble, me direz-vous ? Sur cette terre, il y a  le bitume et, en plein milieu de celui ci, il y a une ligne blanche continue. Elle s’enfonce dans le bitume de quelques centimètres et ses faces latérales sont constituées de métal qui permet d’y insérer un crochet relié à un ressort relié à un promeneur. Celui-ci tient en laisse son propre chien. Quand on est sur cette ligne blanche médiane, si on regarde à droite et à gauche, on a  en encore deux lignes droites parallèles à celle du milieu et, à égale distance ce celle ci.

Vous avez bien entendu reconnu les lignes des 50 points du RSI au milieu et sur les bordures celles des 30 et 70 points.

La description n’est pas terminée ;

Au bout de quelques mètres de part et d’autre de ces lignes des 30 et  70 points, Il y a des bosquets touffus dans lesquels se promènent des chats et des lapins qui se connaissent depuis de nombreuses années, ils ne se font donc pas la chasse.

De l’autre côté des bosquets il y a de la terre et depuis  des lustres chats et lapins ont creusés de nombreux tunnels, sous l’autoroute. Ces passages souterrains leur permettent de passer de la zone de sur achat à la zone de sur vente en passant sous l’autoroute et de la zone de sur vente à la zone de sur achat.

Le rôle de ces animaux est double ;

a) attirer vers les bosquets les chiens tirant sur leur laisse. Cela fait donc dévier le promeneur de sa route de tendance, vers un range soit de sur achat, soit de survente.

b) une fois qu’ils en ont assez, chats et lapins se sauvent par les souterrains vers la sur vente , s’ils étaient auparavant en zone de sur achat, pour aller exciter d’autres chiens appartenant à d’autres promeneurs mais de l’autre coté de la ligne blanche médiane.

En fonction de l’humeur joueuse ou non des chats et des lapins, les chiens peuvent rester plus ou moins longtemps sur les bords de l’autoroute et tirer plus ou moins fort sur la laisse ; si on est en sur achat (au delà des 70 points), longtemps + force = tendance haussière forte. A un moment, chats et lapins se sauvent et les chiens se retrouvent penauds et tirent moins forts sur leurs laisses. Les maitres sont contents, ils ont moins mal à l’épaule avec des chiens qui retournent sur l’autoroute en croisant la ligne blanche ; retournement baissier en cours et là on retourne en tendance et c’est la MACD qu’il faut aussi regarder.

Chats et lapins même combat ; creusement permanent de tunnels sous l’autoroute et excitation des chiens…

Quand on suit le promeneur, on a une idée du chemin pris par la paire en directionnel(tendance haussière ou baissière), puis si le chien excité se met à tirer, on part en range, en sur achat ou en survente.

 

En bourse, tout est perception fine et subtile des choses, on essaye de les apprécier du mieux que l’on peut et MACD et RSI sont des organes de sens supplémentaires donnés à la vue pour essayer de savoir ce qui va se passer à droite du graphique.

Mais nos sens peuvent se faire abuser d’ou les STOP LOSS.

 

Si on travaille le marché en swing trader, achat et vente d’actions sur quelques jours à quelques semaines ;

 

Vérité de LA PALISSE ; quand on est en tendance, on est en tendance, vive la MACD surtout hebdo, quand on est en range, on est en range, vive le RSI journalier.

Mais me direz vous, qu’en est il de la phase tendance vers range et range vers tendance ? et bien c’est là qu’il y a passage de flambeau de la MACD vers le RSI et du RSI vers la MACD…et bien si on n’est pas dans le timing, par exemple dans le premier cas, on regarde le compteur de ligne droite (MACD) dans le virage et c’est la sortie de route, car on devrait regarder à ce moment là, le compteur de virage ; le RSI.

Et en sortie de virage, si on ne l’a pas assez anticipé, on regarde le compteur de virage alors que l’on a débuté la ligne droite baissière par exemple et c’est encore la sortie de route. A un moment, nos yeux auraient du basculer d’un compteur à l’autre pour profiter pleinement de la route et du paysage. Il faut faire attention aux signaux prématurés et dangereux quand une nouvelle tendance éclate hors du range.

Quand le RSI journalier est en sur achat ou en survente, va t’on vers un retournement baissier ou haussier ? Ou alors en hebdomadaire, le marché a décidé de poursuivre la tendance haussière ou baissière et le RSI est en pause « mode surchauffe », bloqué dans sa zone haute ou basse, pendant que le cours continue sur l’autoroute en montée (haussier) ou en descente (baissier). Et, ça peut être un piège…

Autre manière de comprendre ;

 

On voit un RSI en journalier au delà des 70, on vient de débuter en bourse. On se dit, mince sur achat, je vends tel titre. En fait, c’était une tendance haussière lourde en hebdo sur la MACD et qui se poursuit. Le RSI va donc rester longtemps en surchauffe. Et le titre qui monte, on se dit mince, c’était un bon coup, j’en suis sorti trop tôt, j’y retourne. Et plouf, tout le monde prend ses PV sur des gens qui font comme toi et c’est la phase IV qui commence. Comme on est débutant, on aime son titre, on s’accroche à lui, on le garde, c’est temporaire, ça va remonter.

On fait même pire, on en rachète encore pour baisser son PRU d’un titre qui fait une chute mortelle du haut de l’EVEREST.

Et on capitule moralement et intellectuellement, on s’est fait rincer par le marché ? Non par nos émotions, notre bêtise, notre bagage technique insuffisant.

Pire, si on est peu capitalisé, on a perdu la plus grosse partie de notre capital, la bourse c’est fini pour nous et aussi pour notre maigre capital.

Quand on perd 10%, il faut regagner 10% à peu prés pour retrouver ses billes mais si on a perdu 50%, c’est 100% de gain à faire avec ce qu’il nous reste pour se retrouver à l’étal, donc IMPOSSIBLE MISSION avec nous en guest star…et pourtant au départ, le RSI nous avait bien dit que nous étions en zone dangereuse de sur achat, mais on ne l’avait pas intégré dans la dimension supérieure.

 

C’est là la difficulté de la bourse et, la force des vrais traders c’est de bien passer de l’un à l’autre, en temps utile, sur toutes les unités de temps UT.

Il faut essayer de maitriser le temps tout autant que la direction des prix et leurs limites (supports et résistances).

Un day trader regardera MACD journalière et RSI en horaire ou toutes les 15 minutes pour prendre des décisions d’achat et/ou de vente d’actions dans la journée.

Un investisseur institutionnel qui travaille pour un fond de pension qui verse des retraites jouera sur du long terme ; il regardera la MACD en mensuel et le RSI en hebdomadaire pour se placer en journalier au meilleur prix qu’il pourra du marché.

Le vrai malin, c’est celui qui est capable de jouer sur les trois terrains en même temps.

 

Vous connaissez certainement les bandes de BOLLINGER. C’est un moyen visuel efficace pour sentir la volatilité du cours d’une action. En plein milieu on a la moyenne mobile à 20 unités temps et, de part et d’autre on a comme sur le RSI, deux bordures qui peuvent lui être parallèles, s’en écarter ou s’en rapprocher. Statistiquement, 95 % du temps, le cours de l’action doit être compris entre ces deux bordures latérales. La bordure médiane qui est la MM 20 ut, est donc au milieu. Si le cours dépasse l’une de ces bordures c’est que l’on entre dans une période de temps qui correspond à 2.5% du temps, sur l’UT choisie.

Si une société est acceptée au CAC 40 pendant 10 ans, le cours de l’action passera neuf années et demi à l ‘intérieur des bandes de Bollinger, 3 mois au dessus de sa bordure supérieure et 3mois sous sa bordure inférieure. Mais bien sur, cela ne sera jamais homogène, cela serait trop facile de prédire le marché LOL.

Sur les oscillateurs c’est la même chose. Les cours ne passeront que 5 % de leur temps, au-delà et/ou en deçà des extrêmes de l’oscillateur. Pour les RSI, cela veut dire que statistiquement, on aura de 2,5 % du temps en sur achat et 2.5 % du temps en sur vente.

On peut donc augmenter la pertinence d’un oscillateur en regardant en hebdomadaire par exemple sur les six à neuf mois précédents, quelles sont les valeurs au dessus et au dessous desquelles, le cours passe 5% de son temps, moitié pour les dessus moitié pour le dessous.

Mais, je me contredis car je fais sur le RSI, ce que je dis ne pas pouvoir faire sur la MACD ; prévoir le futur à partir du passé.

Il faut réactualiser la manœuvre tous les trois mois…

On peut aussi en fonction de ses volatilités améliorer la précision de notre microscope. Si la volatilité est basse, on passe à sept unités de temps et si elle augmente, on peut passer à 21 unités de temps.

On peut donc imaginer que plus on avance dans un biseau oblique baissier, la volatilité est à la baisse, on peut faire baisser l’amplitude d’étude temporelle de notre RSI de 14 à 9 puis à 7 unités de temps. Passer en dessous et contre-productif.

 

N’oubliez pas non plus que la force de la MACD (émotion du marché), c’est la possibilité de générer des signaux d’achat et de vente lors du croisement de ses deux moyennes rapides et lentes loin de sa base arrière, et celle du RSI (force de ces émotions) est d’indiquer des retournements avec une forte probabilité lors de l’apparition de divergences avec le cours du marché, dans ses campements retranchés de sur achat et de survente.

Les divergences dont il faut le plus tenir compte sont les suivantes, car ce sont de bonnes opportunités de trading ;

Lorsque sur le cours haussier, on a deux sommets successifs alors que sur le RSI, en sur achat, on a deux sommets situés l’un sous l’autre, on va sans doute assister à un retournement baissier sur le cours.

Lorsque sur le cours baissier, on a de creux successifs alors que sur le RSI en sur vente on a deux creux situés l’un au dessus de l’autre, on a  de fortes chances d’assister à un retournement haussier sur le cours.

 

Conclusion ; il n’y a ni vainqueur, ni vaincu. Comme d’habitude, chaque médaille a son revers. On utilisera la MACD en tendance, surtout en hebdomadaire avec ses signaux d’achat et de vente loin de sa base arrière, ainsi que son histogramme. Le RSI sera utilisé en journalier pour essayer de percevoir les renversements à l’intérieur des ranges. Ce sont les divergences, dans sa zone de sur achat ou de sur vente, entre celui ci et le cours qui donne les meilleurs signaux de retournement.

Attention, il y aura toujours des zones d’ombre entre ces deux indicateurs, quand bien passer en timing de l’un à l’autre ???

Affaire de feeling et d’expérience, sinon c’est la sortie de route.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour enfin devenir un trader gagnant
Partagez cet article
Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

Cliquez-ici pour accéder gratuitement et immédiatement aux actions à acheter cette semaine en bourse.

A propos de l'auteur Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus
>