Conséquence du sauvetage Espagnol

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

C’est donc acté. La Zone Euro et le FMI vont aider le gouvernement espagnol et ses banques à hauteur de 100 milliards d’euros. Le gouvernement espagnol aura donc finalement été dans l’obligation de demander l’aide de L’europe, certainement pour frapper un grand coup et calmer le jeu sur les marchés. Mais quel est le besoin de recapitalisation des banques espagnoles ? Selon un audit il serait de 40 milliards d’euros mais la zone euro met 100 milliards sur la table, histoire de juguler toute spéculation autour du “ce ne sera pas assez”. Ces 100 milliards ne seront prêtés que dans un scénario de tension extrême. Entre 40 milliards et 100 milliards il y a donc un râteau d’euros dont il va bien falloir arrondir les angles pour que le plan final soit crédible aux yeux des marchés financiers. Si ces 100 milliards devaient être dépensés il resterait bien peu de cartouches au fond de secours européen pour la suite. Surtout il ferait du sauvetage de L’espagne le plus grand sauvetage (ou tentative de sauvetage) financier de notre ère.

“Les décisions prises ce weekend n’ont rien à voir avec un sauvetage”, insite le ministre de l’Economie Luis de Guindos. Selon lui, l’aide débloquée sera réservée aux “30% des banques qui ont le plus de difficultés”, et identifiées comme telles dans le rapport du Fonds monétaire international (FMI) publié vendredi soir.

La Crise Espagnole dépasse le secteur des banques. C’est une crise devenue sociale.

Chômage à 24 % de la population, Immobilier en berne alors que c’était le secteur qui tirait emploi et croissance. 700 000 logements vides (faudra t-il détruire pour rétablir offre et demande). Banques et ménages sont frileux d’investir. Consommation plombée. Impossible de respecter les engagements de réduction de déficit ainsi.

Quelles seront les conséquences du plan de sauvetage espagnol sur les autres pays en difficulté ?

Si L’espagne se fait aider. Qu’en est-il de l’aide donnée par L’irlande mais avec contrepartie d’austérité (les Irlandais vont demander réparation) et pourquoi pas le Portugal et la Grèce ? On ne peut mener des sauvetages, les uns sans austérité et les autres avec des mesures draconiennes de serrage de ceintures. c’est le meilleur moyen de désolidariser les peuples Européens. Mais les marchés eux veillent sur les finances publiques, alors que faire ?

L’espagne en 10 chiffres :

Date d’entrée dans la zone euro : l’Espagne est l’un des premiers pays de l’Union économique et monétaire (UEM), qui a vu le jour en 1999 même si les euros n’ont commencé à circuler que le 1er janvier 2002.

PIB : 1.073 milliard d’euros en 2011 (Eurostat). Croissance: 0,7% en 2011, -1,8% prévu en 2012 et -0,3% en 2013 (Commission européenne)

Dette publique: 734,961 milliards d’euros, soit 68,5% du PIB en 2011 contre seulement 40,2% fin 2008 (Eurostat). Prévision de 80,9% en 2012 puis 87% en 2013.


Vous souhaitez apprendre à faire vos propres analyses techniques et savoir comment détecter les figures graphiques qui gagnent pour enfin savoir quand acheter et quand vendre au meilleur moment? Vous souhaitez être capable rapidement de réaliser le même type d'analyses claires et précises comme moi?

Alors, Téléchargez tout de suite et gratuitement le livre pleins de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Dette privée: en 2010, la dette brute des foyers espagnols était équivalente à 90% du PIB et celle des entreprises à 205% (FMI).

Déficit public: 8,9% du PIB en 2011, beaucoup plus que les 6% promis à Bruxelles, selon le gouvernement. La Commission européenne table sur 6,4% en 2012 et 6,3% en 2013, mais Madrid s’est engagé à atteindre 5,3% en 2012 puis 3% en 2013.

Chômage: Taux le plus élevé des pays de l’OCDE avec 24,3% à fin avril (Eurostat). Prévisions de 24,4% pour 2012 et 25,1% en 2013 (Commission européenne), le gouvernement table lui sur 24,3% en 2012 et 24,2% en 2013.

Inflation: 3,1% en 2011, 1,9% en 2012 et 1,1% en 2013 (Commission européenne).

Salaire moyen mensuel: 1.632,65 euros au 4e trimestre 2011 (Institut national de la stastistique). Le salaire minimum est de 641,4 euros mensuel (loi de finance 2011).

Population 47.190.493 d’habitants (2011), 5e pays le plus peuplé de l’Union européenne. Capitale: Madrid, 3,265 millions d’habitants (2011).

Notation: Standard and Poor’s, Moody’s Investors Service et Fitch Ratings, les trois grandes agences d’évaluation financière, ont dégradé à plusieurs reprises, ces dernières années, la note souveraine de l’Espagne, en raison principalement des déficits colossaux des régions.

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

A propos de Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus
tout recevoir header
0 Partages