Comment les fonds de gestion vous arnaquent sur leur performance

Je sais j’y vais un peu fort avec ce titre mais cet article fait suite à mon précédent article sur pourquoi le CAC 40 vous arnaque. Comme personne n’a rebondi dessus je me permet de le faire avec ce nouvel article sur les fonds de gestion. Vous savez que l’indice cac 40 ne prend pas en compte les dividendes dans son calcul. Ce qui fait qu’il est très difficile de comparer l’indice cac 40 aujourd’hui d’avec celui d’il y a dix ans, parceque premièrement, les 40 valeurs ont beaucoup bougé et deuxièmement parcequ’aucun dividende distribué ne fut inclus dans son calcul. J’en reviens donc à l’objet de cet article: Pourquoi les fonds de gestion vous arnaquent sur leur performance. Chaque année c’est la même chose. Les fonds de gestion vont compiler leurs performances sur l’année, sur les trois dernières années et puis généralement sur les 5 dernières. Le but, vous démontrer qu’ils battent le marché. Et comme la majorité des fonds sur lesquels les investisseurs particuliers sont investis sont en général sur les valeurs du cac 40. Les fonds de gestion comparent leurs performances par rapport au cac 40 ou au SBF 120 dans le pire des cas.

Sauf que, les fonds de gestion dans le calcul de leur performance, eux n’oublient pas d’inclure les dividendes qu’ils ont reçu de la part des sociétés. Oui mais voilà, vous l’avez compris, ils comparent donc leur performance dividendes inclus à la performance d’un indice de référence dont les dividendes sont exclus. Ainsi la surperformance du fonds de gestion par rapport à l’indice de référence est majorée virtuellement, alors que la sousperformance éventuelle sera minorée.

Cela n’enlève donc rien à la performance affichée des fonds de gestion mais l’important c’est donc de le savoir, la prochaine fois que vous souhaitez comparer la performance des fonds de gestion.


Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

A propos de l'auteur Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus
  • Hervé Stone dit :

    Un sujet d’un autre temps ! L’AMF a tranché sur cette question et la règle est à présent celle des dividendes réinvestis depuis 2013 (cet article, bien que datant, est pas mal : http://www.quantalys.com/ACTU/1/378/article_Indices_hors_dividendes_enfin_hors_la_loi.aspx. )

    Malgré tout, un indice ne vaut pas grand chose car Il se déforme :

    – entrée et sorties de sociétés

    – surpondération de sous ou sur-performances par certaines valeurs stars ou black swan

    – modifications structurelles et macro-économiques de certaines zones géographiques ou secteurs.

    Pour aller dans le sens de ce qui est dit, beaucoup plus pertinente est l’étude comparative d’OPCVM entre elles que par rapport à un indice.

    Le plus génant, c’est que certaines sociétés de gestion puissent encore changer à posteriori des performances le benchmark ou indice de référence au gré de leur marketing avec un accord très complice de l’AMF. Le marketing évolue et avec ces nouvelles parades, le résultat conduit au même constat : les mauvaises maisons de gestion vous arnaquent.

  • >
    7 Partages