Menu

Pourquoi avoir ces compétences en bourse est crucial à votre succès

On parle souvent des compétences qui permettent de gagner en bourse mais j’aime bien prendre le problème dans l’autre sens, à savoir parler des comportements qui font perdre en bourse.  Les comportements et la psychologie du trader sont liés à sa personnalité. En un sens il faut avant tout se connaître pour bâtir sa stratégie. La plus grande compétence en bourse demeurant la patience. Les 4 comportements qui font le plus souvent perdre en bourse sont donc logiquement liés à l’impatience de l’investisseur. Cette impatience nous poussera à avoir des émotions qui elles mêmes nous pousseront à avoir des biais psychologiques. En repérant une configuration avec laquelle on a déjà bien gagné dans le passé, on pensera que les causes produisant les mêmes effets, on rentrera en position sans même pousser la réflexion plus loin. C’est une prise de décision non rationnelle, car ce qui était vrai dans le passé ne l’est peut être plus aujourd’hui. Le trader se place sur un seul fait, biaisé par un succès passé et non par les raisons rationnelles qui l’avaient poussé à acheter à l’époque et à rencontrer ce succès.

Souvent l’investisseur a peur de perdre de l’argent. Cette peur va souvent le pousser à ne prendre aucune décision. Un indicateur lui dit d’acheter, il pense lui même qu’il faut acheter, mais la peur de perdre, le pousse à attendre, à repousser son achat toujours plus en attendant une nième validation. Ce comportement fait louper des opportunités à l’investisseur. S’il ne perd pas, le non gain du à une non action, une non prise de décision face à des probabilités de gains favorables sont à interpréter comme une perte.

Toujours au niveau de la peur et des opportunités qui vont et viennent en bourse, la plupart du temps l’investisseur qui décèle une opportunité, va avoir peur de la louper. Souvent il achètera alors que le train est déjà parti sans vérifier où se trouvent les résistances, où si cette hausse est bien justifiée. Ou alors il achètera une position par anticipation de la configuration à venir suite à d’autres configurations similaires dans le passé ayant données lieu à de belles hausses par la suite.

Tous les comportements sont donc liés les uns aux autres. Ainsi la plupart du temps, l’impatience, la peur de ne pas gagner ici, vont pousser l’investisseur à acheter dès qu’il voit une opportunité sans prendre le temps de temporiser son entrée. Souvent cela résulte en un achat qui se fait bien avant un quelconque signal d’achat et un capital très souvent bloqué pendant des mois sur une position. Là également avoir du capital bloqué trop longtemps sur une valeur est un mauvais timing qu’il faut interpréter comme une perte.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Puis le plus souvent notre avis n’est pas objectif. Si l’on croit fermement au business model de l’entreprise mais que l’on souhaite se placer via l’analyse graphique, on va fortement biaiser son analyse pour lui faire dire ce que l’on a envie de voir. On trouvera toujours un support, toujours une figure intéressante nous poussant à conserver le titre au fur et à mesure de sa baisse. Acceptant d’avoir eu un mauvais timing certes, mais n’acceptant pas d’avoir tort. Ce genre de positions, et surtout le fait de ne pas prendre la décision de couper sa première décision, d’accepter d’avoir tort mène souvent à la ruine totale du capital.

Enfin certains investisseurs se refusent à l’inaction. En permanence, même quand le marché est chaotique ils se refusent à rester à l’écart et restent largement investis. Là encore c’est prendre un risque certain si derrière il n’y a pas une stratégie de money management à toute épreuve.

La patience, la faculté de faire face aux évènements sans panique ni euphorie restent donc les meilleures armes des investisseurs. Car ce sont les marchés euphoriques ou en panique qui donnent les meilleures opportunités à qui a assez de sang froid pour passer à l’action sans peur mais toujours lorsque les probabilités de gains sont en sa faveur : d’où la stratégie du moindre risque

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.