Comprendre les Obligations perpétuelles

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour enfin devenir un trader gagnant

Dans la famille des obligations, il y a les obligations perpétuelles. Comme leur nom l’indique ce sont des titres de créance mais sans date de maturité. En soit sans date de remboursement.

 

Je vous entends déjà, quoi sans date de remboursement ?

 


Vous souhaitez apprendre à faire vos propres analyses techniques et savoir comment détecter les figures graphiques qui gagnent pour enfin savoir quand acheter et quand vendre au meilleur moment? Vous souhaitez être capable rapidement de réaliser le même type d'analyses claires et précises comme moi?

Alors, Téléchargez tout de suite et gratuitement le livre pleins de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Rassurez-vous, en fait il y a un remboursement qui intervient, le plus souvent en plusieurs fois, à une date spécifique. C’est de toute façon prédéfini à l’avance dans le prospectus et si le remboursement n’a pas lieu le plus souvent le coupon est majoré (toutes les informations sont dans le prospectus). Ce remboursement a lieu quand la société émettrice décide de racheter ses obligations. Cela s’appelle un call, et dans le prospectus d’information du produit vous aurez tous les détails.

 

L’avantage de l’obligation perpétuelle, c’est qu’elle octroie un coupon (intérêt) supérieur à une obligation classique. Le désavantage c’est vous l’aurez compris l’incertitude autour de la date de remboursement voir du remboursement en lui même.

 

Quels sont les risques ?

Comme une obligation classique, le premier risque est le risque de non remboursement en cas de faillite de la société. En tant que créanciers, les investisseurs en obligations sont les premiers à récupérer les miettes d’une faillite, par contre l’investisseur en obligation perpétuelle sera le dernier des créanciers à être remboursé, autant dire que comme l’actionnaire, le plus souvent vous ne récupèrerez rien. Mais en contrepartie vous avez un coupon plus élevé.

 

Ensuite tout comme les actions, les obligations perpétuelles sont cotées à la bourse de paris. Il y a donc une relation offre demande. Comme sur une petite capitalisation, le peu de liquidité entraine un risque de surpayer votre obligation à cause d’un spread trop grand soit le delta entre le prix proposé par le premier acheteur et celui proposé par le premier vendeur. Préférez donc des obligations avec des échanges assez nombreux.

 

Il y a bien évidemment le risque d’une augmentation des taux qui limitera donc la rentabilité de votre coupon. C’est à ce moment là qu’une obligation à taux variable peut être intéressante en cas de scénario inflationniste. De toute façon pour compenser cette perte de rendement en cycle haussier des taux, le prix de l’obligation augmente et passe souvent au-dessus du pair cad des 100%.  Lorsque les taux bougent ce sont surtout les obligations de long terme qui sont touchées. L’inflation est donc à suivre car une inflation imprévisible sur le long terme peut réduire d’autant votre rentabilité.

 

Veillez également au libellé de votre obligation, si elle est en dollar vous aurez un paramètre supplémentaire à prendre en compte dans votre décision d’investissement : le risque de change. Le change sera alors comme un effet de levier, pouvant être favorable comme défavorable, à manier avec précaution.

 

Si vous souhaitez réduire les risques, vous devez donc investir dans des obligations où les transactions sont suffisantes, éviter le risque de change en achetant des obligations libellées en euros, préférer le taux variable à l’aube d’un cycle de remontée des taux, tenter autant que possible d’acheter sous le pair. Attention un rendement élevé proche des 8-9% symbolise également un risque de défaut plus grand. Les agences de notations donnent des notes aux obligations perpétuelles, vous pouvez vous guider avec. Évidemment, meilleure est la note, moins élevé sera le coupon.

Mais c’est à vous de savoir quel sera votre horizon de placement. Comme pour les actions vous pouvez faire une plus value de deux manières. Avec les actions sous forme de rente avec les dividendes, vous conservez donc à long terme sans vous souciez des cours, ou sous forme de plus values due à une augmentation des prix, vous avez donc une approche plus court terme. Pour les obligations c’est pareil, soit vous souhaitez des revenus réguliers et êtes donc long terme en récupérant les coupons chaque année ou trimestre avant de récupérer le solde. Ou alors vous êtes plus court terme en achetant sous le pair pour revendre au-dessus du pair mais là il vous faudra anticiper les mouvements sur les taux.

 

L’avantage pour les entreprises de ces obligations perpétuelles, c’est quelles sont considérées comme des quasi fond propres. Mais Bâle III devrait changer la donne, du coup je me demande par la suite qu’elle sera l’intérêt pour une entreprise d’émettre encore ce genre de produit, on parle bien avant tout pour les valeurs bancaires qui en jouent pour leur ratio.

 

Intéressante l’obligation perpétuelle de Casino code CATS . L’avantage de l’obligation perpétuelle de Casino est qu’elle est à taux variable et que le coupon tombe trimestriellement.

 

Sinon BNP Paribas à 4.875% mais l’obligation évolue autour des 80% ce qui augmente donc le rendement autour des 6%.  Ou encore AXA avec du 7% mais l’obligation s’échange autour des 101% ce qui en réduit le rendement. Autre attention, l’obligation d’Axa est en dollar.

Dans tous les cas, il vous faudra parfaitement lire le prospectus d’information avant d’investir.

 


Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

A propos de Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-moi sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus

Partagez votre avis et laissez un commentaire: