Menu

11 Conseils financiers pour mes fils mais pas que

Je suis père de deux enfants. Deux fils. C’est clairement l’expérience la plus enrichissante qu’il me soit donnée de vivre. Même si c’est également bien plus compliqué au final que de savoir où ira la bourse. Une remise en question permanente.

Il faut que jeunesse se fasse et je ne souhaite pas introduire la bourse, l’économie ou la finance trop tôt. Ils choisiront leur propre voie.

Mais dans quelques temps, beaucoup d’années, ils devront comprendre certaines choses qu’on apprend pas à l’école. Que la vie nous apprend. Que l’on aime la finance ou pas. Alors autant gagner un peu de temps en ayant eu une préparation avant.

Je vais écrire ces conseils car peut être qu’ils ne m’écouteront plus alors. Mais peut-être me liront ils un jour. Alors je me lance.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Dans tous les cas il y’a quelques trucs qu’il est important de comprendre le plus tôt dans la vie d’un jeune homme à mon sens. J’ai conscience que mon Père m’avait déjà dit beaucoup de ces choses et que j’ai parfois perdu beaucoup d’années à ne pas écouter ou intégrer avant de faire l’erreur moi même. Je n’ai aucun doute que malgré mes écrits, ils devront faire leurs propres erreurs pour comprendre certains conseils. Ainsi va la vie. Chacun doit se faire sa propre expérience.

  • Ne faîtes jamais quelque chose que vous détestez. Même pour l’argent. Même parce que vous avez passé 5 ans à l’étudier. Même si les études ont couté cher. Même si Papa ou Maman aimeraient que vous le fassiez. C’est normal de ne pas savoir ce que l’on veut faire à 18 ans. Je ne le savais pas moi même. Ce qu’il faut c’est savoir ce que l’on ne veut pas faire. Cela permet de passer plus de temps à essayer des choses que l’on pourrait aimer faire et de découvrir parfois sa voie plus rapidement voire une passion. Faire ce que l’on aime, ce qui nous rend heureux est le plus important. Et c’est ok si cela vous prend des années à le trouver. Les études sont là pour ouvrir le plus de portes possibles. Pas pour s’enfermer dans un choix à 20 ans. Je ne fais pas ce que j’ai étudié comme beaucoup d’autres et ça va
  • Ne passez pas votre vie à vous dire qu’il vous faut mettre tant d’euros de côté pour être heureux et tranquille. Laissez moi vous dire une chose. Je l’ai fait. Et la seule chose que vous obtenez quand vous arrivez à cet objectif. C’est de l’augmenter et d’en vouloir plus. toujours plus. Au point de toujours courir après plus. Peu importe ce que vous gagnerez dans votre vie. vous aurez toujours l’impression qu’il vous en faudrait deux fois plus pour être heureux et plus libre. écoutez autour de vous. Que les gens gagnent 1000e ou 10000e par mois, ils disent tous la même chose. Cela irait mieux s’ils gagnaient ou avaient deux fois plus. C’est donc que le problème n’est pas combien on gagne à partir d’un mini pour vivre dignement. Ce qu’il faut au lieu de toujours vouloir gagner plus, c’est surtout dépenser moins. Et d’ainsi contrôler plus facilement votre temps disponible. Ce qui nous enrichi c’est le temps que l’on passe avec les autres. Vos objectifs doivent comprendre plus que des objectifs financiers.
  • Ne dépensez pas pour impressionner les autres mais avant tout pour vous faire plaisir vous. A un moment de votre vie, vous penserez surement que vous avez besoin de cette jolie montre, de cette belle voiture, de ces habits de marque, de ce grand appartement bien situé et de toutes ces choses pour être cool, pour exister aux yeux des autres, démontrer qui vous êtes. Mais je vous le dis. Vous n’en avez pas besoin. Ce que vous voulez c’est le respect des gens qui vous importe, l’accomplissement de soi au travers du regard des autres. Une sorte d’acceptation. Laissez moi vous dire une chose, les personnes qui sont vraiment importantes à vos yeux dans votre vie, n’auront que faire de ce que vous avez de matériel. Leur respect vous le gagnerez par vos actes. Par votre capacité à dire ce que vous faîtes et faire ce que vous dîtes. A être présent. Amusez vous, dépensez l’argent comme vous voulez pour vous faire plaisir. Mais jamais parce que vous cherchez le respect ou l’acceptation dans le regard des autres. Jamais pour paraître cool aux yeux des autres. Mais cool à vos yeux avant tout. L’humilité vous apportera bien plus de respect de la part des autres que le show off de ce que vous avez qui n’apportera que de faux amis qui partiront dès que la roue aura tournée et vous aurez besoin d’eux dans une mauvaise passe.
  • De ceci découle le fait que l’argent n’achète pas le bonheur. Il y contribue si on ne devient pas son esclave. C’est un moyen et non une fin en soi . Et notamment la meilleure utilisation de l’argent c’est d’acheter du temps. L’argent donne une liberté de choix, d’options, de choisir où l’on veut aller, ce que l’on veut faire sans dépendre des priorités de quelqu’un d’autre. Le vrai bonheur c’est de réaliser que ce n’est pas plus d’argent qui nous rend heureux. mais le fait que cet argent nous donne la liberté de passer plus de temps à faire ce que l’on aime et passer du temps avec ceux que l’on apprécient. Donc gagner beaucoup d’argent pour juste l’amassez sans rien en faire devient une prison dorée. On comprend alors que plus d’argent n’apporte pas de bonheur. C’est la manière dont on le gagne, dont on l’utilise qui sont la clé.
  • Et c’est pour cela que je vous souhaite de comprendre la valeur de l’argent en en ayant peu au début. Comprendre comment se contenter de peu, dépenser moins, se concentrer sur l’essentiel, mettre de coté plutôt que la gratification instantanée de l’achat de maintenant. Ne pas être pauvre, mais devoir compter avant de se faire plaisir, apprendre à compter sur soi, à dépendre de soi. Au-delà de tout ce que je tenterai de vous apprendre. Vous ne comprendrez les conseils que bien mieux par vous même en vivant les situations. Et cela passe par ne pas avoir beaucoup au début et ainsi comprendre rapidement la valeur de l’argent et comment faire le maximum avec moins. Car la vie financière sera faite de hauts et de bas. Apprendre rapidement comment bien vivre avec moins, savoir négocier, faire des affaires, faire la différence entre l’agréable et l’indispensable. Se projeter, prévoir à x mois. Cela vous en apprendra davantage sur vous, sur comment faire face aux mois voire années compliquées sans stresser. En gardant confiance en vous, que vous savez faire face et remonter la pente sans dépendre de personne.
  • La majorité de vos problèmes financiers dans votre vie seront causés par trop de dépenses et trop de dettes. Peu parce que vous ne gagnez pas assez. Beaucoup sont riches mais sont stressés et courent en permanence car ils n’arrivent pas à supporter le poids des charges de tout ce qu’ils possèdent. Dépenser plus que l’on gagne, vivre au-dessus de ses moyens. Ne pas apprendre à mettre de côté et acheter tout de suite ce que l’on veut pour un shoot de dopamine éphémère ne mèneront qu’a la dette et à le payer à long terme. Quand on s’endette, on endette son futur soi. On empêche sa future liberté de choix, de mouvements, de liberté. Bien sûr prendre un prêt est souvent nécessaire mais il faut éviter que cela devienne une norme, une facilité pour acheter ce dont on a envie plus que ce dont on a besoin. Sinon vous passerez des années à le regretter et à ne pas pouvoir faire ce dont vous avez vraiment envie.
  • Et donc je me répète (mais ça c’est moi, vous me connaissez maintenant) mais votre stabilité financière ne sera jamais la conséquence de ce que vous gagnez mais surtout de ce que vous dépensez. ne poursuivez pas votre queue à vouloir toujours gagner plus pour vous sentir heureux de pouvoir payer sans compter. Mais pourchassez vos dépenses non essentielles. Réduisez ces dépenses, et vous n’aurez pas besoin de dépenser plus de temps à travailler plus. Vous pourrez le passer avec ceux que vous aimez et découvrir que c’est cela qui fait le bonheur et non plus d’argent. La vie est bien plus simple quand on apprend a vivre avec moins. Et on se sent bien plus libre et heureux sans avoir à se dire qu’on ne peut pas se permettre de travailler moins si on le souhaite à cause de nos charges.
  • Ne tombez pas dans le piège de vouloir réussir à tout prix pour que votre père vous aime ou soit fier de vous. Que vous échouiez ou réussissiez je vous aimerai à partir du moment où vous essayez et que vous le faîtes parce que vous le voulez vous et non pour faire plaisir aux autres. Quand vous regardez les réussites des autres, dîtes vous que le travail est une chose mais le plus gros facteur de réussite est souvent une chance invisible suivant où nous sommes nés, les gens que nous avons rencontrés, les causes et conséquences de faits qui sont en dehors de notre zone de contrôle.
  • Soyez indulgent avec les autres, soyez indulgent avec vous même lorsque vous jugez de qui a réussit ou qui a échoué. La capacité de travail ou l’intelligence sont souvent bien moins déterminants que vous ne le pensez. Ne vous flagellez pas pour les choses qui vous arrivent et ne sont pas de votre ressort. Concentrez vous à réfléchir à ce que vous pouvez contrôler et travaillez sur ça. Ne laissez pas ce que vous ne pouvez pas contrôler asphyxier vos pensées, votre temps et votre énergie. Soulagez vous en laissant de côté ce que vous ne pouvez pas contrôler pour concentrer votre temps et travail sur ce que vous pouvez contrôler. Le reste ne vaut pas votre temps, votre stress, vos pensées. Ne soyez jamais dur envers les autres et vous même. Toute réussite ou échec doivent être vécus. On n’échoue jamais, on apprend. Les échecs de l’un sont les réussites de l’autre et vice versa. N’oubliez jamais que tout est relatif. Réalisez ce que vous avez déjà. Contentez vous du présent. Ne regrettez pas le passé. N’ayez pas peur du futur. Dîtes vous que quoiqu’il se passe, vous vous adapterez et saurez faire face à ce moment là.
  • Permettez vous de changer d’avis. Rien n’est absolu. Rien n’est garanti. Même quand on pense en savoir beaucoup, on se rend compte quelque années plus tard qu’on ne savait rien. La confiance grimpe plus vite que la compétence. Il faut apprendre à dire je ne sais pas. Personne n’attend de vous que vous ayez une opinion sur tout, tout le temps. Il faut apprendre que l’on ne sait pas ou que l’on a pensé savoir mais que l’on s’est trompé. Relâchez cette pression de devoir tout savoir sur tout. écoutez deux fois plus que vous ne parlez. Il y’a toujours quelque chose à apprendre des autres. Lâchez les vieilles croyances aisément et intégrez les nouvelles sans regarder en arrière. Sans rester accroché à des biais juste parce qu’on a passé du temps à croire et penser quelque chose pendant des années. L’intelligence ce n’est pas la capacité de tout savoir et d’avoir raison tout le temps. L’intelligence, la vraie, c’est la capacité de savoir dire je ne sais pas. De changer facilement d’avis quand les faits nous démontre que l’on a tort. Et accepter que cela ne fait pas de nous quelqu’un de bête mais au contraire d’intelligent. Accepter d’avoir tort c’est se permettre d’évoluer plus rapidement. C’est libérateur.
  • Et le plus important. Dans votre vie vous vous rendrez compte que votre père avait parfois raison. Souvent tort. Que vous soyez d’accord ou pas avec moi n’est pas important. Ne m’écoutez pas si vous avez une autre vision. Suivez votre vision. Ma vue est le fruit de ma vie. C’est le fruit de succès et d’échecs dont le fruit a une dominante de hasard et de chance. Vous aurez votre propre vie, vous devez vivre votre vie et non celle d’un autre et votre expérience se façonnera alors au grès des opportunités et difficultés que la vie vous présentera. Ecoutez moi un peu, faîtes votre propre expérience beaucoup. Sinon comprenez que l’on apprend toujours plus des gens avec qui on est en désaccord que le contraire. Il est important de chercher à discuter avec ceux qui ne pensent pas comme nous. On apprend toujours quelque chose qui nous fait réfléchir. On apprend plus quand on fait les erreurs soit même et on retient plus facilement les leçons. Ainsi est faite la vie et je ne vous tiendrai jamais rigueur de ne pas m’avoir écouté. Par contre, écoutez toujours votre mère et surtout écoutez vous VOUS.
  • Souriez peu importe ce que la vie vous balance. Amusez vous. Rigolez. ne vous prenez pas au sérieux, même quand vous aurez mon âge. On peut penser savoir beaucoup de choses, appliquer avec discipline est un travail de tous les jours. ne visez pas le 100%, visez l’optimum.

Et surtout si vous ne deviez vous souvenir que d’une chose : rappelez vous que je vous aime pour qui vous êtes. Pas en fonction de vos réussites ou échecs.

Papa

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

9 commentaires

  1.  » ne vous prenez pas au sérieux, même quand vous aurez mon âge  »
    Là ça va être compliqué de revenir en arrière^^

  2. Magnifique Julien, le poème de Rudyard Kipling est très inspirant pour toi manifestement.
    C’est vrai qu’il est superbe.

    Merci pour cette belle chronique, qui peut apporter du positif à chacune et chacun.

    Bonne fin de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.