Menu

Comment investir sur les pays émergents autrement et éviter le piège

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Fin du pétrole, Fin du Dollar, Explosion des pays émergents. Pendant que tout le monde pense Chine ou Inde, beaucoup Oublient Brésil, Argentine, Vietnam, Cambodge, Indonésie , Philippines etc.

Bref, les pays émergents c’est l’arlésienne.

Chaque année on y à droit comme l’investissement de la décennie. Et chaque année cela déçoit.

Le problème est la chine. beaucoup de trackers sont surpondérés en valeurs Chinoises.

En ce qui concerne les pays émergents, le potentiel est indiscutable. La classe moyenne en essor et sa volonté de consommer à l’occidental inébranlable.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

On le sait, le plus gros problèmes des pays émergents c’est le politique.

Un peu plus de libéraux et l’essor serait fort. Bien sûr certains pays performent très bien cette année mais c’est aussi à mettre relief avec la chute de leur monnaie.

Si la monnaie est forte et que le pays performe, alors là, vous avez un vrai potentiel. Le Brésil semble enfin en prendre la voie. L’argentine pour moi est intéressante à jouer sur les élections à venir mais pas à long terme.

Puis des pays comme la Corée du Sud sont comme l’Europe, où finalement l’intérêt est dans un marché mature mais sous valorisé.

Mais en Asie, Outre l’Inde qui me parait déjà bien valorisé, des pays comme le Cambodge, Vietnam, Thailande, Philippines et Indonésie me semblent intéressants sans oublier le Bangladesh ou encore l’Afrique avec le Nigeria.

Mais le timing est le plus dur et la politique volatile encore

Bref, les puissances à l’œuvre qui ont fait la croissance en Occident : Démographie et gains de productivité sont maintenant à l’œuvre dans les pays émergents.

Et un poil de démondialisation et de protectionnisme pousse chacun à se dé risquer de Chine et pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.

Plus proche de Chez nous, les grands gagnants sont les pays d’Europe de L’est et du Sud et aux US, le Mexique.

Pour ceux qui ont bonne mémoire, c’était l’hypothèse macro proposée en 2020 comme une résultante du Covid et des tensions sino américaines.

On y est donc

Et comme dit, il ne tient qu’aux politiques de ces pays d’adopter un ton plus libéral pour attirer beaucoup de flux.

Mais ce n’est pas la seule façon d’en profiter. Pas d’obligation d’aller investir à 10 000 km pour en profiter.

La mondialisation fait que l’on peut très bien continuer d’investir en France tout en profitant de l’essor de la classe moyenne en Inde. Il suffit pour cela d’investir dans des groupes qui sont déjà internationalisés ou investissent pour le devenir encore plus.

Tout comme l’occident devra prendre des décisions sur l’immigration s’il veut compenser sa natalité. De nombreuses fusions acquisitions auront lieu et on s’intéressera à nouveau aux entreprises avec actifs tangibles peu valorisés qui tireront profit d’un retour des flux.

Et dans tout cela, il faut parler des matières premières aussi. Toujours plus de besoins malgré une population vieillissante en Occident, mais toujours plus de consommateurs dans le monde, toujours plus gourmands.

Le monde de demain ressemblera beaucoup au monde d’aujourd’hui au niveau de ses leviers de croissance. C’est juste que le centre de gravité se déportera ces prochaines années de plus en plus.

Voici une vidéo courte explicative.

Portefeuille Graphseo Bourse Profil Dynamique

La consolidation du Nasdaq fait du bien alors que mes autres valeurs résistent dans la rotation qu’effectue le marché. Cela permet un bon combo qui paye rapidement.

J’ai sorti totalement Unibail ce matin pour encaisser 18% et j’ai tout mis sur une accumulation de Galapagos.

Encore une semaine très chargées en résultats puis FED mercredi qui ne devrait surprendre personne. Et enfin, on devrait tendre vers nettement moins de volumes mais ce qui ne veut pas dire qu’on n’aura rien d’intéressant à suivre.

Comme vous le savez, on est en train de construire beaucoup de congestions sur beaucoup de classes d’actifs. Ce qui veut dire qu’un pivot se prépare et deviendra évident d’ici quelques semaines.

amicalement

Julien

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.