Menu

Pourquoi l’assurance vie n’est pas un bon placement

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Avec la poursuite de la baisse des taux longs Européens et certainement une poursuite encore pour de longs mois dans cette optique, l’assurance-vie en euros voit son rendement s’effriter d’année en année si bien que l’on approche maintenant d’un taux autour des 3,5 % de rendement annuel. Si bien, que si on peut en effet dire que l’assurance vie en euros est sécurisée, elle n’offre en aucun cas un bon moyen avec ce type de rendement, de se protéger du risque d’une inflation galopante. Fort du constat, que l’assurance-vie est le placement préféré des français, mais que sa rémunération ne va pas les protéger d’un hypothétique retour inflationniste, on peut émettre l’hypothèse que les français vont procéder à des arbitrages vers plus de rendement. Et pour avoir plus de rendement ils passeront en unités de compte vers des supports plus risqués mais plus rémunérateurs apportant donc encore plus de liquidités au marché action qu’il n’en a déjà.

Les statistiques sont très intéressantes car l’on sait que 2/3 des français disposent d’une assurance-vie, et 87% d’entre elles sont des assurance-vie en euros. Le fond en euros s’est très bien vendu en France face à une clientèle voulant un rendement attractif mais sans risques. Le problème c’est que l’assurance-vie en euros, au rythme des taux longs, ne va plus faire rêver longtemps.

Alors que l’on reparle inflation, que le CAC 40 nous fait une folle chevauchée cette semaine, on peut se laisser aller à l’hypothèse que si les français sont majoritairement contre le risque, ils recherchent néanmoins du rendement. Ils recherchent un équilibre entre performance et sécurité que l’assurance-vie en euros ne remplie plus aujourd’hui, et il ne va plus falloir longtemps maintenant pour que la majorité des français fassent leurs petits calculs pour s’apercevoir qu’il y’a dorénavant certainement mieux ailleurs même s’il faut prendre un peu plus de risques.

Surtout que le risque aujourd’hui revêt plusieurs définitions. On appelle ça des assurance-vie profilés. Vous remplissez un questionnaire et en fonction de cela vous aurez un pourcentage plus ou moins important d’actions dans votre assurance-vie en unités de compte. Comme la plupart des français adopteront un profil de gestion prudent, on aura néanmoins 30% d’actions et 70% d’obligations dans les portefeuilles. Multipliez cela par l’encours total disponible chez les épargnants et vous avez là encore beaucoup de liquidités potentiellement injectables dans les marchés.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Parceque le sans risque ne rapporte plus, les Français pourraient bien à nouveau prendre un peu de risque. Mais à la vue des montants des encours en assurance-vie en euros, un arbitrage même en profil prudent serait déjà synonyme de beaucoup d’achats sur les marchés financiers…

Je tiens également à préciser que je n’ai pas de certitudes dans cet article, je me fais justement l’avocat du diable en posant la question de savoir si en temps que placement préféré des français l’assurance-vie en euros est bel et bien le meilleur des placements dans un futur proche et moins proche. Une question qui me semble importante à la vue des encours, d’une menace inflationniste, de conflits géopolitiques, et bien sur d’une crise qui est loin d’être à ranger au placard des mauvais souvenir. Mais surtout c’est bien un durcissement de la fiscalité qui pourrait bien faire arbitrer les épargnants vers plus de rendement et donc plus de risques. Mais tout en conservant des profils prudents c’est à dire avec moins de 30% du portefeuille total en actions, mais 30% tout de même, là est surtout l’objet de cet article. J’attends d’échanger avec vous sur cette question dans les commentaires

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Julien Flot
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.