Menu

Immobilier danger: la prochaine crise viendra de la Chine

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Vous savez que je ne suis pas un grand fan de l’investissement immobilier. Les crises mondiales récentes furent toutes dues à l’excès de dette à cause de bulles spéculatives immobilières. Après les US, l’Espagne, il semble maintenant que cela soit au tour de la Chine. Si le secteur immobilier chinois venait à se retourner, le phénomène ferait grand bruit et ferait baisser la consommation Chinoise mais les répercutions mondiales seraient nettement moindre que pour les subprimes américains car la titrisation de ces dettes immobilières sont beaucoup plus liées au marché local Chinois et donc moins mondialisées via des ramifications de fonds d’investissement et assurances.

Néanmoins la secousse aurait pour effet de créer une incertitude et panique sur les marchés.

Nous ne pouvons plus parler de bulle immobilière en Chine, c’est un fait avéré avec de nombreuses villes Chinoises qui coûtent maintenant plus chères que la plupart des capitales Européennes. On voit des hausses de plus de 40% sur 1 an dans certaines métropoles. La culture chinoise du « tu ne dépenseras que ce que tu as » aura mis moins de dix ans à voler en éclats alors que les chinois consomment maintenant essentiellement à crédit. Le surendettement n’est donc plus un phénomène émergent mais une réalité avec une dette des ménages qui représente plus de 40% du PIB Chinois contre 28% en 2011.

Pour moi il y a bulle immobilière lorsque les prix immobiliers s’envolent plus fortement et plus rapidement que la hausse des salaires. En France par exemple, nous avons connu une stagnation des salaires pour un doublement des prix immobiliers ces 15 dernières années. En Chine, alors que les salaires commencent à moins augmenter, les prix eux ont quasiment doublé en 3 ans et gagnent en moyenne près de 30 à 40% dans les grandes mégalopoles en une année. un foyer avec deux bons salaires en Chine n’est plus capable aujourd’hui que de s’offrir à crédit pour 30 ans un appartement de 50 m² à Shanghai. A ce rythme il est impossible de penser que les prix peuvent continuer de monter.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

La frénésie consumériste en Chine va devoir se calmer sous peine de surchauffe.

Les Chinois sont en train de faire la même erreur que la plupart des ménages français. Avoir tous leurs œufs dans le même panier. En voulant coûte que coûte s’acheter un appartement à ces prix élevés, la part de l’immobilier dans le patrimoine des chinois dépasse les 90%. En France, en moyenne l’immobilier représente 60% du patrimoine des français.

Pour se rendre compte du cataclysme potentiel il suffit de penser qu’en cas de baisse des prix, un effet domino dévastateur se mettra en place. La baisse des prix fera paniquer ceux qui ont acheté au plus haut, la baisse des prix entraînera la baisse des constructions et l’arrêt économique de tout un secteur avec des suppressions de poste. Ces personnes au chômage ne pourront plus payer leurs crédits et se feront saisir leur maison par la banque. la banque voudra s’en débarrasser le plus rapidement possible pour récupérer sa mise et de ce fait fera baisser encore plus le marché…Voilà l’effet domino…un cercle économique vicieux.

Un individu, qui travaille dans un pays, et détient l’essentiel de ses avoirs dans ce même pays risque de payer une facture salée lorsqu’il perdra son job, verra le prix de sa maison se déprécier alors que c’elle-ci représente 90% de son patrimoine….c’est la double peine.

Pékin a multiplié depuis 2014 les injections de liquidités et baisses des taux d’intérêt pour inciter à prêter davantage et enrayer ainsi le vif essoufflement de l’activité.

Mais cela a surtout alimenté les investissements spéculatifs dans les matières premières et dans l’immobilier.

La dette totale de la Chine (prêts aux ménages, endettement du secteur financier, dette publique) atteignait 168.480 milliards de yuans (22.960 milliards d’euros) fin 2015, soit 249% du PIB, selon l’Académie chinoises des sciences sociales.

Alors tant que le robinet du crédit sera ouvert, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Mais dès que les entreprises et les particuliers auront du mal à obtenir de nouveaux crédits, c’est là que le château de cartes commencera à vasciller…Et ce ne sera alors que le début d’une nouvelle crise des subprimes mais cette fois-ci « made in China ».

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Julien Flot
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.