Pourquoi Analyse technique et fondamentale ne marchent pas

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

Lorsqu’on débute en bourse et en analyse technique, on chercher à savoir où on met les pieds grâce à des indicateurs. Du même coup, on se demande lesquels sont vraiment intéressants à utiliser, lesquels donnent les meilleurs résultats et surtout s’il y a un indicateur qui les domine tous ? MACD, Stochastique, RSI, ADX, on balance volume….hop, hop, hop. Avant de commencer à faire une usine à gaz, et de perdre votre temps à analyser quel indicateur donne les meilleurs signaux, dites-vous bien, qu’aucun indicateur ne sera fiable pour vous dire le meilleur moment pour acheter et le meilleur moment pour vendre. Cela n’existe pas. Au final, en bourse, tout, ce qui importe, sont les prix !

Oui, je considère qu’il est bien plus important d’apprendre à investir en fonction des prix plutôt qu’en fonction des indicateurs. Je ne considère pas les indicateurs comme un moyen de prévoir mais plutôt comme un moyen de confirmer. Seule l’évolution des prix, me donne des signaux d’achat et de vente. Les indicateurs me permettent, eux, de confirmer.

Alors mettez de côté tous ces indicateurs exotiques, et concentrez vous à étudier le graphique des prix.

Les indicateurs techniques : deux familles

Les indicateurs techniques sont classifiés selon deux catégories. Vous avez les leading indicators et les lagging indicators. Comprenez par là, les indicateurs qui sont en avance des prix et ceux qui sont en retards. Les premiers permettent donc de prévoir, les seconds de confirmer.

Donc si vous choisissez d’utiliser des leading indicators comme le stochastique, vous pourrez prévoir ce que feront les prix ! Faux… Car entre la théorie et la réalité, il existe un gouffre.

En fin de compte, chaque indicateur technique sera toujours en retard par rapport aux prix. Tout simplement car ils ont besoin d’un mouvement des prix pour confirmer leur signal. Sans ce mouvement de prix, l’indicateur n’annonce rien de certain, et vous vous mettez à prévoir et deviner en investissant en fonction d’un indicateur technique.

Souvenez-vous toujours que les indicateurs techniques sont fonctions des prix et des volumes. L’information que vous retrouvez sur les indicateurs n’est donc fonction que des prix passés. Ainsi tous les indicateurs vous envoi une image du passé. En aucun, cas, donc, n’investissez seulement sur la base de signaux donnés par des indicateurs.

Les prix, rien que les prix. Regardez le graphique. Tout est  là, devant vos yeux.

Apprenez à interpréter les prix

Voilà. Vous venez déjà de vous économiser du stress et de perdre du temps à rechercher l’indicateur technique parfait. On peut maintenant passer, à ce qui importe le plus.

Comment lire un graphique

Alors que faut-il rechercher sur un graphique ?

A chaque fois que vous avez un graphique devant vous, l’évolution des prix apparaît. Mais ce n’est pas elle qui est importante, mais ce qui se cache derrière cette évolution. Pourquoi les prix montent ? Pourquoi baissent-ils ? Les nouvelles économiques me direz-vous ? Les résultats de l’entreprise encore, ou bien l’environnement de marché. Faux, faux et faux.

Analyse fondamentale et technique, même combat, vous ne faîtes confiance qu’a la chance pour gagner

Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi il est impossible de départager analyse fondamentale d’analyse technique ? Parcequ ‘il y a tout autant de ruiné d’un côté comme de l’autre. L’analyste fondamentale se réfugie derrière le fait qu’il investi dans des entreprises d’une manière rationnelle en fonction des résultats d’une entreprise.

L’analyste technique, lui se réfugie derrière les mathématiques qui calculent des signaux d’achat et de ventes.

Chacun se réfugie ensuite derrière une poignée d’investisseurs connus, qui sont millionnaires. Pourtant, en y regardant de plus près, vous avez autant de taux d’échec que vous utilisiez l’analyse fondamentale ou l’analyse technique.

C’est là où le débat entre analyse technique et analyse fondamentale n’a pas lieu d’être. Les deux techniques sont basées sur du vent, l’essentiel leur échappe.

L’analyse fondamentale est la stratégie d’investissement selon laquelle, on va décider d’investir sur une action car son prix est sous évalué par rapport aux fonds propres de l’entreprise ou encore à son potentiel de croissance. Sur le fond, cela semble donc logique, est sain. C’est pourquoi, les investisseurs selon l’analyse fondamentale ont cette impression de supériorité par rapport aux analystes techniques, eux sont dans le vrai.

Les analystes techniques, eux se basent sur des modèles mathématiques qui vont recouper plusieurs données passée, pour prévoir et des donner des signaux prévoyant le futur. Forcément, l’analyste fondamentale en rigole, c’est de l’astrologie pour lui. Mais l’analyste technique, lui, voit bien, que les signaux se réalisent permettent de gagner à court terme, d’avoir la sensation de contrôler ce que fait le marché. L’avantage de l’analyse technique c’est son côté auto réalisateur.

Mais dans les deux approches, vous avez 90% de perdants. Combien d’analystes fondamentaux se ruinent en ayant achetée une action car sa capitalisation était en dessous de ses fonds propres ? Combien de fondamentalistes, ont ensuite acheté encore plus de ces actions, lorsque les prix ont continué de baisser, baisser et baisser, jusqu’à se retrouver en moins value de 30% ou plus ?

D’une manière identique combien d’analystes techniques, se sont ruinés, en achetant le croisement de la MACD avec sa ligne de tendance, ou encore accumulé une action suivant le on balance volumes, ou encore vendu une action qui était en suracheté ou inversement, acheté une action en survente ?

Donc une approche hybride est nécessaire : l’analyse graphique

Cette approche hybride, c’est celle que j’utilise. C’est une approche qui enlève le défaut majeur des approches fondamentalistes et techniques. On arrête de deviner, on fait en sorte d’arrêter que la chance soit la seule variable différenciant la performance d’un investisseur par rapport à un autre. Même si personne n’attribue sa fortune à la chance, tout le monde attribue son infortune à la malchance… Jamais personne ne se remet en question. Pourtant, entre les pratiquants de l’approche fondamentale et de l’analyse technique, la différence de performance n’est facteur que de chance.

Pour gagner durablement, il faut donc réduire cette part de chance. Et pour réduire cette part de chance, on arrête de prendre des paris. On arrête d’acheter et de vendre en ne faisant que deviner. Car que ce soit en utilisant l’analyse technique ou l’analyse fondamentale, au moment, où l’ordre passe, on n’a fait que deviner.

Que faut-il donc faire pour gagner en réduisant la part de chance ?

Que ce soit l’analyse fondamentale ou l’analyse technique, je tiens à dire qu’ici je n’en fustige en rien les bases. Ce sont d bonnes bases. Et c’est pourquoi je ne pense pas qu’il y est affaire à avoir un débat pour savoir laquelle des deux approches est meilleure. Les deux sont de bonnes approches choisir l’une ou l’autre dépends de la personnalité de chacun.

Par contre pour en faire des approches vraiment gagnantes, durablement, et réduire la part de chance, il convient d’ajouter un plus à chaque approche pour en faire une approche hybride qui permet d’arrêter de deviner.

Tout n’est question que de psychologie

Tout est dans le titre. Cette approche hybride c’est votre capacité à comprendre que la bourse, la relation offre, demande, ce qui fait que les prix montent ou que les prix baissent, n’ont rien à voir avec les résultats des entreprises et encore moins avec les signaux donnés par les indicateurs techniques. Non.

Si les prix montent ou baissent, c’est parceque des gens, vous, moi, les institutionnels, achètent et vendent. L’évolution des prix est donc basées à tout moment sur la somme des opinions des investisseurs, qu’ils utilisent l’analyse fondamentale ou l’analyse technique.

Voilà pourquoi le débat analyse fondamentale/analyse technique n’existe pas. Car tout simplement ces deux techniques n’étudient pas ce qui importe le plus.

Ce qui importe le plus, ne sont pas les faits. Je me contre fiche de savoir qu’une entreprise fait de meilleurs résultats, ou que sa capitalisation boursière est en dessous de ses fonds propres, qu’elle est sur évaluée ou sous évaluée tout comme je me contrefiche de savoir que cette action, est en surachat ou en survente, que la MACD est au-dessus de sa ligne de signal, que le ADX donne un signal d’achat.

Non, moi , ce qui m’intéresse, c’est ce que les autres investisseurs, dans leur ensemble pensent. Et surtout qu’est ce qu’ils font.

Les prix n’évoluent qu’a cause ou seulement grace, à la somme des décisions d’achat et de vente prisent par les investisseurs.

C’est exactement la raison, pour laquelle lorsque vous utilisez l’approche fondamentale, ou l’approche technique, vous ne faites que deviner dans vos choix d’investissement. Puis que vous ne faites qu’ajouter votre opinion et décision à la somme des investisseurs. Donc vous jouez avec les probabilités, un coup vous aurez raison, un coup tort, tout simplement un coup l’ensemble du marché pensera comme vous et cela ira dans votre sens, un coup il pensera d’une manière différente et vous perdrez de l’argent.

Mais à ce stade, tout ce que vous faîtes c’est prendre une décision sur des faits, donc deviner.

Ce qu’il faut faire c’est prendre vos décisions sur ce qu’il se passe et non sur les faits

Gagner en bourse, c’est avoir la capacité de comprendre la psychologie des investisseurs. C’est être capable de comprendre ce qui se cache derrière l’évolution des prix, comprendre pourquoi les hommes et femmes, font majoritairement un choix.

Il est certain que c’est moins amour, gloire et beauté comme stratégie. Puisque vous ne pourrez jamais fanfaronner d’avoir été l’un des pionniers à avoir investi sur cette boîte. Ou à avoir vu le signal d’achat avant tout le monde et d’avoir prédit 6 mois plus tôt le rallye haussier ou un crack.

Mais ce que j’ai appris des gourous, qu’ils soient fondamentalistes, ou techniques, c’est que premièrement, ils ont rarement le bon timing, et s’il l’on, ce sera leur première et certainement dernière bonne prévision. Une prévision, c’est ainsi. On devine mal plus souvent que l’on devine bien. La différence de performance entre les investisseurs, vient du fait que certains ont plus de chances que d’autres pour bien deviner ou encore que d’autres, devinent tout aussi mal que d’autres mais sont capables, dès qu’une prévision est contre eux, de la couper et de passer à une nouvelle devinette.

Donc oui, en utilisant une stratégie du moindre risque, il est certain, que vous ne serez jamais un gourou. Mais au moins, pas de devinette, pas de chance, vous vous contentez, d’analyser la psychologie du mouvement des foules et de la suivre sans vous demander si la foule prend la bonne décision ou pas. Je vous la joue simple, la foule à toujours raison même si au fond elle à tort. Vous suivez, jusqu’à ce que la foule, consciente de son erreur décide de faire marche arrière, et que là encore vous l’accompagnez.

Alors arrêtez le débat entre analyse fondamentale et technique, car de toute façon les deux font perdre un maximum d’investisseurs. Appliquez-y plutôt une touche d’analyse graphique afin d’inclure un zeste de psychologie des foules dans vos décisions.

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

Cliquez-ici pour accèder gratuitement et immédiatement aux actions à surveiller cette semaine en bourse.

A propos de Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus

Partagez votre opinion:

Sébastien says 28 décembre 2015

Bonjour Julien,

Cela ne fait que quelques mois que j’ai commencé à investir en bourse. En tant que débutant je cherche à apprendre et à approfondir, et j’apprécie énormément le travail que tu réalises sur ce blog, qui m’est très utile.

Par rapport à cet article, il y a une nuance qui peut-être m’échappe, peut-être pourras-tu m’éclairer. Tu opposes analyse fondamentale et analyse technique pour finalement dire qu’aucune des deux n’est suffisante et qu’il est impératif d’inclure l’analyse graphique pour observer la psychologie des foules. Mais l’analyse technique n’est-elle pas justement l’analyse graphique des transactions elle-même ? Quelle différence fais-tu entre analyse technique et analyse graphique ?

Reply
    Julien Flot says 28 décembre 2015

    beaucoup regroupent analyse technique et analyse graphique/chartiste. Ce n’est pas mal mais pour ma part j’apporte plus d’importance à l’analyse graphiques (études supports/résistances, figures chartistes), à l’analyse technique (étude des indicateurs techniques), même si la meilleure des stratégies et d’en avoir une utilisation hybride, c’est à dire essentiellement analyse graphique avec 2 ou trois indicateurs techniques en confirmation.

    Reply
      Sébastien says 28 décembre 2015

      D’accord. Donc si j’ai bien compris, pour appliquer ta stratégie dont l’idée essentielle est de limiter ses pertes, il faut pouvoir visualiser les tendances, supports et résistances qui permettent de définir des objectifs en termes de prix, en gains comme en pertes.
      On ne peut pas se fier uniquement à des indicateurs car ils ne contiennent aucune information sur les prix.
      Merci pour ta réponse, c’est beaucoup plus clair pour moi maintenant.

      Reply
        Julien Flot says 28 décembre 2015

        en effet, les indicateurs sont une confirmation et en aucun cas ne prédise l’avenir, si on utilise que les indicateurs on va beaucoup anticiper, et l’anticipation c’est un risque supplémentaire. ma stratégie est vraiment axée sur la minimisation du risque et la maximisation des gains d’ou son nom ;-)

        Reply
Ajoutez votre réponse

tout recevoir header

Partagez cet article

Cet article vous a plu , Partagez-le maintenant !

29 Partages