Menu

Indépendance financière: l’illusion des dividendes

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Alors que l’on approche de la saison de distribution des dividendes, je pense qu’il est important de tordre le cou à une idée reçue les concernant qui laisse à penser qu’acheter une action d’une entreprise qui verse des dividendes chaque année permet de toucher des revenus récurrents sans aucun risque. Si l’idée n’est pas complètement fausse, je pense qu’il est illusoire d’acheter une action en pensant ne courir aucun risque de moins value sous prétexte que celle-ci verse chaque année des dividendes de manière certaine.

Premièrement, il n’est jamais certain qu’une entreprise continuera de verser des dividendes ad vitam éternam et que sa politique de dividendes ne changera pas. En effet, le dividende reversé à l’actionnaire est autant d’argent que l’entreprise ne pourra pas utiliser pour investir et donc augmenter son chiffre d’affaires.

Le versement du dividende tout comme le rachat d’actions sont donc deux formes de récompense de l’actionnaire afin de le fidéliser le jour où la société aura besoin d’une levée de fonds. Mes ses deux formes handicapent la capacité d’investissement de l’entreprise. Cependant parfois, ce capital coûte moins à être reversé à l’actionnaire qu’a être investi sur de nouveaux projets…ce qui n’est pas non plus très encourageant lorsqu’une entreprise n’est pas capable d’avoir des investissements  suffisamment profitables pour qu’elle décide de verser un surplus aux actionnaires sous forme de dividende.

Une entreprise peut donc avoir plusieurs types de politique de dividendes. Certaines versent un dividende fixe année après année peu importe leur niveaux de profits afin de lisser la distribution de ceux-ci. D’autres, reversent un pourcentage fixe de leurs profits.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Enfin, d’autres reversent en fonction de ce qu’il reste après leurs besoins en investissements. Mais surtout, une politique de distribution de dividendes n’est jamais gravée dans le marbre. Contrairement aux idées reçues, il existe donc un risque, que pour une raison ou une autre, cette politique change et que le dividende soit réduit voir retiré.

Car il faut bien se dire une chose. Lorsque le business va mal, la première chose que l’entreprise va sabrer c’est son dividende. Car en effet quand les choses vont mal, une entreprise va chercher d’abord à payer ses créanciers avant de payer ses actionnaires.

Il faut tordre cette illusion de la sécurité apparente des dividendes.

Il est certain qu’il faut choisir des entreprises aux reins solides, qui adoptent une politique de dividendes stable depuis plusieurs années afin de réduire le risque. Mais on ne pourra jamais totalement réduire ce risque à zéro. Il existera toujours le risque d’avoir à faire à une situation exceptionnelle qui pousse l’entreprise à réduire ou éliminer son dividende.

C’est pourquoi, si l’on cherche vraiment à réduire son risque et à obtenir des revenus récurrents d’une entreprise, il est beaucoup moins risqué d’en devenir le créancier via des obligations que son actionnaire pour toucher les dividendes.

Acheter une valeur pour ses dividendes c’est bien, mais cela ne doit pas être fait dans l’idée de ne prendre aucun risque. Si vous ne souhaitez vraiment prendre aucun risque en vous assurant une revenu récurrent, il vous faut vous tourner vers des obligations d’entreprise.

Lorsque j’achète des entreprises qui versent un dividende, ce que je cherche avant tout c’est à trouver des entreprises qui vont m’assurer une croissance de ces dividendes et donc cela passe par une croissance des profits. Je n’achète pas une valeur pour son dividende, mais pour sa capacité à accroître ses marges et profits et donc son cours de bourse genèse de ma plus value. Le dividende n’est que la cerise sur le gâteau ou au pire des cas, un moyen de réduire le risque de perte, mais en aucun cas un moyen pour moi de penser avoir des revenus récurrents sécurisés.

Si je veux sécuriser au maximum des revenus récurrents, alors l’option sera les obligations de cette entreprise et non ses actions pour toucher le dividende.

Avant de se lancer à la conquête des dividendes, il est donc important de bien analyser et comprendre vos objectifs de placement, afin de ne pas tomber dans l’illusion qu’un dividende sera forcément versé et baser votre stratégie de placement sur cette hypothèse plus risquée qu’il n’y paraît.

Il ne faut donc pas vous tromper d’objectif afin de ne pas vous tromper du moyen à utiliser pour l’atteindre.

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Julien Flot
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.