Menu

Bourse 2024 : Et si l’opportunité d’une vie était ailleurs

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Je pense que pour gagner en bourse, il faut avoir une analyse simple. Pas simpliste mais simple.

Ainsi il n’y a que deux choses que je regarde vraiment.

Allez trois

Pendant que tout le monde se demande si Powell baissera les taux en mars, mai ou juin.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Je pense qu’il faut se projeter et se dire que même si les taux baissent, l’inflation a déjà tellement baissée, que le gap actuel entre les taux et l’inflation, fait que la FED est la plus restrictive maintenant que jamais.

Le paradoxe

La baisse des taux ne ferait que réduire un peu le gap qui s’est construit avec la forte baisse de l’inflation. En gros, la baisse des taux n’en serait pas vraiment une. Paradoxalement, il faudrait que l’inflation remonte pour qu’on considère que la baisse futures des taux est plus accommodante et que l’économie peut éviter une récession et est en bas de cycle actuellement.

Alors l’économie Us continue de tenir.

Tout tiens grâce au consommateur et au gouvernement qui le soutien. Mais même si la FED baisse les taux de 0,25%, on se rendra compte que c’est peu et que la suite sera lente et que donc les taux réels vont rester positifs même si l’inflation prouve remonter un peu avec la relance de la Chine.

Bref, d’ici quelques temps, le marché réalisera que le rêve de revenir aux taux négatifs dans un monde de croissance molle n’est peut être pas la prochaine réalité.

En attendant, au-delà de l’inflation, la santé du consommateur deviendra le plus important à suivre

La prochaine réalité, ce sont des banques centrales qui baisseront les taux oui, mais pas aussi fort et bas qu’on ne le croit et qu’on a pu vivre ces dernières années.

De la même façon, ces derniers temps, je vous ai dit que ce qui compensait vraiment la politique de la FEd, c’était la politique du gouvernement en mode subventions à gogo.

Alors ce n’est certainement pas avant les élections que l’on va limiter l’affaire. Mais à un moment donné faut s’attendre aussi à ce que dans un monde de taux réels positifs même légèrement le whatever it takes ne soit plus possible ou pas autant qu’avant. Et donc les gouvernements puissent moins gonfler l’économie.

C’est là pour moi deux vents qui continueront d’être positifs mais un peu moins qu’avant.

C’est là que je m’attends en guise de réponse du marché boursier à une rotation.

Alors c’est difficile à dire quand est-ce que le marché réalisera que la nouvelle réalité, n’est probablement pas celle qu’il est en train de pricer comme post covid, mais plus comme un monde de taux bas mais moins bas qu’avant, d’une inflation basse mais moins basse qu’avant, de deficits publics importants mais moins importants qu’avant.

Et quand on parle rotation, on parle rééquilibrage entre secteurs et champions de ces secteurs mais aussi zone géographiques.

là où une génération entière à oublier que les USA peuvent aussi sous performer l’Europe, le Japon et les émergents parfois pendant un cycle

Tout ceci ne se fait pas du jour au lendemain. Mais peu à peu. Le rééquilibrage à mon avis trouvera sa genèse cette année et on peut penser que c’est même déjà un peu le cas.

Portefeuille Graphseo Bourse

J’ai fait un peu de nettoyage, je suis maintenant en mode pari, rebond prolongé des chinoises et baisse corrective de la tech US avec rotation value. le risque c’est si le marché veut voir avant la rotation et le renouveau des cycliques, une récession avant. faudra déserter et remettre à plus tard avant d’y revenir.

Déjà fait intéressant, les magnifiques 7 ne sont plus vraiment que 4 à tenir le marché. On peut même pousser à dire que y’a surtout les semi conducteurs et le reste…Question de flux mais on se rendra compte aussi plus tard que les semi conducteurs c’est cyclique et qu’après les pénuries, la suroffre guettera. Sans parler de la concurrence pour rogner les marges du champion actuel. bref, le capitalisme dans toute sa splendeur en marche rapide.

amicalement

Julien

PS :

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L’Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n’est pas pas une incitation à l’achat ni à la vente. Il s’agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J’ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l’Académie des Graphs. Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n’a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c’est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%…

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.