Menu

Investir en Bourse: Ma stratégie pour gérer le risque, bien acheter et bien vendre

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Dernièrement, j’ai vu passer les mêmes questions concernant comment savoir quel risque prendre sur une position, bien acheter une action et surtout savoir bien vendre. Comme j’ai déjà pu en parler. pour moi l’essentiel en bourse c’est de savoir bien vendre. Si savoir acheter au bon moment la bonne action et certainement une phase essentielle, ce qui fera la différence à la fin de la journée entre une plus value ou une moins value, c’est le fait de savoir bien vendre. Savoir bien vendre c’est 80 % de votre plus value ou si vous ne savez pas bien vendre, 80% de la cause de votre moins value. On parle également aussi souvent des stop. Les stops ne sont pas un outil magique. Bien les manier permet d’en faire un outil redoutable, mais mal maniées ils sont tout aussi destructeur pour votre performance. Combien de fois votre position fut vendue car le stop touché, et quelques heures plus tard, l’action retournait sa tendance pour repartir à la hausse sans vous ? Tous les outils en bourse, peuvent être intéressant à utiliser, mais s’ils le sont mal, tous deviennent à double tranchants.

Pour éviter cela j’ai une stratégie plutôt simple. Car j’aime bien quand c’est simple. Mais pour faire simple il faut avoir tout tenté dans le compliqué ;-).

La stratégie fonctionne à l’achat comme en vente à découvert. Le but est de réduire le risque. Si ce n’est certes pas la stratégie du moindre risque, s’en est sans aucun doute un élément important pour encore plus réduire le risque.

Cette stratégie c’est le fait de couper vos entrées. C’est à dire de diviser en 3 ou 4 fois votre entrée sur une action.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Comment ça marche.

Admettons que vous scrutez l’action xyz depuis un certain temps. Elle cote 10 euros et il y a une résistance sur 11 euros puis sur 12 euros. Enfin un bon support se trouve sur les 9 euros. 10 euros semble un bon prix pour acheter car ce niveau est conservé maintenant depuis quelques jours et l’action a dernièrement rebond sur 9,80euros pour revenir sur les 10 euros.

Vous voulez entrer mais sous 11 euros, soit la résistance, il est hasardeux et dangereux encore d’acheter en aveugle. Puisque sous la résistance, la tendance haussière n’est pas confirmée. Ce serait alors une anticipation. Et anticiper veut dire prendre plus de risque.

Parfois l’anticipation paye. Mais parfois on se retrouve rapidement à contre sens.

Pour vous éviter cela et tout de même anticiper, il y a la possibilité de partager votre position en 3 parties.

Admettons que vous vouliez être un investisseur long terme sans pour autant prendre un risque à court terme. Admettons que vous souhaitiez investir 3000 euros dans cette action.

Votre plan de trading avec cette stratégie sera de prendre votre position en 3 fois pour réduire le risque.

Vous prenez la première position par anticipation. Le risque est alors présent.

Votre deuxième position vous ne la prenez que si les 11 euros, la fameuse résistance, casse. Ainsi votre deuxième position est prise alors que la tendance haussière se confirme.

la troisième position vous ne la prenez que sur la rupture des 12 euros, l’autre résistance qui nous dit que la tendance haussière s’affirme.

Ainsi au fur et à mesure que le marché vous a donné raison, vous avez accumulé votre position. Comme la tendance et votre scénario se sont affirmés au fur et à mesure, chacune de vos positions fut prises avec moins de risques.

Où placer le stop

Le stop doit être un élément vivant. Ainsi lorsque vous prenez votre position à 10 euros, c’est celle qui est la plus risquée. puisque le marché n’a pas encore décidé par où aller. Votre stop loss doit être basé sur le niveau qui a servi de support en dernier en empêchant les cours d’aller chercher le support majeur à 9 euros. Ainsi on avait vu que c’était 9,80 euros.

Votre stop doit donc être sur les 9,78. 9,80 le support – 2centimes. parceque le support peut être touché et servir à rebondir, mais au centime prêt vous êtes activé et vendu. Et comme tout le monde du coup positionne son stop loss juste en dessous d’un support, c’est facile pour les traders de s’amuser à le rompre juste de quelques centimes pour récupérer le tout. Donc prenez une petit marge de sécurité à placer votre stop sous un support.

Si le trade ne se passe pas bien. La stratégie a le mérite d’avoir réduit le risque. Vous aurez perdu un peu plus de 2% mais sur seulement 1/3 de l’investissement que vous souhaitiez réaliser au départ.

Si le trade se passe bien, alors il suffira de remonter le stop à chaque fois sur le niveau où les cours auront consolider avant de relancer leur hausse.

Le but est de se dire ce niveau à relancer la hausse vers de nouveaux plus hauts, donc si ce niveau qui a servi une fois à relancer la hausse, est rompu à la baisse, c’est que le scénario haussier ne prévaut plus, donc je dois vendre.

Votre stop doit donc toujours être positionné sur le niveau en dessous duquel le scénario haussier devient caduque. un bon moyen et donc de remonter le stop toujours sur le dernier niveau ayant servi de support lors de la dernière consolidation avant que la hausse reprenne, et ainsi de suite.

Ceci est une stratégie de réduction du risque lorsqu’on décide d’anticiper sur des positions. Le mieux est bien souvent, d’appliquer la stratégie du moindre risque stricto sensu, mais moins même j’aime le challenge d’acheter des pépites en pionnier, alors cette stratégie est idéale pour limiter le risque tout en conservant l’adrénaline.

Beaucoup d’autres dérivés de cette stratégie peuvent exister, surtout que cela doit être adapté à la méthode d’investissement et l’horizon de placement de chacun. Alors n’hésitez pas à partager en commentaire également vos stratégies et méthodes.

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. tout ca est très intéressant,
    Mais estce vraiment applicable pour les niveaux de portefeuille que vous indiquez, quand on tient compte des frais de la banque ?

    • Oui c’est applicable seulement si on est chez un broker sur internet de type bourse direct ou binkbank à moins de 0,2% l’allez retour. A ce moment là c’est applicable pour minimum 3000 euros ou 2000 euros si on décide de fragmenter l’ordre en deux fois ce qui est déjà pas mal

      • Salut Julien,

        Tu as très bien expliqué le pyramidage, qui est en fait une moyenne à la hausse, ou bien l’inverse d’une moyenne à la baisse. La moyenne à la baisse, qui est une technique utilisée par des investisseurs value, à ne surtout pas conseiller pour du suivi de tendance :-)

        Pour le pyramidage, je pense qu’il est préférable de diminuer sa nouvelle position au fur est à mesure. Dans ton exemple, ça donnerait:
        1ère position: 1500€
        2ème position: 1000€
        3ème position: 500€

        Cela permet de donner plus de poids au début de la hausse et de moins en moins de poids au fur et à mesure que le cours est étendu et se rapproche d’une retournement de plus en plus probable.

        Ce qui m’embête avec le pyramidage, hormis les coûts de frottement qui peuvent être négligeables avec un assez bon broker, c’est que ça rend un trade nettement plus complexe dans la pratique, le suivi et le calcule de la performance. Mais sinon, sur le papier, ça a énormément de sens.

        Ben

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.