Pétrole, inflation, récession : Le cercle pour investir en bourse

La bourse semble partie pour se regarder dans le blanc des yeux en attendant la BCE et surtout l’inflation vendredi. Il faut dire que toutes les cartes sont sur la table et que maintenant pour privilégier un scénario ce n’est qu’une question d ‘horizon de placement.

Tout est un cercle. Je l’ai dit hier lors de l’atelier de l’académie l’équation de la suite est assez claire, le timing comme toujours est le plus dur. Mais pour paraphraser Jean-Claude Vandamme : It’s a circle. Il exprime souvent ses idées de manière incongrue mais au fond, si on fait l’effort de comprendre, il n’a pas tort. Oui un gros effort parfois.

Donc l’idée ici est la même chose pour tous les sujets.

L’inflation porte en elle même ses solutions.

Ainsi il faut que le pétrole monte plus pour déclencher sa correction alors que l’ennemi public numéro 1 ne sera alors plus l’inflation mais la peur de la récession et plutôt la stagflation comme scénario privilégié. Le dollar baissera alors, la BCE doit monter ses taux pour renforcer l’euro et réduire l’impact négatif de la hausse de l’énergie et tenter malgré la guerre en Ukraine, de refaire revenir des flux financiers pour supporter son marché.

Ainsi il faut que les banques centrales montent davantage les taux, resserrent, avant de devoir à nouveau être accommodante lorsque l’ennemi numéro 1 sera la décélération de la croissance et non plus l’inflation. Alors cette politique accommodante, l’interventionnisme de l’état lui même pompier pyromane avec des mesures d’aides inflationnistes, n’aura d’autre choix que de supporter à nouveau l’économie et ce faisant l’inflation à long terme.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

En gros on crée l’inflation contre laquelle on se bat ensuite, pour ensuite la relancer durablement de manière moins exponentielle mais plus linéaire en se battant contre la décélération de la croissance.

Et évidemment je ne reparle pas de l’inflation de la transition écologique à ce stade qui est pour le côté durable de l’affaire.

Tout est donc lié, tout est connecté selon plus qu’un cercle, une sinusoïdale.

J’ai déjà eu l’occasion d’en parler. L’inflation est transitoire. Le covid, la guerre, les mesures des Etats repoussent le pic mais pic il y aura et baisse de l’inflation il y aura. Baisse des matières premières il y aura aussi, si on regarde autre chose que l’énergie, c’est déjà le cas. Mais le paradigme qui change c’est que la baisse ne reviendra que sur les sommets que nous avions connu ces dernières années, ces anciens sommets deviendront notre nouveau plancher pour les années à venir. On changera donc pour la prochaine décennie de norme des prix qui oscilleront un cran au-dessus de ce qu’on a eu l’habitude de voir cette dernière décennie.

Mais la période en cours est bien une normalisation, une transition et j’ai déjà fait des // avec les années 50.

Ne pas oublier que post seconde guerre mondiale, après l’inflation, le déficit d’offre par rapport à la demande, l’adaptation de la chaine logistique ont poussé après une période d’inflation, à une période éclair de déflation et décroissance avant une reprise plus normale, plus linéaire. Je crois toujours comme déjà exposé que c’est ce que nous connaitrons. L’autre sujet sera la démographie pour juger de la prochaine décennie mais j’ai déjà écrit sur le sujet, il faudrait retrouver les articles et vidéos pour faire une sorte d’article de synthèse pour éviter de me répéter et pouvoir lier cet article synthèse à ces chroniques plus simplement. Je tenterai de m’y atteler.

bref, comme tout cycle, il y’a des inter cycle. La hausse du pétrole poussera à la hausse des taux, à l’inflation qui reste en pic plus longtemps mais à la décroissance, d’abord lente puis plus accentuée, la décroissance poussera à une baisse de la demande des matières premières, à une baisse du dollar, des prix, de l’impact sur les pays émergents voire l’Europe, et au retour des politiques accommodantes. Tout cela va se passer ces prochains mois avec les entreprises et leur profit warning qui devraient continuer de nous indiquer que sans parler de récession en mode subprimes, il faut s’attendre à une normalisation, décélération lente en attendant.

tout le monde parle récession, mais c’est bien sa profondeur et sa durabilité qui importeront. Toutes les baisses de croissance ne se ressemblent pas. Celle-ci sera saine à mon sens et constructrice de la normalisation future.

Et donc sur la bourse, des à coups. l’inflation reste le scénario qui prédomine est fait consensus et donc où une hausse exponentielle est en cours. Comme toujours, elle porte en elle-même le fruit de sa propre correction car par à coups, le marché devra pricer la décélération de la croissance et donc faire attention aux valeurs cycliques. Le marché va rester donc très sélectif et procéder par rotation. Comme indiqué, c’est un paquebot, faut juste pas imaginer qu’on fait volte face du jour au lendemain sur un scénario;, les à coups sont en cours et vont perdurer tout l’été à mon sens.

Analyse CAC 40

RAS, c’est une consolidation bien molle, bref attentisme au menu. Si j’étais plutôt positif dernièrement, la séance du jour me rend plus prudent, surtout si on enfonce les 6430-6400. Rien de bien méchant en attendant, en mode surveillance donc. Pour relancer le rebond vers 6600-6666 et repondérer les achats il faudra commencer par franchir les 6520. En dessous et en attendant, pas grand chose à se mettre sous la dent et pas de raisons de se surexposer.

Analyse technique CAC 40 : faîtes vos jeux, en orange les objectifs de sortie
Analyse technique CAC 40 : faîtes vos jeux, en orange les objectifs de sortie

Souhaitez-vous recevoir un email pour être averti dès la publication de mes nouvelles positions? Alors Cliquez-ici

Portefeuille Graphseo bourse

Je suis parti sur des accumulations spéculatives sur des valeurs bitcoin pour voir si quelques flux peuvent revenir. il ne s’agit pas de jouer un retournement mais juste un rebond avec les écarts que l’on connait sur ces valeurs.

J’ai liquidé Orpea, je pense toujours qu’on construit une espèce de socle, mais c’est encore tôt et je ne veux pas bloquer le capital, j’ai préféré prendre une petite perte alors que ma ligne était importante.

DBV, la ligne est réduite, je n’ai donc pas vendu, posé un ordre d’accumulation non passé à ce stade pour jouer le second effet kiss cool avec les US et le fait que si ce n’est pas l’épilogue de l’histoire, on a là quand même une news qui permet d’être positif sur une construction plus aboutie de la tendance après la normalisation en cours suite à l’annonce. Tout du moins c’est ce que je vais jouer.

J’ai soldé également prosus sur objectif pour sécuriser +21%. je reste positif sur les valeurs chinoises mais continue de les trader et donc ne manquerait pas de revenir sur ce titre sur son éventuelle construction. Pour l’heure je continue de rester en mode prendre ce qu’il y’a à prendre et reprendre du cash en attendant d’avoir des choses plus claires niveau indiciel.

Tous les trades et analyses sont partagés en temps réel au sein de l’Académie des Graphs

Portefeuille Graphseo Bourse trading dynamique
Portefeuille Graphseo Bourse trading dynamique

amicalement

Julien

Note: Toutes les positions sont discutées et annoncées en temps réel sur L'Académie des Graphs. Le portefeuille est mis à jour une fois par jour. Les positions prises ou soldées en cours de journée post publication sont stipulées directement dans l'article du lendemain. Chaque fin de mois et chaque fin d'année, un article spécifique est publié pour faire le bilan de la performance du mois et de l'année. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (portfolio zonebourse) et ne sont pas une incitation à l'achat ni à la vente.

Performance 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

La performance moyenne annuelle est de +40% depuis 2008. Avec l'accroissement du capital, je prends moins de risques aujourd'hui et vise +20% par an selon les conditions de marché. Ce qui m'importe, c'est le gain en valeur que représente ces +20% et non le pourcentage de gain seul. On ne gère pas un portefeuille à 6 chiffres comme on en gère un à 7...

Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi. Mon but est de vous apprendre à pêcher votre propre poisson et non à vous le donner. Cela reflète uniquement mon avis/opinion qui ne saurait valoir recommandation.

Les frais sont de 0,10% par ordre soit 0,2% l'aller retour (TTF en sus lorsque applicable) qui sont prélevés à la clôture de la position afin que vous ayez la performance brute de chaque position. La performance globale, elle, est nette de frais. Les éventuels retraits sont annoncés, notamment quand vient le moment de payer les impôts sur bénéfices. La grande majorité des bénéfices sont réinvestis depuis 2008. Les retraits/virements ponctuels annoncés. La performance est donc en net.

Débuter, investir et gagner en bourse avec la stratégie du moindre risque

livre-2-recto

En une formation apprenez l'essentiel pour gagner en bourse en profitant de mes 16 années d'expérience. La stratégie du moindre risque permet d'avoir le bon timing pour acheter et vendre au bon moment sans se prendre la tête et donc en prenant moins de risques. J'ai mis tout ce que je sais dans cette formation. Une formation tout en un, pas à pas pour débuter, investir et gagner en bourse! Une formation en bourse qui les réunit toutes.

Débutez maintenant, apprenez comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 7 chiffres sans avoir 150 de QI et comment vous pouvez en faire de même grâce à la Stratégie du moindre risque. Cliquez-ici pour découvrir comment la Stratégie du moindre risque peut révolutionner votre façon d'investir en bourse.

Découvrez la Stratégie du moindre risque maintenant
Merci de faire tourner et partager cet article
Image par défaut
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Laisser un commentaire