Bourse : Les marchés boursiers à un tournant et pas que

Tout s’imbrique au fur et à mesure pour la bourse. Peu à peu le marché joue plus la peur de la récession que l’inflation. il jouera donc plus que les banques centrales se sont réveillées trop tard et n’auront pas les moyens de resserrer autant que voulu même si on agite le spectre d’une remontée forte pour combattre l’inflation persistante.

Pensée Bourse

De l’autre côté, la Chine valide son besoin d’être accomodante. Si les Us ont besoin de montrer faire baisser l’inflation avant les mid terms de novembre, la Chine elle doit démontrer que la politique zero covid n’altère pas un peu plus la croissance Chinoise. Elle fera donc le nécessaire pour user du levier d’une politique accommodante pour ne pas perdre la face là aussi pour novembre.

Globalement rien de bien neuf. mais tout comme il y’a pas mal de mois maintenant où l’on parlait rotation des valeurs de croissance vers la value, il fallait comprendre que les choses ne se font pas d’un coup mais par à-coups.

Ce qu’il se passe actuellement et se passera ces prochains mois ne devrait pas faire exception. Avant que cela fasse consensus, la rotation se fait par à coups. Et on pourrait donc voir une surperformance des valeurs de croissance rentable, avec une visibilité de leur croissance vs les valeurs cycliques qui auront du mal à maintenir leurs marges ces prochains mois face à un consommateur dont l’inflation à rognée le surplus d’épargne covid.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Et les gouvernements ne pourront plus adopter la politique du quoi qu’il en coûte. Car tout simplement, avec la hausse des taux, cela coûte maintenant même si les taux réels restent négatifs. Et surtout ces mesures sont elles mêmes inflationnistes et contrairement donc au sujet numéro 1 pour un politique : le pouvoir d’achat et donc le combat contre l’inflation.

A noter, que le combat se passe réellement sur els monnaies pour grosses partie. Et que c’est surtout pour combattre l’euro faible qui est inflationniste vis à vis du prix des énergies, que la BCE décidera de remonter ses taux.

Mais globalement si on doit se projeter, on est dans une normalisation post covid/guerre. On connaîtra la décroissance comme à la fin des années 40, beaucoup de volatilité, après un resserrement monétaire, un maintien d’une politique taux bas et accommodante. Je reste sur l’hypothèse post seconde guerre mondiale même s’il y’a des différences bien entendu. mais ça ce sera pour un autre article, un autre sujet même si globalement les hypothèses sont déjà sur la table depuis un moment.

Donc c’est au moment même ou tout le monde a critiqué la performance d’ARK et de Cathie Wood que son fonds reprend 20%. au moment même ou tout le monde ne parle plus que de l’inflation qui va tous nous tuer, que l’on commence à se dire que la croissance c’est quand même plus important. Et que finalement la décroissance est une solution à l’inflation. Mais que les banques centrales n’auront aucun intérêt à trop resserrer car ils veulent éviter autant que possible la récession. Donc on s’en va vers une normalisation, loin des débats stériles de fin du monde. Ce qui caractérisera le cycle économique des prochains mois/années ce sera sa rapidité, sa volatilité. Car on est en normalisation, tout comme au sortir de la seconde guerre mondiale dans des proportions autres mais similaires.

Je tenterai, de refaire des vidéos ou articles ou republier ce que j’avais déjà fait à l’occasion pour fixer ces notions là.

Analyse CAC 40

Niveau CAC 40, on a fait le job hier pour moi en tenant les 6200 points sur le cac. Et puis on a validé l’hypothèse un peu plus sur le Nasdaq hier. C’est surtout Apple qui mine l’indice : l’illusion des indices à l’envers (j’espère que vous vous souvenez, j’avais appuyé sur son importance) mais à côté, des titres croissance avec visibilité qui continuent de rebondir et se retourner. Alors l’idée n’est pas de croire au renouveau de tendances haussières, non. L’idée c’est d’avoir des rebond au prorata et des constructions surtout. Par à coups comme dit.

Quoiqu’il en soit, le cac est maintenant en test des 6350 à franchir, avec les 6400 pour commencer à nouveau à se mettre dans des dispositions intéressantes.

Quels catalyseurs ? toujours des dividendes importants, Amundi par exemple 7% détachés lundi. Mais surtout les entreprises comme els ménages français sont blindées de cash. Alors des rachats d’actions toujours mais surtout alors que les taux remontent et que l’avenir peut sembler moins rose, des volontés d’utiliser ce cash pour pas qu’ils se fasse rogner par l’inflation et donc des fusions acquisitions toujours.

D’ailleurs il ne faut pas dépenser beaucoup d’encre pour se demander pourquoi Warren Buffet a choisi ce moment pour faire tourner grandement son portefeuille. Plus que des opportunités en or à prix donné, c’est la protection du cash qui importe. Et c’est pour cela que les actions pour moi n’ont toujours pas d’alternatives. C’est juste qu’il faut être bien plus sélectif. Et comme on en avait parlé y’a une bonne année, c’est le retour de la gestion active qui surperforme la gestion passive par tracker, le temps que les trackers s’ajustent. Et ils s’ajustent vite, la pondération de la Tech dans le S&P a d’ailleurs déjà baissée de 15% au profit de l’énergie.

image 14
analyse cac 40

Souhaitez-vous recevoir un email pour être averti dès la publication de mes nouvelles positions? Alors Cliquez-ici

DCA en bourse = fausse bonne idée ?

Cela me rappelle que j’avais été un peu surpris de voir des soi disant experts recommander le DCA sur Bitcoin et actions individuelles. le seul DCA que vous pouvez faire c’est sur trackers, sinon c’est du moyennage sur une entreprise qui potentiellement disparaîtra dans dix ans alors qu’un indice ne meurt jamais. Qui êtes-vous pour prétendre savoir qui seront les leaders dans 10 ans et si les leaders d’aujourd’hui ne se seront pas fait disrupter d’ici là ? Quand on fait du DCA c’est de l’investissement long terme donc un profil de risque prudent, donc faut aligner cela avec la bonne utilisation de l’outil : DCA c’est sur trackers. Si on achète individuellement des valeurs, très bien, mais c’est dans le cadre établie d’un plan, d’une limite de % de son portefeuille pour chacune des valeurs et pas d’une fuite en avant ou dans 5 ans vous avez une valeur qui fait 50% de votre portefeuille long terme prudent soi disant en DCA…

Cela fait peut être beaucoup pour cette chronique, je tâcherai d’y revenir dans des articles/vidéos plus court(e)s

Sinon pour revenir à nos moutons. Rien n’est fait mais au-dessus des 6200, on joue le rebond du CAC et sa prolongation. En dessous, prudence à nouveau. C’est binaire la bourse, en if then pour les programmeurs.

Portefeuille Graphseo Bourse

Niveau Portefeuille, j’ai accumulé hier plusieurs lignes, sorti orpea qui prenait trop de temps et construit bien mais sans volatilité donc cela ne m’intéresse plus pour du trading. J’ai également liquide Unibail qui a tout traversé comme du beurre, dommage la config était en amélioration. Cela m’a permis de dégager du cash pour accumuler quelques américaines.

On notera qu’avec le reflux du dollar, on a les minières qui rebondissent. il faudra voir si c’est durable mais j’ai loupé l’accu sur Harmony.

Globalement, y’a un indicateur en ce moment : le dollar. il nous dira si le marché croit en la récession et donc toute la pelote que l’on peut tirer par rapport aux valeurs cycliques, aux matières premières, marchés émergents, Europe, etc. Quoique les experts youtube en dise, le dollar est toujours vivant et bel et bien toujours l’indicateur suprême pour savoir où le vent va.

Il y’a quelques jours j’avais écrit que c’est lorsqu’on n’a pas envie d’acheter qu’en général c’est le bon moment. L’inverse fonctionne aussi, quand on n’a pas envie de vendre.

Je prendrai donc certainement quelques profits dans l’aprem pour sécuriser , reprendre du cash avant le weekend et continuer de croire à un marché volatil plutôt que l’on soit déjà arrivé.

Toutes les positions, analyses et hypothèses macro sont publiées en temps réel sur l’Académie.

portefeuille bourse trading quelles actions acheter 7
Portefeuille Graphseo Bourse trading dynamique

amicalement

Julien

Débuter, investir et gagner en bourse avec la stratégie du moindre risque

livre-2-recto

En une formation apprenez l'essentiel pour gagner en bourse en profitant de mes 16 années d'expérience. La stratégie du moindre risque permet d'avoir le bon timing pour acheter et vendre au bon moment sans se prendre la tête et donc en prenant moins de risques. J'ai mis tout ce que je sais dans cette formation. Une formation tout en un, pas à pas pour débuter, investir et gagner en bourse! Une formation en bourse qui les réunit toutes.

Débutez maintenant, apprenez comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 7 chiffres sans avoir 150 de QI et comment vous pouvez en faire de même grâce à la Stratégie du moindre risque. Cliquez-ici pour découvrir comment la Stratégie du moindre risque peut révolutionner votre façon d'investir en bourse.

Découvrez la Stratégie du moindre risque maintenant
Merci de faire tourner et partager cet article
Image par défaut
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Laisser un commentaire