Menu

Krach Obligataire: Comprendre les obligations pour investir sereinement

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Quand on pense Bourse, on pense à investir dans les actions. Mais il n’y a pas que les actions en bourse, il y aussi les obligations. Mais acheter des obligations sur le marché est beaucoup plus méconnue que d’acheter des actions. Si bien que c’est la raison première pour laquelle les fonds d’investissement ont encore la main et proposent donc bon nombre de fonds obligataires aux particuliers. C’est d’ailleurs encore du fait de la méconnaissance des particuliers sur les obligations, la raison pour laquelle les fonds obligataires offrent souvent une performance meilleure que ce que la majorité des particuliers peuvent faire seuls.

Votre assurance vie en fonds euros par exemple, c’est de l’obligataire pur.

Une obligation c’est un emprunt, une créance donc émise par un Etat ou une entreprise afin de se financer. En contre partie, le créancier va payer un taux d’intérêt. Comme quand vous prenez un emprunt immobilier par exemple. L’emprunt obligataire a une durée de vie connue dès le départ. Le taux d’intérêt reçu le plus souvent annuellement est ce que l’on nomme le coupon. Et la majorité des obligations remboursent à 100% le montant du prêt à terme voir certaines peuvent offrir une surcote et un remboursement du capital à 101 voir 105%. Plus une entreprise est dans le besoin et plus elle va offrir des obligations avec des taux éléments et des surcotent pour justement attirer les investisseurs. Mais une entreprise qui propose une offre très intéressante et aussi le plus souvent en grandes difficultés. Et le risque pour l’investisseur c’est tout simplement que le créancier ne rembourse pas.

Ce que la plupart des gens ne savent pas c’est que comme les actions, les obligations fluctuent en bourse en fonction de l’offre et de la demande. on peut acheter et vendre sur le second marché, donc en bourse, des obligations.

Les coupons qui sont versés chaque année sont le plus souvent fixes et n’évoluent pas. Ce qui évolue c’est le prix de l’obligation. les investisseurs peuvent donc autant détenir une obligation pour obtenir le coupon chaque année, ce sera un rendement que d’acheter et vendre des obligations pour profiter de leur hausse sur la bourse.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Les obligations évoluent en fonction des taux d’intérêts.

Si les taux d’intérêts montent, la valeur de l’obligation baisse et vice versa. Tout simplement car de nouvelles obligations vont être émises avec un taux d’intérêt supérieur reflétant la hausse de ceux-ci. Les anciennes obligations baissent donc car des investisseurs les vendent massivement pour pouvoir acheter les nouvelles obligations qui proposent un taux supérieur. Si les taux baissent, le phénomène inverse se met en branle car les investisseurs vont vouloir acheter les anciennes obligations ayant encore des taux élevés.

Ainsi il y a un risque à vouloir revendre ses obligations avant leur terme si jamais les taux sont montés entre temps car la valeur de l’obligation aura baissée.

Evidemment tout comme pour votre emprunt obligataire, il y a aussi des obligations à taux variables. Dans ce cas la valeur de l’obligation reste stable dans le temps, c’est la valeur du coupon qui évolue.

Cette évolution de la valeur des obligations ou de leur coupon en fonction de l’évolution des taux d’intérêts dans le temps est justement nommé le risque de taux.

Depuis des années maintenant les taux ne cessent de baisser, ce qui a permit aux obligations d’évoluer à la hausse. Cependant avec des taux historiquement bas, il se pourrait bien que nous soyons à un tournant alors même que les taux d’intérêts seront amenés à remonter dans les prochaines années.

Une remontée des taux de manière trop fort et rapide, pourrait donc faire baisser fortement les placements obligataires. C’est ce qui fait redouter à certain l’avènement d’un krach obligataire. Et quand on sait qu’en France le placement préféré des français qui détient plus de 1600 milliards d’euros sous gestion est largement investit en obligataire, cela donne de quoi réfléchir…

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.