Menu

Remontée des taux: Krach obligataire et crash boursier…La vérité

Alors que la banque centrale américaine remonte ses taux d’intérêts et que la banque centrale européenne devrait lui emboîter le pas en 2018. Pas besoin d’être prix Nobel d’économie pour anticiper la performance négative des obligations. Le krach obligataire n’est même plus loin pour certains. D’autres également lient hausse des taux avec baisse sur les actions. Tout et son contraire est dit prouvant bien que la majorité des soi disant experts ne font pas le moindre travail de recherche avant de parler. Mais pour se faire connaître ou reconnaître de nos jours, plus que la vérité et une analyse pertinente et fondée, il faut être à l’extrême, faire dans le visionnaire spectaculaire.

On a donc autant de visionnaires nous promettant les 10 000 points sur le CAC 40 que d’annonciateurs de l’apocalypse nous promettant un krach obligataire et l’or à 10 000 dollars l’once.

Le problème ? Le manque de timing. et donc une inutilité de ce genre de conseil ou vision. Car le timing, en bourse c’est tout. Et sans timing, bcp de fanfarons disent être des gourous pour avoir eu raison mais ont ruiné tous ceux qui les ont suivi pendant des années.

Le problème, c’est quand ils finissent par avoir raison, les médias les encensent pour avoir prévu l’imprévisible plusieurs années avant. Wouahhh. Quelle erreur. Car cela ne fait que pousser bien d’autres visionnaires à se prononcer et pour se démarquer à faire encore plus dans le sensationnel.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Pour s’en convaincre. L’analyste qui avait prévu le DowJones à 20 000 points a été invité aux US dernièrement et il a été nommé gourou du 21 ème siècle. La première fois que ce Monsieur avait vu le DOWJones à 20 000 points, c’était en 2007….Tous les gourous finissent, un jour ou l’autre par avoir raison.

Mais sans timing, toute prévision est inutilisable et même dangereuse pour les investisseurs.

La remontée des taux dernièrement pousse certains à dire qu’il faut se débarrasser des obligations. D’autres annoncent que la prochaine crise arrive et qu’il faut se débarrasser des actions.

Alors quoi faire vraiment?

La hausse des taux fait-elle nécessairement baisser les obligations et les actions?

Quand je me pose une question et que je lis des certitudes.Je vérifie. Et je vérifie avec quelque chose qu’on ne peut manipuler. L’historique des cours.

Ainsi ce n’est pas la première fois que les taux d’intérêts sont remontés dans l’histoire. Alors avant de dire des bêtises sans fondement et sans timing, il convient de constater que la hausse des taux ne signifie pas baisse des actions.

Si hausse des taux, il y a, c’est pour contrecarrer l’inflation. Si inflation, il y a c’est que les prix augmentent. Les facteurs déterminants ce sont les bénéfices des sociétés et la confiance envers le futur. Donc les investissements.

Si tout cela est au beau fixe, même si les taux montent, la bourse et les actions continueront de monter. Hausse des taux ne veut pas dire arrêt de la machine économique. Il y aura toujours un moment, où les taux seront trop haut et limiteront donc l’économie qui ira éventuellement en récession. Mais cela ne se fait pas du jour au lendemain.Avant cela vous avez une remontée des taux qui se fait à cheval avec un embellissement du business.

Tous les marchés haussiers boursiers ont su maintenir leur hausse malgré la hausse des taux.

Tant que les bénéfices, la confiance et les investissements vont, alors la bourse ira.

En ce qui concerne les obligations,  vous avez aussi une théorie qui dit que le prix des obligations baisse quand les taux d’intérêt montent. C’est vrai. Mais à long terme, le but d’une obligation est de percevoir un rendement sous forme de coupon. Avec la hausse des taux, ces coupons augmenteront sur les nouvelles obligations émises. Ainsi, si on diversifie et qu’on accumule des obligations pour les coupons et non le prix, la hausse des taux d’intérêt sera également lissée.

Rappelons que l’important, sur actions comme sur obligations, est d’avoir un rendement supérieur à l’inflation.  c’est le but de tout investissement.

Les obligations permettent également de réduire le risque par rapport à un environnement économique incertain ou les actions flanchent et cela même en période de hausse des taux. Les obligations permettent d’amortir la volatilité des actions à court terme.

Ainsi, le but en bourse sur les actions comme sur les obligations est de réinvestir vos gains et d’être actif.

Ainsi la hausse des taux ou non, n’a aucun impact sur votre performance et vos rendements.

Pourquoi croyez-vous que votre assurance vie est encore capable de vous livrer 2% de rendement sur votre fond euros alors que les taux sont négatifs ou proche de zéro en occident? tout simplement car le portefeuille de votre assureur n’est pas composé que d’obligations souscrites récemment mais d’obligations long terme souscrites voilà plusieurs années, au moment où les taux étaient plus élevés et qui ont donc des coupons plus performant.

Croyez-moi, dans une approche long terme,la fluctuation des taux d’intérêt est bien plus bénéfique pour l’investisseur qu’une période de stagnation des taux.

Il ne faut donc pas en avoir peur et au contraire en profiter…quoique les pros du marketing de la peur vous en disent.

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

ici, vous avez la photo à l'instant t. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%, 2012:+9%, 2011:-11%...

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Julien
Julien

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.