Menu

Facile de prédire le Krach Bourse mais le + important est là

Les marchés boursiers sont tellement hauts actuellement, qu’il est facile pour n’importe qui d’être convaincu qu’un Krach arrive en bourse. De penser que la hausse de la bourse de ces derniers mois n’est qu’une bulle sur Nvidia et le bitcoin.

Que tout cela doit bien imploser.

Le plus important en bourse est de comprendre que les tendances fortes ne se retournent pas si facilement. Il faut un évènement majeur. Or aujourd’hui, on a l’impression que tout est déjà sur la table. même la situation de l’immobilier commercial et des banques régionales n’inquiète plus.

Le plus important en bourse est de comprendre que les risques n’inquiètent plus tant que les flux sont plus forts. Quand les flux se réduisent, alors on redécouvre les mauvaises nouvelles et on les vend plutôt que d’acheter le fait que les mauvaises nouvelles pousseront à une baisse des taux.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Le plus important en bourse est de comprendre que la bourse anticipe. Et il faut le dire, elle se trompe rarement.

Et c’est la prochaine anticipation à surveiller pour savoir où la bourse ira.

Sur le graphique ci-dessous, on voit que l’activité manufacturière tente de se redresser mais reste basse. Alors que la bourse est au plus haut.

Historiquement parlant, les deux courbes se suivent avec une certaine latence mais se suivent.

De deux choses l’une, soit le marché est vraiment à coté de la plaque et ne fait que spéculer. L’activité économique n’arrive pas à redresser la barre, voire voit la récession arriver et le marché devra donc bien se résoudre à corriger.

Soit le marché une fois de plus a su voir dans la collectivité des transactions; le futur. Et joue donc le fait que nous sommes en bas de cycle et que l’économie peut redresser la barre, sans parler de croissance autre que molle, tout du moins se sortir de la récession pour certains, faire redémarrer l’industrie pour d’autres.

Evidemment la réalité sera surement entre les deux.

Si nous sommes en bas de cycle, on comprend donc qu’avec l’aide de la baisse du dollar, l’opportunité se trouve dans les valeurs énergétiques, industrielles, de métaux. Bref des cycliques, des value. Et surtout si le dollar baisse en dehors des US : émergents et Europe.

Cela fait sens également que les investisseurs voulant prendre des bénéfices sur la croissance des semi conducteurs, cherchent à placer cet argent sur du défensif. De la pharma, des télécoms puis de la value.

Si on parle bas de cycle, alors également on parle bas de cycle pour les matières premières. L’énergie et les industrielles MP seront à suivre.

Bref, comme j’ai pu déjà l’écrire, il ne faut jamais négliger la capacité du marché de faire gagner le concours de beauté à la moche et salle du cycle précédent et de mettre la belle mariée ESG au placard un temps.

Ainsi de redécouvrir de l’intérêt à acheter une industrie salle avec un PER de 5 et un rendement de 5% et laisser de côté un peu le truc cher qui a besoin de délivrer une croissance insolente ces 5 prochaines années pour ne serait-ce que justifier son prix actuel.

Powell a parlé hier et on n’a rien appris de nouveau.

L’économie va pas si mal. Les taux baisseront, mais ce sera faible et pas tout de suite.

Bref, on confirme que les banques centrales sont piégées. Car n’oublions pas, qu’il faut éviter de baisser les taux trop et trop vite pour éviter que l’inflation reparte. Mais en même temps ne pas trop tarder pour éviter de continuer à faire ralentir l’économie et réduire la charge de la dette.

Il faut continuer de pouvoir financer la dette croissante pour des projets stratégiques : Armement, Energie, semi conducteurs, cybersécurité et digitalisation.

Tout en évitant aux taux de faire monter les intérêts de la dette de manière trop importante.

Ces dernières chroniques j’avais pu vous dire que je pensais de plus en plus que le marché donnerait moins d’importance à la FED qu’a la politique de déficit public et de dépenses des Etats.

Plusieurs parutions d’économistes vont en ce sens dernièrement avec ce résumé ci-dessous.

On peut y voir que la volonté de la FED de contraindre l’économie et les marchés avec une politique de taux contraignante au-dessus de l’inflation maintenant depuis une année, s’est heurtée à un Etat dépensier contre productif.

Et si on répète donc et on tire la pelote, si la FED coupe ses taux alors et que le marché a raison de jouer bas de cycle , que donc l’économie se relance. Alors le dollar baissera. Se faisant il relâchera l’investissement et le consommateur dans les pays émergents ce qui aidera le prix des Mp à remonter, y compris le pétrole et donc l’inflation de rester au niveau des 3%

On va rapidement se mordre la queue.

Car baisser les taux aide le gouvernement a payer moins d’intérêts sur sa dette et donc à moins emprunter. Mais cela relance l’économie et l’inflation qui a leur tour relancent les MP et donc l’inflation qui a leur tour relancent la hausse des taux d’intérêt long terme.

On en revient au fait que les gouvernements et les banques centrales sont piégées.

On ne peut remonter les taux pour vraiment battre l’inflation sans casser l’éco. Et on ne peut vraiment baisser trop les taux sans relancer l’éco et l’inflation de trop.

On est voué a faire de l’entre deux pendant des années à mon sens alors que les gouvernements continueront de dépenser plus, que la norme de l’inflation sera linéaire et l’objectif à 3% au lieu des 2 et que les taux resteront historiquement bas mais plus hauts.

Alors on aura droit à des sous cycles à n’en point douter mais cela reste mon idée générale depuis plusieurs mois déjà et tout ce que je vois sortir va de plus en plus dans ce sens sans parler de plus en plus d’analystes relèvent ce point également

La question du dollar se posera pour jouer cette rotation.

Car si ces valeurs montent c’est aussi aidé par une baisse du dollar.

Rien que le marché n’a pas déjà anticipé  mais qui reste un vent dans le dos et c’est pas une année d’élections que cela va changer.

Ce graphique ci-dessous démontre que dans une perspectives d’investissement, y’a surement plus de rentabilité à attendre d’un achat value que croissance. Cependant il faut aussi regarder 1996-1999. C’était le cas également avant que la croissance parte en exponentielle.

il ne faut donc pas négliger le timing et le fait que cette fois peut être identique, avec un sous cycle de peur de récession par exemple, les cycliques pourraient capituler et la croissance encore truster tous les flux.

Mais c’est bien là que je regarde et qu’il faut regarder je pense si on veut saisir l’opportunité de ces prochaines années pour surperformer.

En acceptant qu’avant que cela fasse consensus, il peut y avoir une certaine volatilité.

Portefeuille Graphseo Bourse

Je respire un peu plus avec rebond des chinoises et des Mp. Il manque toujours la conso du Nasdaq qui ne semble pas être capable d’enchainer deux séances de baisse consécutives.

Pourtant on sent bien que ça fatigue mais Nvidia continue de tenir le marché. Et on se retrouve avec du tesla, Alphabet qui reviennent déjà sur des niveaux qui peuvent intéresser pour du rebond et compenser donc le jour où Nvidia a envie de consolider si ce terme existe encore d’ici là.

En attendant je ne touche pas grand chose, fait quelques arbitrages pour profiter d ela hausse de JD notamment et peu à peu revenir à des tailles plus confortables pour la suite en ayant tenté ce rattrapage. Pourvu que ça dure.

amicalement

Julien

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Bonsoir, je vois que vous avez 60000 proshares ultrapro s, est ce en vue d une baisse du marché. Merci

  2. Bonjour,

    Que pensez vous de NVIDIA sur la violence du rallye ?
    De mon côté je trouve une respiration importante autour des 1000-1100$ pour viser les 450-500$.

    Bien cordialement
    Karl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.