Menu

Pourquoi la crise de 2016 ne sera pas pire que 2008

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Il aura suffit d’une baisse de 20% des marchés en ligne droite, pour que tous les analystes retournent leur vestes. En seulement un mois, la grande majorité des « experts » qui prévoyaient une année exceptionnelle pour les actions et notamment les actions européennes, prévoient maintenant une crise qui sera pire que celle de 2008. Comme toujours, le consensus va toujours dans le sens du vent.

Voici donc la définition du biais psychologique de confirmation. A savoir que les investisseurs ont tendance à se baser sur les événements récents ou en cours pour forger leurs convictions futures. Ce qui biaise leur vue long terme. Ainsi, en 2015 le marché avait eu une progression alors la majorité des intervenants voyaient une hausse du même ordre en 2016. Maintenant que le marché décroche, ils voient tous une poursuite de la chute.

Comme toujours la vérité est ailleurs, et il est important de rester objectif et d’avoir une approche « contrarienne ».

Pourquoi la baisse de 2016 ne sera pas pire que les subprimes de 2008.

Depuis quelques jours, je vois beaucoup d’experts et de journaux, titrer : que la crise en cours sera pire que celle de 2008. Nous sommes en pleine escalade irrationnelle.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Pour ma part, je pense que même si la chute de ce début d’année est importante, 2016 ne sera pas 2008 et voici pourquoi:

Premièrement, les banques ont de bien meilleurs bilans qu’en 2008. Elles sont recapitalisées, et avec un niveau de fonds propres bien plus important et solide qu’en 2008.

Deuxièmement, pour qu’il y ait à nouveau une crise du crédit « credit crunch », il faut qu’il y ait un boom dans les crédits. Et cela n’est tout simplement pas le cas. Pas de bulle sur le marché de l’immobilier. En ce qui concerne les ménages, leur endettement est également en bien meilleure posture qu’en 2008. Tout cela est donc très sain.

Maintenant on s’accorde à dire que la Chine a de quoi inquiéter. Surtout si on se dit que les statistiques officielles sont certainement loin de la réalité. Mais la chose que beaucoup oublie, c’est qu’une crise en Chine n’impactera pas si négativement l’Europe et les US comme la crise des subprimes avait impacté tout le monde car les ramifications étaient au travers de toutes les banques. Une crise, en Chine, aura donc un impact certes, mais totalement absorbable par les banques Européennes et Américaines.

Voilà tout simplement pourquoi il ne peut y avoir de comparaison entre 2016 et 2008. La crise des subprimes fût un événement à part et peu importe le déroulement de la crise de 2016, elle sera en elle même unique et ne pourra être comparée à 2008. Et je pense justement dangereux, de faire ce genre de comparaison car tout simplement, les causes ne sont pas les mêmes.

Pour moi 2016 ressemble beaucoup plus à 1998…

Le cycle boursier est ainsi fait de hausses et de baisses. Et pour moi, ces périodes de fortes baisses réalisées sur des projections irrationnelles et excessives, offrent les meilleures opportunités à ceux qui savent les saisir et à la moindre baisse ne craignent pas que le monde s’écroule.

Comme j’ai déjà pu l’exposer. Nous évoluons sur le CAC 40 dans un biseau descendant, qui est une figure de congestion et de consolidation. Seule la sortie permettra de confirmer une nouvelle tendance long terme à privilégier. En attendant dans la figure, il est irrationnel  de faire des projections de fin du monde.

Les marchés sont sur des niveaux clés, avec une probabilité plus large de rebondir que de s’enfoncer d’avantage. Cela ne remet absolument pas en question la tendance baissière actuelle. Mais je pense qu’il faut plus la voir avec optimisme comme une opportunité d’achat, qu’en pensant que ce n’est que le début de la plus grande crise de l’histoire…

analyse cac 40 tendance

 

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Julien Flot
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.