Investir en bourse: Comment réduire vos pertes et gagner durablement

Tout comme déjà plus de 10 000 personnes, recevez gratuitement des conseils, techniques et stratégies exclusives pour devenir rapidement meilleur ! En bonus, recevez la liste des actions à acheter chaque weekend.

Cliquez-ici pour télécharger gratuitement tout ce dont vous avez besoin pour réussir en bourse

Ce qui tue un trader c’est son égo. Je le vois et le lis malheureusement tous les jours. C’est en cela que le site graphseo bourse est également intéressant pour vous comme pour moi. Les investisseurs qui perdent en bourse sont ceux, qui trop fiers, négligent de savoir prendre leur pertes. En fait derrière cela se cache une incapacité à accepter d’avoir tort.

J’ai pu en parler longuement dans de nombreux articles sur graphseo bourse. Mais ce qui causera la perte un jour ou l’autre d’un investisseur c’est d’être incapable d’accepter que se tromper est normal est qu’il faut savoir vendre pour gagner. je le dis souvent et c’est pour cela que je me répète, je crois sincèrement, que pour gagner en bourse il suffit en fait de savoir perdre. Ceux qui perdent et ruinent leurs comptes, sont ceux qui veulent tout le temps avoir raison. Ils ne supportent pas d’avoir tort et l’échec. c’est d’ailleurs symptomatique de la culture française je dirai.

L’échec n’est pas accepté. Depuis notre enfance on nous inculque que l’on ne doit pas se tromper, que l’on ne doit pas prendre de risque s’il existe une probabilité que l’on se trompe. Si cela n’aide pas les entrepreneurs à franchir le cap, c’est également contre productif pour les investisseurs.

Je me demande souvent où j’en serais si je n’avais pas fait toutes ces erreurs?

Où j’en serais si à un moment donné, je n’avais pas compris qu’accepter d’avoir tort au final et le dire c’était la clé de la réussite en bourse? Pour gagner en bourse il faut donc avant tout savoir et se mettre dans le crane une bonne fois pour toute, que l’on se trompera. Se tromper fait partie de la bourse. Et se tromper fait partie de la route qui mène à gagner en bourse. C’est très important de le comprendre et de l’appliquer. Ne pas le faire, ne pas accepter que l’on s’est trompé, c’est se condamner en bourse.

Souvent des graphs me demandent pourquoi je partage mes trades sur graphseobourse. Comment je fais pour accepter les critiques incessantes dès que je me trompe et pourquoi tout simplement je n’arrête pas la watch list ? La réponse est simple. J’investis en bourse par passion et je partage tout de cette passion avec sincérité, les bons comme les moins bons coups. J’accepte les critiques car tout simplement je sais que je ne suis pas un trader infaillible, malgré mon expérience, je sais que je fais et que je ferais encore bien des erreurs. Je continuerai de me tromper lamentablement et de me retrouver à contre tendance.

Ce qui est important, c’est de savoir que l’on se trompera pour être capable de l’accepter et le moment venu de couper une position. Pour gagner en bourse il ne faut pas avoir d’égo.

Il faut être humble. Savoir qu’un jour l’on peut gagner gros et tout perdre en une heure le lendemain.

Je rapproche le trading du golf.

Le golf comme le trading vous oblige à être humble si vous voulez progresser. Vous pouvez avoir votre meilleur niveau, jouer parfaitement 17 trous, et sur le 18 ème trou complètement bousiller votre carte.

En golf ce n’est jamais terminé tant que la balle n’est pas au fond du trou. En bourse, c’est pareil, tant que vous n’avez pas vendu, alors vous n’avez rien gagné.

Il faut accepter de regarder votre trade, et de vous dire, ben là je me suis bien planté, d’analyser les raisons et de vous promettre de faire attention en vous fixant une règle pour la prochaine fois.

On ne gagne pas en bourse à vouloir avoir raison tout le temps et gagner sur chacun de ses trades. Cela finira par tuer l’investisseur.

S’il n’y a qu’une poignée d’investisseurs qui gagnent durablement en bourse, c’est parcequ’il n’y a qu’une poignée d’investisseurs qui sont humbles, capables de couper leurs pertes, car ils savent que pas tous leurs trades seront couronnés de succès, et qu’il faudra bien des échecs avant de tomber sur la pépite.

Alors ayez des convictions, mais jamais de certitudes.

Et quand vos convictions sont mises à mal, acceptez de donner raison au marché, acceptez d’avoir tort, dîtes-le, apprenez de cette erreur et passez à autre chose.

Croyez-moi j’ai beau avoir 10 ans de bourse derrière moi, je fais encore de belles bourdes, mais je n’ai pas honte de les avouer, je n’ai pas honte de vous les montrer. Car c’est le meilleur enseignement qui soit je pense pour vous menez vous aussi vers les gains durables en bourse.

Dîtes que vous vous êtes trompé et votre portefeuille s’en trouvera plus vert ! C’est là la clé. Et s’il n’y avait qu’un conseil de moi que vous devriez retenir c’est bien celui-là. Car c’est le Père de tous.

Alors acceptez d’avoir tort, cela vous rendra plus fort !

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

A propos de l'auteur Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus

Partagez votre avis - Laissez un commentaire:

alexandre says 19 avril 2017

Super article ! Toujours un plaisir d’apprendre de ton expérience. On apprend tout au long de notre vie. Rester humble est primordial.

J’espère encore lire d’autres articles comme celui-ci à l’avenir !

Bonne journée,

Alexandre

Reply
Fab56 says 15 décembre 2013

Salut les graph’s, salut Julien, c’est un sujet interessant et je crois comme toi que travailler ses points faibles en comprenant ses échecs est pédagogique.. Certains sites de brokers se disent consacrés aux débutants et me font davantage penser a une secte dans leur organisation. Ce que dit le gourou est parole d’évangile, il supporte difficilement la contradiction, relate ses exploits avec force répétition mais se contente de, parfois, signaler rapidement une petite perte, forcément marginale, et de toute façon compensée par un gain sur un autre sous-jacent. C’est très dangeureux et ce genre de site est, selon moi, réservé aux initiés.
Graphseo, tout comme peut l’être le site de trado sont l’exemple type que l’on peut parler simplement et surtout sincèrement d’opportunités de gain ou de perte car c’est bien de cela dont il s’agit. Ceci dit, l’un et l’autre traite essentiellement de dossiers spéculatifs, pas forcément les plus indiqués quand on souhaite commencer en trading sans pour autant trop exposer son portefeuille a une volatilité importante.

Peut-être que la question esr POURQUOI?
Et la réponse, l’un d’eux pourra peut-être nous l’apporter? Mon idée est que nous sommes demandeurs, nous, les lecteurs. Oui, nous sommes demandeurs de volatilité et de risque et tout nous y ramène encore et toujours.. Je connais une file sur un site qui suggère la gestion, sur des critères techniques,de stocks (c’est le cas de le dire entrée/sortie)de moindre risque d’un portif de rendement mais ce n’est pas le plus courant.

Je crois donc, tout comme Julien, qu’il faut tirer un bilan régulier de son activité, et répondre, sans se mentir, a une batterie de questions permettant de décrèter la necessité de changements de pratiques ou d’allocations.

A ce stade, j’en suis là aussi et peu satisfait de mes choix et de mes performances. Mais moi, on s’en fiche (enfin a part moi, bien sûr :-) ) et bravo a Julien et merci pour ce partage……….

Reply
Julien Flot says 14 décembre 2013

via New York Times

“Turns out that most of us don’t like losing. In fact, it’s what the academics call loss aversion. We feel the pain of loss more acutely than we feel the pleasure of gain. In other words, we may like to win, but we hate to lose.”

“The psychologists Daniel Kahneman and Amos Tversky showed that even something as simple as a coin toss demonstrates our aversion to loss. In a recent interview, Mr. Kahneman shared the usual response he gets to his offer of a coin toss:

In my classes, I say: ‘I’m going to toss a coin, and if it’s tails, you lose $10. How much would you have to gain on winning in order for this gamble to be acceptable to you?’

People want more than $20 before it is acceptable. And now I’ve been doing the same thing with executives or very rich people, asking about tossing a coin and losing $10,000 if it’s tails. And they want $20,000 before they’ll take the gamble.

In other words, we’re willing to leave a lot of money on the table to avoid the possibility of losing.

We see this aversion to loss play out in the lives of real people when we try to make smart money decisions, especially when it’s time to make a change to our investments. It almost doesn’t matter what change we need to make. We hesitate to change from the current situation because it means having an opinion and making a decision. And with a decision comes the very real possibility that we’ll make the wrong one. Sticking with the status quo feels much better even if we know it’s costing us money.”

Reply
Julien Flot says 13 décembre 2013

En fait Cris, chaque weekend je partage une liste de graphiques et d’analyses sur graphseobourse. Parmi cette liste j’intègre moi même ou enlève des valeurs de ma liste de suivie. cette liste de suivie comporte pas plus de 20 valeurs. régulièrement pendant la semaine je vais suivre ces 20 valeurs qui ont pour moi un intérêt et c’est ainsi que je suis capable d’attendre le bon timing pour décider de rentrer sur une valeur à un moment donné pendant la journée. et le weekend suivant j’ajuste ma liste à nouveau.

j’ai en permanence donc 20 fenêtres ouvertes pour suivre ces valeurs et ensuite je vais passer un ordre à seuil déclenchement lorsque je pense le moment oppportun pour acheter proche, je place mon seuil au-dessus d’une résistance identifiée et le soir suivant je regarde ce qui est passé ou pas.

J’ai ensuite plusieurs applications sur mon smartphone qui me permettent de vérifier ou en sont ces valeurs pendant la journée

les moments importants à suivre sont 9h-9,10 puis 12.30 puis 1,50-2,10 et enfin 3,25-3,40

Reply
    Roméo says 13 décembre 2013

    Intéressant ton conseil sur les horaires. Je pensais que tu étais en permanence devant ton ordi à suivre les cours.
    Je pense que c’est une bonne idée de regarder le marché de temps en temps à horaires fixes c’est bien mieux qu’en permanence.
    En ce moment, je regarde très très régulièrement le marché au boulot et cela me donne des frayeurs (injustifiées).

    Reply
      Julien Flot says 14 décembre 2013

      non j’observe la journée certes mais pas en continu, mon plan de trading je le dresse chaque soir et passe mes ordres à seuil de déclenchement le soir. La journée si j’ai le temps ou si necessaire je peu modifier ces ordres. Mais mon but n’est pas d’être un day trading mais plus un suiveur de tendance donc pas besoin de passer la journée à scruter

      Reply
Cris64 says 13 décembre 2013

Un très bon article Julien, une fois de plus. Je pense aussi que le déni est présent en chacun de nous à plus ou moins grande dose.
Se tromper n’est ce pas souvent mal anticiper et ensuite ne pas le reconnaitre suffisamment tôt et la je rejoins le commentaire de Lamante.
Il faut travailler en amont de tout cela, 2013 me l’a fait comprendre … et c’est pour cela que personnellement j’observe très souvent tes Watch Lists très utiles et j’essaye de comprendre particulièrement comment tu as pu anticiper tes choix d’actions, tu l’expliques d’ailleurs très souvent .
Je me questionne aussi régulièrement sur ton timing d’analyse et ton positionnement dans les journées, semaines, tes habitudes et organisation pour être efficace, Merci en tous cas

Merci

Reply
Ben de Bourse Ensemble says 13 décembre 2013

Excellent conseil Julien!

Le fait de tenir un blog aussi m’aide dans mon auto-analyse et m’incite à regarder la réalité en face sur mes opérations. On peut toujours cacher la vérité avec un blog et ne communiquer que les bons trades et dissimuler les mauvais. Je n’ai pas choisi cette route là! J’ai choisi la transparence totale. Je partage tout, y compris les erreurs… et d’ailleurs, y’en a! Mais ça permet d’avoir un échange constructif et de se remettre en question.

L’intolérance à l’échec est profondément ancrée dans la culture française. C’est regrettable. Nombreux sont ceux qui n’osent pas se lancer à cause de cela ou à cacher leurs échecs sans pouvoir en parler pour corriger le tir. Vraiment dommage…

Ben

Reply
Julien Flot says 12 décembre 2013

excellent exemple. merci Laurent

Reply
Laurent says 12 décembre 2013

Bonsoir et merci encore pour ces véritables conseils en or.

Je voudrais faire le parallèle avec un sport que j’ai pratiqué:la course d’orientation.
une carte,une boussole,des balises,un circuit a bouclé,de la lecture grossière de carte et de la lecture très fine a l’approche de l’objectif et des participants qui vous croisent mais qui ne sont pas forcément sur le même circuit que vous,des signaux virtuels dans la tête rouge,orange vert…
Le plus dur dans la pratique de ce sport nature est de savoir faire demi-tour lorsqu’on s’aperçoit que la direction prise n’est pas la meilleure.
Si un signal clignote rouge dans la tête pour nous prévenir que la direction prise vas nous faire perdre plus de temps que de faire demi-tour et d’en prendre une autre.On se surprends à continuer dans le mauvais choix car faire demi tour n’est pas dans la notre nature.C’est assez impressionnant a constater.Alors dans ce genre de sport pour éviter cela tout est automatisé.On se crée des procédures que l’on doit appliquer à la lettre.
Il y’a un autre paralléle c’est d’avoir la capacité de ne pas se laisser influencer par les autres et de savoir se mettre dans une bulle de protection contre les influences extérieures.
Voila cétait juste un parallèle

Reply
lamante says 12 décembre 2013

bonsoir, très bien. mais il faut aussi avoir à l’esprit qu’il faut gagner aussi. et pour cela s’analyser. il ne faut pas que l’acceptation de la perte soit devenu une telle habitude que l’on arrête pas de perdre.
Je parle en connaissance de cause et j’ai l’impression quelque fois que je dévelloppe des comportements masochistes.
je pense que plus que savoir perdre il faut savoir écouter la petite voix qui te dit. Attention, ça sent pas bon tu devrais sortir. être dans le rythme des ondulation c’est important; mais comme touts se passe en bourse, on ne peut jamais vraiment prévoir comment va se comporter un titre.

Reply
Ajoutez votre commentaire

tout recevoir header
64 Partages