Conséquences du Brexit: un non évènement et une opportunité

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour enfin devenir un trader gagnant

Alors que le Brexit vient de gagner contre toute attente le référendum, que Cameron démissionne et que de nombreux pays rêves de sortir de l’Europe voir de L’euro, les prochains jours seront cruciaux pour la survie de l’Europe. Les conséquences pourraient donc être nombreuses mais à chaud, je pense qu’au final cela sera un non événement et voici pourquoi.

Il est incontestable que le Brexit a prit de court les marchés. Les valeurs bancaires souffrent le plus ainsi que les valeurs non solides financièrement. Le marché réagi donc comme si la conséquence du Brexit était une raréfaction des liquidités et du crédit. A mon avis il n’en ai rien et voici pourquoi.

Nous ne sommes pas dans un remake des subprimes. Les liquidités et le crédit sont là et vont rester là. De plus les banques centrales peuvent réagir. Bref, pour moi les conséquences à court terme sur les marchés dénotent une exagération baissière due à la panique irrationnelle.

A plus long terme, je n’ai donc aucun doute donc sur la remontée des marchés. Pour moi la réaction des marchés est équivalente à une réaction suite à un attentat, c’est à dire une baisse soudaine face à un événement inattendu mais par la suite la rationalité revient et les sociétés au bilan solides remontent. Nul doute que la majorité des portefeuilles long termes doivent conserver et même se renforcer d’ici quelques jours. Il faut attendre que cela se calme et que la volatilité baisse certainement accompagnée d’une baisse des volumes. Déjà le weekend va aider à revenir à de la rationalité et à recalculer les risques sur les sociétés.


Vous souhaitez apprendre à faire vos propres analyses techniques et savoir comment détecter les figures graphiques qui gagnent pour enfin savoir quand acheter et quand vendre au meilleur moment? Vous souhaitez être capable rapidement de réaliser le même type d'analyses claires et précises comme moi?

Alors, Téléchargez tout de suite et gratuitement le livre pleins de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Il n’y a aucun doute à dire que ce référendum était une mauvaise idée motivée par des intérêts politiques personnels des partisans du brexit et du bremain. Voilà ce que l’on obtient quand on fait ce genre de pari sur des décisions aussi cruciales pour l’avenir de tout un continent, pas seulement économiquement mais militairement…

Mais maintenant revenons un peu sur terre après la panique.

Premièrement, l’Angleterre évoluait déjà selon un Brexit plus ou moins affirmé. Tous les traités étaient ajustés et le pays était déjà en marge de l’Europe.

Deuxièmement, il s’agit d’un référendum, on peut compter maintenant sur la lenteur des administrations pour étouffer et faire un brexit à demi mesure et incomplet. Au final le Royaume Uni sera hors d’Europe tout en s’y maintenant de manière économique.

Troisièmement, pour moi pas de risque tant que ce n’est pas un pays en zone euro qui décide de quitter l’union. Le risque c’est le risque de contagion que certains pays comme Les Pays Bas, L’Espagne, le Portugal ou la Grèce quittent l’euro et l’Europe. Là cela serait une implosion.

Pour moi, ce brexit doit être vu comme une opportunité. Une opportunité pour l’Europe et la zone euro de terminer le travail inachevé de ces 30 dernières années et d’enfin lancer les réformes nécessaires à une vraie union monétaire, solidaire entre ses membres.

La zone euro doit émettre des obligations étatiques en euro. Cela solutionnerait définitivement les crises autour des dettes étatiques des pays périphériques et apporterait la prospérité enfin à l’Europe et lui permettrait de revenir sur le devant de la scène économique internationale et de jouer enfin son rôle de puissance face aux blocs Asiatiques et américains.

Ce brexit est une opportunité, une opportunité que face au mur, nos politiques ne puissant faire autre chose qu’agir, enfin dans un but commun pour une vraie Europe et entamer les réformes pour enfin nous unir et éviter de conserver une Europe à deux voir trois vitesses.

Ne pas saisir cette opportunité serait criminel. Et là, la contagion aurait tous les moyens de briser le rêve d’une Europe fédérale, unique, solidaire et plus forte ensemble.

Ce n’est que dans 10 ans que nous nous rendrons compte que les prochains jours sont historiques et que le changement doit être maintenant !


Rejoignez l'Académie des Graphs pour ne plus rien laisser au hasard.
  • 50 heures de formation dispensées pendant une année complète
  • Tous les outils, indicateurs et screeners Graphseo
  • Des conférences chaque semaine de revue d'opportunités en direct pour poser vos questions et demander des analyses
  • Un site membres dédié avec un forum et un tchat pour vous accompagner et vous coacher au quotidien avec mon omniprésence
  • Le partage au sein d'une communauté fait de plus de 200 traders comme vous sur la voie de la régularité.
Découvrez ce que l'Académie peut vous apporter et comment y participer en cliquant ici
Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

Cliquez-ici pour accéder gratuitement et immédiatement aux actions à acheter cette semaine en bourse.

A propos de l'auteur Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus
  • Olivier dit :

    Vous semblez militer pour la construction d’une Europe fédérale probablement en vous inspirant du modèle américain. Un état fédéral se substitue aux états nationaux et efface en quelque sorte l’histoire des nations, leur identité et leurs spécificités. L’histoire des États Unis d’Amérique est récente (18e siècle) et a pu se construire en fédération facilement autour d’une aventure commune (l’émigration), une même langue, une monnaie et une identité toute nouvelle. Ce n’est pas le cas des 28 pays membres de l’union européenne avant le choix du Brexit. L’histoire de l’union soviétique devrait vous faire réfléchir sur les chimères de constructions artificielles et idéologiques contenus dans le “fédéralisme”. Rappelez vous quand le mur de Berlin est tombé l’union soviétique a disparue et les anciennes nations se sont reconstituées bien contentes de retrouver leurs racines, leur souveraineté. Demandez aujourd’hui aux russes, serbes, bosniaques, ukrainiens, lituaniens, à tous les ancien membre de l’union soviétique si ils regrettent ce système fédéral. La propagande pro union européenne essaye de faire croire que le fédéralisme est la seule solution. Peut on ne pas être d’accord tout en étant profondément européen et prôner une Europe des coopérations, projet originel ?

    • Julien Flot dit :

      Il est exact de dire que l’histoire américaine est jeune et qu’il y a une cohésion autour d’un objectif commun et d’une histoire commune. Regardez ce que 13 états ont su bâtir en seulement quelques années avec l’émigration de tant de peuples à l’histoire différente.

      Je pense en parlant des US de se concentrer non pas sur l’émigration originelle dont vous parlez mais bien de l’émigration de ces 50 dernières années de peuples qui n’ont pas la même langue ni la même culture et qui pourtant s’intègrent (hispaniques, et même plus de 3 millions de Polonais qui ont fui un fédéralisme communiste pour un capitaliste preuve que le fédéralisme n’est pas la cause des maux.

      l’important est la cohésion des peuples autour d’un intérêt commun et d’une vision pour leurs enfants pour les faire adhérer.

      Je pense que la constitution d’Etats fédéraux n’est pas antinomique avec le maintien d’une mémoire de l’histoire nationale.

      On parle surtout d’un alignement fiscal, juridique et surtout de la création d’obligations européennes en euro qui serait là un vrai gage de solidarité entre les peuples et surtout gage de prospérité de la zone euro.

  • jonathan dit :

    tout à fait d’accord à toi !
    La grande Bretagne n’a jamais vraiment fait partie de l’union européenne. C’est une occasion historique pour s’unir autour d’une monnaie et d’un territoire cohérent. Espérons que les dirigeants aient aussi ce projet en tête. Des réformes et de l’audace s’il vous plait !

  • >
    57 Partages