Menu

Investir en bourse: Pourquoi il faut vous pardonner vos erreurs

La bourse et surtout le fait de gagner tiennent en peu de choses. Je dis souvent que la discipline est clé. La discipline de vous en tenir à votre stratégie, la discipline de vous en tenir au plan rien qu’au plan et à ne pas en dévier. Pour autant, il est impossible d’avoir un 100% de réussite. Moi même plusieurs fois par an, ma discipline me fait défaut et je me lance dans des trades qui après coup me semblent complètement idiots. Les erreurs, j’en fais et vous en ferrez toujours. C’est cela également la bourse. Il faut avoir cette capacité de pouvoir accepter que même après des années de trading et de nombreux succès, vous ferrez à un moment ou à un autre pour de multiples raisons une erreur qui vous poussera à ne pas suivre votre discipline habituelle et à vous mettre dans un cercle vicieux d’un mauvais trade.

Ce que je veux vous dire, c’est qu’il faut prendre l’erreur, la perte comme faisant partie du jeu. Peu importe votre capacité à vous améliorer, vous continuerez à faire des erreurs même si elles sont plus réduites ou avec moins de conséquences financières.

Il est je pense, impossible, d’être un robot, surtout pour un particulier.

L’important donc, c’est de savoir que l’on fera des erreurs afin d’être mieux préparé à les accepter.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Accepter son erreur c’est éviter de s’entêter, et de rendre son erreur majeure. Accepter son erreur c’est admettre que le trade était mauvais et que nous avons pris une mauvaise décision. Accepter son erreur, c’est être prêt à l’analyser pour en tirer des leçon et s’améliorer encore et toujours.

Mais je lis beaucoup de témoignages d’investisseurs, qui même après avoir accepté leur erreur, ne cessent d’y penser. Même après avoir débouclée la position, ils continueront d’y penser et d’avoir peur de refaire la même erreur les tétanisera ou encore la volonté de se refaire sur cette action les aveuglera.

Prendre la responsabilité de son erreur et l’accepter est une chose, mais au final il faut vous pardonner.

Nul n’est parfait, et même avec la meilleure stratégie, notre discipline peut nous faire défaut à tout moment.

Mais le plus important c’est d’assumer ses erreurs, de les corriger et surtout de se pardonner. Le trade d’hier qu’il soit gagnant ou perdant était le trade d’hier. Vous devez à chaque instant vous concentrer sur ce que vous avez en portefeuille et ce que vous aurez demain.

Utilisez vos erreurs pour vous améliorer, créer de nouvelles règles pour vous contrôler, mais une fois, fait, passez à autre chose, concentrez-vous sur l’avenir et non sur vos trades passés.

Oublier ses trades passés comme si chaque nouveau trade était comme le premier de l’année est la clé pour éviter que vos trades passés, bons ou mauvais ne biaisent vos jugements futurs. Alors pardonnez-vous vos erreurs et passez à autre chose.

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

14 commentaires

  1. Bonsoir Julien,
    C’est un très beau texte plein de bon sens.
    Passe de bonnes fêtes de Pâques
    cordialement, et merci pour ton site

  2. Bonsoir Julien,
    C’est un très beau texte plein de bon sens.
    Passe de bonnes fêtes de Pâques
    cordialement, et merci pour ton site

  3. Hello

    Les erreurs c’est fait pour progresser !
    En France, si on a monté une entreprise et qu’elle a fait faillite on va surtout pas le mettre dans son CV… alors qu’aux USA il le faut.

    C’est juste une question de mentalité et de vision des choses.

  4. Hello

    Les erreurs c’est fait pour progresser !
    En France, si on a monté une entreprise et qu’elle a fait faillite on va surtout pas le mettre dans son CV… alors qu’aux USA il le faut.

    C’est juste une question de mentalité et de vision des choses.

  5. Je rajoute ….Maîtriser ses émotions pour opérer au meilleur niveau, se retirer temporairement du marché comme tu le fait Julien, avoir un cadre de vie équilibré, une bonne condition physique, le mindset gagnant, régularité, timming, noter éventuellement son état émotionnel et ces défaults et ainsi devenir son propre thérapeute, se concenter sur son plan, instaurer un rituel, connaitre ses blocages psychologiques, ses peurs, savoir s’adapter en permanence, avoir une vision qui permets de gérer l’incertitude, avoir des objectifs ambitieux mais réalistes, éviter de se disperser, avoir une certaines dose de stress, éviter de perdre espoir, museler son égo, laisser l’avidité et la cupidité dans la cuisine pas sur les trades,ne pas se surestimer, ne pas se marier avec sa position,bon après je sais plus;… si tiens… je vais aller boire une bonne bière bien fraiche à ta santé Julien :+)

    • en effet Etienne voilà de très bon ajouts. c’est un travail de chaque instant. Mais le plus important c’est de boire une bonne bière. ça répare tous les maux

  6. Je rajoute ….Maîtriser ses émotions pour opérer au meilleur niveau, se retirer temporairement du marché comme tu le fait Julien, avoir un cadre de vie équilibré, une bonne condition physique, le mindset gagnant, régularité, timming, noter éventuellement son état émotionnel et ces défaults et ainsi devenir son propre thérapeute, se concenter sur son plan, instaurer un rituel, connaitre ses blocages psychologiques, ses peurs, savoir s’adapter en permanence, avoir une vision qui permets de gérer l’incertitude, avoir des objectifs ambitieux mais réalistes, éviter de se disperser, avoir une certaines dose de stress, éviter de perdre espoir, museler son égo, laisser l’avidité et la cupidité dans la cuisine pas sur les trades,ne pas se surestimer, ne pas se marier avec sa position,bon après je sais plus;… si tiens… je vais aller boire une bonne bière bien fraiche à ta santé Julien :+)

  7. Merci de ce rappel, mais les belles valeurs seront toujours les belles valeurs leaders dont on parle le moins et qui montent régulièrement et les mauvaises valeurs baissent car soit elles sont mal gérées, soit elles ne sont pas dans un secteur porteur ou très concurrentiel. et ne font pas de marge voire des ak à répétition pour payer leurs dettes.

    Le graphe est le plus bel outil pour aider à la prise de décision mais le fondamental est déterminant pour ne pas se faire rincer à terme. Grâce à l’expérience de Julien et d’autres graphes vous arrivez à détecter le bon moment pour acheter et vendre est le plus difficile, même si la tendance est notre amie car comme le dit l’adage, les arbres ne montent pas jusqu’au ciel.. Merci à Julien de nous apprendre cette discipline et les règles élémentaires. La bourse n’est faite que de cycles haussiers et baissiers et lorsque les mauvaises boites montent il est clair que la fin de cycle haussier n’est pas très loin.

  8. Aussi et c’est important. Pardonnez-vous a vous-même vos propres erreurs, vos erreurs de jugements et non celles d’autrui. Perso, je suis parti du principe que je pourrais assumer toutes mes erreurs si tant est que les décisions n’émanent de personne d’autres que de moi.
    Aussi méfiez-vous de tous professionnels qui vous diraient qu’a long terme « cela ne peut que monter », de tous gourous qui pourrait vous promettre le trade du siècle car vous n’auriez, a l’arrivée, que la perte de la decennie, bref, faites-vous confiance et surtout, travaillez encore et encore pour gagner l’autonomie et le pouvoir ou bien sécurisez votre capital…………..
    Mélanie, si tu lis ceci, c’est mon point de vue………..

  9. Pour aller dans ton sens Fab56, il faut en effet se méfier énormément des signaux du cac 40. Le cac 40 est une moyenne, mais tout ce qui importe c’est la tendance de l’action que l’on a, le cac n’est à considérer que comme un indicateur supplémentaire et non pas comme le meneur.

    il est certain qu’avec les marchés actuellement, il y a de quoi douter de la poursuite de la furie haussière encore longtemps. Mais seule la tendance de l’action en question doit vraiment compter, le reste n’est que sentiment et perception et brouille le plan

  10. Excellent article. Quelquechose que l’on néglige trop souvent mais je crois aussi qu’on doit être très bien préparé physiquement et psychologiquement pour obtenir des résultats sur le long terme. Un peu comme un sportif, prendre soin de soi, ne pas abuser des bonnes choses, avoir une vie saine et se concentrer sur le coup d’après, la partie suivante sans s’attacher au passé.

    Il faut se laisser le temps d’acquérir de l’expérience faite de réussite et d’échec et je me disais ce matin que l’expérience n’est rien d’autre que la statistique appliquée a une activité. Sans obstination et volonté de comprendre, on se prive de la nécéssité de l’acquérir. Pour conclure sur Peugeot et Orange , je me suis fait avoir deux fois sur un simple double appui, un pull-back juste avant le décollage. Désormais, je ne me fierais qu’au magnifique canal de MT pour le premier ou la fourchette d’Andrews pour le second et non a mes états d’âme ou aux risques pesants sur le CAC et toutes ces choses qui polluent…

    Pour finir, je crois qu’il faut se valoriser, insister sur les progrès accomplis, lister ses lacunes sans complaisances et établir un plan de travail. J’ai l’impression qu’il y a des étapes a franchir, que les marches sont de plus en plus hautes mais que ce qui est acquis l’est définitivement….

    • ça me fait plaisir Fab; c’est exactement cela.

      Nous sommes comme des tendances boursières.
      je ne pense pas également que nous régressons. ce qui est acquis est acquis telle une résistance franchie qui devient support. Mais par contre nous butons régulièrement sur des résistances qui sont pour nous des caps à franchir. plus ou moins longtemps.

      je pense que le particulier peut largement battre le marché mais sans une bonne dose de travail sur soi même. il faut bien sur du temps pour tout ça et ce n’est pas possible pour tout le monde.

      Nous sommes d’éternels étudiants de monsieur marché qui nous laisse de temps à autre franchir des caps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.