L’essentiel pour apprendre à gagner en bourse

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour enfin devenir un trader gagnant

Plus j’avance en bourse, plus j’aide des investisseurs à eux même avancer et plus je me rends compte que la différence entre un investisseur qui gagne en bourse et un qui perd est vraiment très fine. Cela se joue à pas grand chose. En une erreur, que nous faisons tous au début, mais que certains d’entre nous arrivent ensuite à corriger. Cette erreur, c’est l’horizon de temps. En fait c’est ne pas savoir quel est votre horizon de temps de placement, ou pire encore le modifier en cours de position. Vous l’avez sans aucun doute déjà expérimenté.

Vous débutez en bourse et n’avez que peu de temps à y consacrer. Vous vous dites donc je vais être un investisseurs long terme. C’est logique. Sauf que très rapidement, les moindres mouvements quotidiens vous font stresser: la peur de perdre. Et l’investisseur long terme que vous pensiez être se transforme en trader. Mais comme vous n’avez que peu de temps, forcément, vous agissez par émotion et non d’une manière rationnelle.

D’autre investisseurs, vont au contraire plutôt vous dire qu’ils achètent telle ou telle action pour un rebond technique ou pour jouer une news.

Bref, ils pensent pouvoir faire un “coup” en quelques jours.

Et là vous allez vous reconnaître comme je me reconnais moi. Ils vont tomber amoureux.


Vous souhaitez apprendre à faire vos propres analyses techniques et savoir comment détecter les figures graphiques qui gagnent pour enfin savoir quand acheter et quand vendre au meilleur moment? Vous souhaitez être capable rapidement de réaliser le même type d'analyses claires et précises comme moi?

Alors, Téléchargez tout de suite et gratuitement le livre pleins de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

En fait, très rapidement après l’achat de l’action supposée leur apporter le coup du siècle, l’action va baisser. D’un pourcent, de deux puis de 5. Ils vont se dire, ce n’est pas grave, la news arrive. j’en reprends ! L’occasion est trop belle.

Puis l’action va éventuellement refaire son retard, mais pas monter des masses. L’investisseur soi disant court terme, lui continue de conserver. Puis l’action va repartir à la baisse. cette fois ci en quelques séances, elle perdra une dizaine de pourcent. Puis quinze et enfin autour de vingt cinq voir trente pourcent. L’acheteur du coup du siècle, est alors comme j’ai pu l’appeler par ailleurs en mode espoir.

C’est à dire, non seulement le trader qui voulait faire un coup en quelques jours , aura finalement conservée l’action pendant des semaines voir des mois, mais il aura conservé, voir moyenné à la baisse, un supposé achat de court terme, pour le transformer en achat de long terme, refusant d’avoir tort, tombant ainsi amoureux de son action et se plaçant en mode espoir quant à sa remontée.

Point besoin de trop long discours pour vous faire comprendre, qu’avant tout achat en bourse, il vous faut connaître votre horizon de placement.

C’est important pour 2 choses.

Tout d’abord, cela vous donne un cap autour duquel vous pouvez articuler une stratégie. On n’investis pas comme l’on trade.

D’autre part, cela vous discipline. En définissant un horizon de temps à vos placements. Vous évitez de conserver des actions qui font du surplace.

Gagner en bourse, c’est non seulement savoir acheter. Mais c’est surtout et avant tout, et finalement, ce qui fait toute la différence, savoir se définir un seuil de perte, à partir duquel on accepte d’avoir tort et de vendre mais surtout un horizon de temps, à partir duquel on accepte que le scénario envisagé ne s’est pas développé et qui nous pousse donc à couper également.

Car qu’on se le dise. perdre en bourse, ce n’est pas seulement perdre de l’argent, cela peut être perdre du temps. Un temps, où vous restez bloqué sur une action, en laissant passer toutes ces autres opportunités que vous aviez vu, mais que vous n’avez pas su saisir, car vous êtes resté bloqué sur une action faute d’avoir prédéfini un horizon à votre placement.

Alors avant de débuter en bourse, sachez quel est votre horizon de placement. Et avant d’acheter une action, votre horizon de temps.


Rejoignez l'Académie des Graphs pour ne plus rien laisser au hasard.
  • 50 heures de formation dispensées pendant une année complète
  • Tous les outils, indicateurs et screeners Graphseo
  • Des conférences chaque semaine de revue d'opportunités en direct pour poser vos questions et demander des analyses
  • Un site membres dédié avec un forum et un tchat pour vous accompagner et vous coacher au quotidien avec mon omniprésence
  • Le partage au sein d'une communauté fait de plus de 200 traders comme vous sur la voie de la régularité.
Découvrez ce que l'Académie peut vous apporter et comment y participer en cliquant ici
Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

Cliquez-ici pour accéder gratuitement et immédiatement aux actions à acheter cette semaine en bourse.

A propos de l'auteur Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus
  • Etienne dit :

    Pas d’accord avec ta vision caricaturale sur l’investisseur long terme, car pour ma part tout est dans la pondération des lignes ce qui ne semble pas être ton cas. J’ai des titres qui ont baissé de 50% que j’ai gardé et qui sont aujourd’hui à + 350% . si l’on suis le fondamental et la book value on retrouve toujours son investissement au final il faut juste un peu de patience et de convictions fortes et étayées.
    Si l’on a entre 0,5 à 2% par ligne on limite totalement le stress et on accepte les fortes baisses qui impacte peu le portefeuille au final. Je trouve personnellement que tu prends de GROS RISQUES avec tes liquidités .En effet en cas de faillites bancaire quid des liquidités ? Par contre les titres appartiennent à l’investisseur. Tu as entendu parler de la loi BRRD voté e catimini en aout 2015 ? méfiance donc…. le cash coute cher !!!!

    • Julien Flot dit :

      Sans timing,l investisseur fait trop jouer l effet chance. A trop diversifier on ne fera jamais mieux que le marché, autant prendre un fond ou un tracker. Enfin, les boîtes qui cotent en dessous de leurs fonds propres peuvent baisser, seul le timing compte, une boîte pas chère par rapport a ses fonds propres peut devenir encore moins chère. Je préfère réduire le nombre de mes positions pour p
      attre le marché, je déduis mo. Risque en réduisant ma part de chance en rentrant dan le bon timing. Enfin, vos actions ne sont pas plus protégées que les liquidités. Si votre banque fait faillite, vos actions ne sont couvertes qu a hauteur de 70 000 euros et encore faudra t il espérer que vos titres n aient pas été pretee par celle ci a d autres banques…la seule solution est d avoir plusieurs comptes dans plusieures banques de plusieurs pays en zone euro et en dehors de la zone euro

      • Etienne dit :

        Faux , uniquement en cas de fraude bancaire … En France chaque client reste propriétaire de ses titres et n’entre jamais dans le bilan financier de la banque, dépôt chez Eurocléar en général. Je déconseille de mettre des titre à l’étranger car en effet dans d’autres pays ils peuvent rentrer dans la bilan bancaire.
        Mais l’histoire nous dit que les liquidités c’est autre chose, la Bank of Cyprus, première banque chypriote, les dépôts supérieurs à 100.000 euros ont été ponctionnés jusqu’à 47,5%.
        Suivez la doctrine de la banque Suisse Pictet « Chez nous, les comptes sont investis immédiatement en titres. On ne laisse pas de liquidités sur des comptes »

        • Julien Flot dit :

          Je ne suis pas en accord avec votre approche. A trop diversifier on devient passif, et donc autant investir dans des trackers ou fonds de placement. Je pnse que l’analyse fondamentale est importante et c’est ainsi que l’on doit choisir ses titres à surveiller. Mais c’est l’analyse technique qui permet de rentrer u bon moment. Avoir le bon timing c’est s’assurer d’investir avec confort et sans stress. Beaucoup de valeurs, cotant en dessous de leur book value ne sot jamais remontées. Acheter une valeur cotant en dessous de sa book value n’est pas une assurance de succès et cela même à long terme.

          En ce qui concerne les garanties des banques et des états. Vous parlez comme un livre et avec trop de certitudes. Vos titres ne sont pas plus à l’abri que vos liquidités. Et les garanties ne vaudront rien si jamais nous sommes dans un environnement de fin du monde.
          Même les personnes qui pensent se protéger en achetant de l’or physique n’échapperont pas à la confiscation générale pour l’effort patriotique.

          Il est illusoire de penser que ses liquidités ou ses titres ou son or seront protégés en cas de faillite des banques. Même si vous êtes propriétaire de vos titres et même si les garanties sont belles sur papier, si vraiment nous en venions à des faillites bancaires alors ces garanties voleraient en éclat, et vous mettriez bien longtemps avant de récupérer la propriété de vos titres. Il faut se souvenir que nous sommes dans une économie à la monnaie fiduciaire. Bref, en cas de faillite bancaire, je ne pense pas qu’être propriétaire de vos titres vous sauvera la mise vu qu vos titrs ne vaudront plus grand chose.

          bref, il vaut mieux éviter d’avoir des certitudes.
          Je ne pense pas pour autant que ce débat des garanties ai besoin d’avoir lieu, car nous sommes très loin de la faillite des banques. Depuis plus de 6 ans j’entends parler de crise plus grave que celle des subprimes, en attendant ces personnes ont loupé un important marché haussier. Le pessimisme ne paye pas en bourse.

          Il est important de regarder l’histoire. De tout temps, les liquidités furent ponctionnées par les états, l’or confisqué pour l’effort de guerre, l’immobilier réquisitionné et les actions, obligations tout simplement très difficiles à récupérer sans dire leur valeur envolée dans la nature.
          Bref, qu’on se le dise, en cas de fin du monde, les belles promesses de garanties ne sont rien et rien ne sera protégé.

          Le mieux est donc de répartir son capital dans plusieurs banques et surtout dans plusieurs pays

          et surtout le plus important, est d’investir avec timing, de suivre le marché, d’éviter d’avoir des certitudes et de se croire plus fort et plus intelligent que tout…

  • roro dit :

    Bonjour, J’ai une question qui parait simple :
    si on considère que l’homme à des émotions et par conséquent cela l’induit à faire des erreurs .
    Pourquoi, ne pas suivre à la lettre, un logiciel de bourse qui nous indique qu’il faut acheter ou vendre ( il en existe une multitude et arrivent à ce jour à de très bon résultats !) ?
    en conclusion : L’homme est-il “encore” utile ? ( très sincèrement je me pose la question )

    • Julien Flot dit :

      Oui pour créer et paramètrer ces logiciels

      • roro dit :

        entièrement d’accord avec vous !
        mais je voulais dire que cela est déjà fait ! cela existe ! ! !
        voici un comparatif des différents logiciel :
        http://www.droitdunet.fr/robots-de-trading-notre-comparatif/

        même si la conclusion donne l’humain gagnant; ces machines font très certainement mieux
        que 90% des traider particuliers comme moi !
        connaissez-vous ces logiciels ?
        peut-on “investir” pour les personnes comme moi qui débute ?
        et je le répète => ici, il n’y a plus le coté “sentiment” qui nous influence, c’est une analyse qui repose que sur les indices.
        merci

  • CRIS dit :

    Je nuance mon propos; je suis totalement d’accord avec Julien concernant la gestion du temps qui est importante…Ma réflexion était en rapport à ma situation actuelle où finalement, il vaut probablement mieux garder mais que je peux me payer le luxe de sortir en forte moins value en pourcentage (après beaucoup de plus values), même si ça ne me ferait pas du tout plaisir. En tous les cas, je ne sortirai pas “naturellement”, il faudra me sortir, je vais jusqu’au bout de mon plan de trade et qui sait j’en sortirai gagnant dans quelques jours.

  • Fab56 dit :

    Toujours difficile d’envisager une perte alors fonder un plan de trade dessus n’est pas naturel pourtant je n’en doute plus…C’est la réflexion a laquelle tu souhaites nous amener je pense. Le choix de l’ut, oui, mais le choix du support sur les prix et sur indic surtout. Sortir dés sa rupture.
    Beaucoup de petites valeur spécus ont rompu leur support ct (seq, metex, etc…), sur eos imaging je suis sorti sur 4.92, mais c’était du ct, elle a rompu son support ct…Elle cote 4.78 actuellement et il pourraitt être très difficile de sortir….
    Sur auplata c’est du lt et le support est lui aussi lt bien qu’assez proche mais s’il casse je sortirais sans état d’âme….

  • temps dit :

    C’est bien ça le problème :
    “Un temps, où vous restez bloqué sur une action,”
    Eviter les voix de garage qui avaient l’air d’être des avenues.
    Cordialement

  • CRIS dit :

    Article très intéressant; cependant, je ne suis pas sûr que la “gestion du temps “soit si importante que ça. Je pense pour ma part qu’il s’agit d’arriver à cliquer sa vente et d’assumer sa perte qui est important. Car si l’action remonte et même dépasse ses espoirs, on aura finalement “gagner par erreur” et rien retenu de la leçon…

  • >