Faut-il continuer d’acheter Belvédère

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

L’action belvédère faire un nouveau plus bas ce jour et pourtant je viens de rentrer à nouveau en position. Pourquoi? Cela tient à quelques raisons. tout d’abord, pour le moment il n’y a pas de signal d’achat, donc ce n’est en aucun cas un moindre risque que d’acheter Belvedere maintenant, on dira que c’est un risque mesuré basé sur l’intuition. Cette intuition se base elle-même sur plusieurs choses. Déjà, un biseau descendant en cours qui arrive proche de la fin. On le voit on n’est pas à l’écart d’un test de l”oblique support encore et donc d’un plus bas, mais ce qui m’intéresse c’est que les points bas sur les cours, sont des points de plus en plus hauts sur le rsi. on retrouve donc une divergence. Et surtout un trend baissier sur le rsi qui arrive à son terme. La valeur a de plus du volume et déjà quelques faux départs volatils à son actif. Bref, le marché teste la demande. Voilà pourquoi je crois enun rebond qui se validerait sur débordement des 8 euros puis des 8,80 euros. L’objectif étant de rejoindre la ligne de cou à 9,80euros d’une ETEI qui symboliserait la construction d’un retournement de tendance sur Belvédère, mais là je m’emballe, pour le moment, attendons déjà un rebond

.

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

Cliquez-ici pour accèder gratuitement et immédiatement aux actions à surveiller cette semaine en bourse.

A propos de Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus

Partagez votre opinion:

Dan says 14 février 2014

Hello Julien,

C’est pas de moi, mais pour apporter “de l’eau à ton moulin”.

Bien à toi!

Analyse graphique de l’action Belvédère

La configuration graphique de l’action Belvedere m’incite aujourd’hui à faire un point sur la valeur, car le comportement des cours traduit un potentiel d’appréciation significatif ainsi qu’un risque modéré. Le titre évolue en effet depuis plusieurs semaines au-dessus d’un support majeur à 9€ après avoir fait l’objet d’un ramassage conséquent en octobre dernier, dans d’importants volumes. La moyenne mobile à 30 semaines de Weinstein (150 jours) que j’affectionne particulièrement pour définir la tendance et les changements de phase est à présent orientée à la hausse. Tout cela fait que les cours ne parviennent plus à baisser, tout retour dans la zone des 9€ suscitant un regain d’appétit du courant acheteur.

Comparaison de la formation en biseau sur l’action Alcatel-Lucent

Il en ressort une formation chartiste dite en biseau descendant, dont l’issue haussière permet d’envisager un retour sur le plus haut de la figure (12€) puis par la suite des niveaux plus ambitieux (15€ voire 20€). Je ne résiste d’ailleurs pas à comparer cette situation à l’action Alcatel-Lucent qui avait développée une configuration similaire en mai dernier (, et à cette époque, personne n’en voulait alors que l’action a triplé dans les mois qui ont suivi. Une lecture qui serait en revanche remise en cause en cas de rupture des 9€; avec un stop de 0,50€ pour un potentiel de hausse de 3€ au moins, ce scénario de swing trading sur actions offre donc un excellent ratio rendement risque et de bonnes probabilités.

Analyse faite par andlil un trader pro.

Reply
pascal says 17 septembre 2013

Julien, dans ton commentaire du 24 juin dernier sur bvd tu parles de rebond sur les 8 puis les 8,80. Ce soir on est pile dessus. Tu as sûrement ta petite idée graphique pour la suite.
Bonne soirée.

Reply
LBDN says 26 juin 2013

Hello,

Pour moi le franchissement de 7.9/7.95 est diffcile…
Mais on espere :)

Reply
    trankil says 26 juin 2013

    En effet, je n’ai pas précisé ceux sous les 8 mais il y en a ( !!!! ) , à commencer par le 7.81 qui nous a stoppé ce matin …

    Reply
      pascal says 28 juin 2013

      Vous avez dit magouille, en effet on a bien l’impression que tout a été fait pour l’envoyer au catacombe et favoriser la prise en main des spéculateurs us. Julien, le dénouement est peut-être bien pour l’été comme tes repères l’indiquent.

      Affaire Belvédère : enquête sur le côté obscur de la finance
      Les petits porteurs de titres et les 4000 salariés du groupe ont le souffle court : les juges du tribunal de commerce de Dijon détermineront le 14 février si le groupe Belvédère doit être – ou non – placé en redressement judiciaire. L’entreprise se trouve dans une situation ubuesque : elle a beau vouloir alerter les autorités d’agissements financiers qu’elle juge opaques, et s’évertuer à honorer ses engagements contractuels : Belvédère sera peut-être bientôt sous l’emprise de fonds spéculatifs qui la convoitent depuis des années. Et les protagonistes de cette affaire savent visiblement dans lesquelles des failles de nos institutions s’engouffrer.

      Affaire Belvédère : la genèse

      Tout commence lorsque Belvédère, l’un des leaders mondiaux des spiritueux, se tourne vers le marché obligataire pour lever la somme de 375 M€. Le groupe trouve l’appui de fonds de pension américains et rachète ainsi la marque Marie Brizard. Un projet ambitieux, et peu risqué pour les créanciers puisque Belvédère réalise alors un CA de plus d’un milliard d’euros. L’échéancier est étalé sur dix ans, de quoi aborder sereinement le remboursement des 550 M€ (intérêts compris). Jusqu’au moment, toutefois, où KPMG refuse de certifier les comptes de la société en invoquant un « breach of covenants », c’est-à-dire le non-respect par Belvédère d’une clause prévoyant une limite d’auto-contrôle à 10%. Ce dépassement, pourtant infime et ponctuel, faisait suite à des récentes opérations d’acquisition et de cession d’actifs. Mais les créanciers de Belvédère n’attendaient que cette occasion pour bondir : ils exigent le remboursement de la créance qu’ils requalifient en dette immédiate, sachant pertinemment qu’aucune société de cette taille n’est en mesure de résister à une telle pression financière. Ces créanciers revendent alors leurs obligations à des fonds spéculatifs spécialisés dans le rachat de dettes (les fameux « fonds vautours ») pour certains d’entre eux domiciliés dans des paradis fiscaux… Belvédère obtient, entre temps, d’être placé sous procédure de sauvegarde, ce qui lui vaut désormais un acharnement judiciaire de la part de ses créanciers.

      Affaire Belvédère : un cas de cyber-activisme boursier ?

      Belvédère est une entreprise performante ; elle est donc tantôt convoitée, tantôt redoutée. Ainsi elle résiste à des assauts répétés (et souvent à la marge de la légalité) depuis de nombreuses années. Par décision du 9 janvier 2004, par exemple, le tribunal correctionnel condamnait le dirigeant de Philips Beverage Company à 100.000€ d’amende pour avoir orchestré la « diffusion de fausses informations en matière boursière pour agir sur le cours des titres » sur internet à l’encontre de Belvédère. N’en déplaise à la justice française : les mauvaises habitudes ont la vie dure. Les dirigeants de Belvédère soupçonnent aujourd’hui des manipulations à la baisse des titres de la société, diligentées depuis les Bahamas ou les Iles Caïman. Des petits porteurs semblent corroborer ces soupçons sur un forum boursier, où ils dénoncent régulièrement certaines formes de censure et de désinformation (captures d’écran à l’appui…). Les noms d’oiseaux s’échangent plus vite que les titres, et les internautes montrent du doigt les intervenants tiers sur le forum supposés être à la solde des fonds spéculateurs accusés de « cyber-activisme », destiné à générer une dynamique de revente, et donc la baisse du cours. La tension est telle qu’une manifestation de petits porteurs et de salariés est annoncée le 14 février, jour de l’audience du Tribunal de Commerce de Dijon.

      Les protagonistes de l’affaire

      Le fonds américain Oaktree Capital, qui aurait racheté 42% de la dette de Belvédère pour le compte de son principal concurrent, ne lésine pas sur les moyens. Il aurait confié la représentation de ses intérêts à la BNY Mellon (actuellement au cœoeur d’une nouvelle polémique aux Etats-Unis), et serait conseillé en France par la banque Lazard, dont la sulfureuse réputation d’établissement « turbocapitaliste » coutumier des OPA hostiles n’échappera pas aux plus avertis.

      La placidité des pouvoirs publics

      Cela peut paraître déroutant, mais l’AMF a refusé de se prononcer sur les soupçons de manipulation du titre dont l’a alertée Belvédère à plusieurs reprises, et ce au motif… des « usages » dont elle se prévaut, mais dont on ignore toujours à quel texte réglementaire ils se rapportent. Les échanges entre le groupe et l’AMF, en la personne de Jean-Pierre Jouyet (directeur du gendarme des marchés !), sont parfaitement stériles. Un dialogue de sourds qui laisse supposer que les hedge funds peuvent faire n’importe quoi sur notre territoire, puisqu’il n’est pas « d’usage » que l’AMF s’en inquiète, apparemment.

      Dans les méandres du droit : un conflit de lois ?

      Les avocats de la partie adverse déversent une pléthore d’arguments qualifiés de « fallacieux » par Christophe Dussanti, un journaliste qui a récemment enquêté sur l’affaire. Arguments accessoirement recevables par la justice française, devant laquelle Belvédère s’évertue aujourd’hui à faire reconnaître la légitimité de son combat. Le groupe Belvédère s’est pourvu en cassation contre un arrêt de la Cour d’appel, en vue de faire établir que dans ce dossier, la justice aurait fait prévaloir le droit américain sur le droit français. Quant au contentieux qui se déroule en parallèle devant le tribunal de commerce de Dijon, l’avocat de la société fait part de sa consternation quant au fait que les magistrats consulaires ont imposé au groupe des obligations « en violation des dispositions d’ordre public de la loi sur la Sauvegarde »…

      Techniques financières et procédures judiciaires semblent faire bon ménage, en tout cas au profit des fonds spéculatifs. Le cas Belvédère n’est plus une simple « affaire » entachée de soupçons en tous genres. C’est le récit d’une énième dérive du système capitaliste, qui a au moins le mérite de recenser tout ce qu’il est possible d’imaginer pour décrire ce que « guerre économique » veut dire. Quitte à imaginer le pire. 4000 emplois en sursis sans que personne ne hausse le ton : si ce n’est pas un cas d’école, ça…

      Reply
trankil says 26 juin 2013

Pour moi aujourd’hui les grosses difficultés/tests importants seront :
1. le franchissement de la zone 8.10 / 8.13
2. le franchissement des 8.28 / 8.30
3. le franchissement des 8.6
4. et puis plein d’autres après !

Bon trade à tous.

Reply
K2r says 26 juin 2013

effectivement, les trois R/S ont été traversées, un T1 // boll sup et une reprise haussière derrière.
la MM50 en 15′ semble être le SOH support oblique haussier et reprise des volumes.
La question, est il trop tôt pour abaisser son stop loss, pour laisser vivre le trade et l’objectif de vente à 9 euros (8.99).
amicalement a+ k2r

Reply
trankil says 26 juin 2013

nouvelle échappée de notre coquine (et sortie par le haut du biseau descendant ) … La patrouille sera t’elle là … ?
:-)

Reply
K2r says 25 juin 2013

salut les GRAPH’s et salut julien,
Tu raisonnes par anticipation de rupture de la R oblique, direction la zone de R/S horizontale d’un W haussier. C’est la perte de force des baissiers, qui n’arrivent pas à mettre la tête sous l’eau à la même hauteur voit plus bas des haussiers (volumes qui baissent en tendance baissière et RSI) qui t’indique un éventuel virage haussier à venir.
CT pour trader jusqu’aux 8.88 (ligne d ecou du W)
MT (investisseur) au delà des 9.8, on sera au dessus de la MM 20 et faudra voir les verts (ça ramasse 14 juin et today).
amicalement a + k2r

Reply
    K2r says 25 juin 2013

    on pourrait trader sur 10% de son capital tradable ;

    15% 7.53
    25 % 7.6
    60% 7.76
    stop loss 7.45
    qu’en pensez vous ?

    Reply
      trankil says 25 juin 2013

      J’en pense que c’est trop “pro” et pas assez fou et optimiste pour moi :-)
      Je pense également que le 7.53 et le 7.6 pourraient être supprimés car dès demain, ils seront derrière nous :-)

      Reply
      Julien Flot says 25 juin 2013

      k2r, rien à dire , très très content de te revoir parmi nous

      Reply
joseph says 25 juin 2013

Bonsoir

J’ai annulé mes 3 trades lundi matin en voyant les futurs US. Après coup l’un aurait été perdant, le second j’y serais encore et le troisième ne se serait pas déclenché.
Je cherche à nouveau la perle rare. BVD me fait peur … À force de regarder des graphes je commence à tracer des lignes entre les sommets de clochers d’églises en fumant ma clope sur le balcon …

Reply
    Julien Flot says 25 juin 2013

    Oui c’est normal Joseph.
    je vois des biseaux descendants partout pour ma part

    Reply
Popol74 says 25 juin 2013

Acheté sur un cours de 9 environ, et conservé lors des baisses successives je commence à trouver le temps long, d’autres éléments pour redonner de l’espoir ?

Reply
    trankil says 25 juin 2013

    @Popol , quelques éléments pour garder espoir:
    Élément 1: boire un coup :-)
    Élément 2: te refaire un peu en tradant ALU !
    Élément 3: la configuration du jour est intéressante: réintégration du biseau descendant + volumes des acheteurs qui augmente + petit rebond sur support oblique RSI

    Bref, c’est (peut être) pour bientôt :-)

    Reply
trankil says 24 juin 2013

OUI il faut continuer à acheter BVD ! Ne serait-ce que pour progresser en money management et se forger un moral d’acier !

Reply
Ajoutez votre réponse

tout recevoir header

Partagez cet article

Cet article vous a plu , Partagez-le maintenant !

3 Partages