Ma pire erreur en bourse (ce n’est pas celle que vous croyez)

Quand vient le temps de faire le bilan de ses performances en bourse. On me demande souvent qu’elles ont été mes pires pertes en bourse. Quand on fait son bilan, on pourrait en effet être attiré par le fait de regarder là où l’on a perdu le plus d’argent et d’essayer d’en tirer des leçons à ne pas reproduire.

Mais je pense qu’on fait fausse route.

Bien sûr qu’il faut savoir corriger ses erreurs mais je dirais qu’il est encore plus important de se focaliser sur ses réussites. Ce qui a marché et se concentrer à faire plus de ce qui marche pour nous. Et ce faisant, on réduira d’autant les fois où l’on va sur ce qui ne marche pas pour nous.

Je crois qu’en passant plus de temps à chercher à faire plus de ce qui marche, on sera plus performant qu’en voulant corriger nos défauts. C’est important mais pas le principal à mon sens et on oublie trop souvent de se concentrer sur nos qualités plus que sur nos défauts.

Quand on me pose cette question, on s’attend donc certainement à ce que je parle de mes pertes sur le short Nasdaq, mes pertes sur Clov, sur Ubisoft , sur Atos et toutes ces belles tendances baissières que j’ai voulu forcer.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

S’il est clair que ces valeurs là m’ont fait perdre de l’argent et qu’il faut œuvrer à plus de discipline pour le éviter. Ce n’est pas là où j’ai perdu le plus d’argent en bourse.

Les pertes d’opportunités m’ont couté plus cher que mes pertes de moins values.

Souvent on entend pas vendu pas perdu. Ou encore qu’il faut accumuler dans la baisse en mode DCA des actions de qualité. C’est très dangereux à mon sens. Beaucoup d’investisseurs ne le comprennent pas car pour eux le pas vendu pas perdu cela marche pour eux sur els dernières fois qu’ils ont essayé…

et puis un jour…

Ils citeront alors tous les titres où pendant des mois voire des années ils furent en moins value latente de 20-30-40-50% sur des grosses parts de leur portefeuille. Puis ils reviendront sourire aux lèvres en me disant, tu vois Julien, le pas vendu pas perdu, ça marche puisque j’ai refait toute ma perte.

Le problème du pas vendu pas perdu c’est que ça marche 9 fois sur 10.

Donc 9 fois on pense que l’on a raison de le faire et cela va même nous renforcer dans l’idée que la prochaine fois que l’on se retrouvera en moins value latente, on aura tout intérêt à le faire une nouvelle fois.

Ce n’est pas parce que le marché vous donne raison que vous n’êtes pas en train de faire une erreur.

J’ai souvent gagné de l’argent en bourse en considérant que mon trade était une erreur car je n’ai pas tenu mon plan. Il faut alors reconnaître quand le marché nous offre une porte de sortie et ne pas nommer cela de la compétence.

J’ai également souvent perdu de l’argent en bourse mais considéré le trade comme bon car j’ai tenu mon plan avec discipline.

On ne connait pas l’avenir, personne. La seule chose que l’on peut contrôler en bourse c’est notre gestion du risque. Et cela passe par une taille de position, un objectif, un stop. C’est le plan. Et ensuite le plus dur commence : le suivre.

Je ne suis pas en train de dire qu’il ne faut pas accumuler dans la baisse. je suis en train de le dire que si c’est notre approche, il faut le faire selon un plan avec des niveaux précis et surtout un garde fou. un montant de capital max que l’on s’autorise à investir avant que cela devienne plus de l’espoir qu’une accumulation raisonnée selon un plan technique ou fondamental.

Les grands gérants le font me direz-vous. Vous avez raison. Regardez surtout les tailles de positon. C’est très rare qu’une ligne fasse plus de 5-6%. Les particuliers eux, montent à 35-50% sur une ligne qui est en moins value latente pendant des mois à -50%.

Et même si cela remonte, on ne parle jamais de la pression mentale et émotionnelle pendant tous ces mois. Sauf à n’avoir qu’une toute petite partie de son patrimoine en bourse. Il y’a un autre prix à payer. Sauvegarder le capital financier est important mais le capital mental encore plus à mon sens.

C’est là le problème. non pas l’outil mais l’utilisation que l’on en fait.

Le problème en bourse c’est que souvent vous faites des erreurs sans vous en rendre compte. Et le marché en vous donnant un gain vous fait croire que ce n’est pas une erreur et que c’est comme cela qu’il faut faire. Vous renforcez ainsi vos biais et le fait de continuer à faire cette erreur.

Le Pas vendu pas perdu fonctionne comme cela. Tout comme le DCA sur action qui consiste à accumuler un titre plus il baisse sur la base qu’il remontera toujours. D’où le fait que pour moi le DCA c’est sur indice. Qui peut avoir la prétention de dire qu’un dossier de bonne qualité le sera toujours dans 5-10 ans ? Même Google…

On peut avoir des convictions mais pas de certitudes

Le pas vendu pas perdu, peut fonctionner pendant pas mal de temps. Pas parce que c’est bon ou vous êtes compétent, mais parce que vous profitez d’un cycle sur le marché qui permet de gommer les erreurs et les faire passer pour de la compétence. Mais cela ne fera que renforcer la chute lorsque le marché ne fera plus de cadeaux.

Puisqu’il suffira d’une fois, un seul titre, qui ne remonte pas pour plomber à jamais votre performance. Puisque vous l’aurez accumulé dans la baisse déraisonnablement. Il suffit de parler à d’anciens investisseurs qui ont connu 2001 ou 2008. Combien de stars de la cote n’existent plus aujourd’hui ?

Mais La pire perte ce n’est pas celle là

La pire perte c’est que pendant que vous attendez de vous refaire de votre moins value latente pendant des mois, votre capital est bloqué et vous ne pouvez saisir des opportunités.

là où vous vous rassurez en disant, j’avais raison de conserver, j’ai refait ma perte. l’arbre qui cache la forêt c’est que vous auriez pu faire des gains avec ce capital là pendant tout ce temps.

Au lieu de voir votre compte revenu en léger gains il faut donc faire l’effort de voir toute la performance laissez de côté pendant que vous étiez bloqué.

Ainsi la plus grande perte en bourse n’est pas celle que l’on croit. Ce n’est pas celle qui nous a fait perdre le plus d’argent.

C’est souvent celle qui ne nous en a pas fait gagner ailleurs. En bloquant son capital en mode pas vendu pas perdu, en coupant les ailes trop tôt de tendances haussières en mode j’ai peur de reperdre les gains latents.

La perte est invisible pour les yeux mais bel et bien pour votre performance long terme, ne profitant pas des intérêts composés.

Dans les deux cas, la vraie erreur est la suivante.

On est trop patient avec ses moins values latentes et pas assez avec ses plus values latentes. il faut tâcher de faire le contraire. bien sûr, personne n’est pas parfait, on tente d’arriver à un optimum.

Mes plus grosses pertes n’ont pas été réalisées sur les titres que j’ai vendu en moins values; Mais sur les titres que j’ai vendu trop tôt ou que je n’ai pas su reprendre ou que je n’ai pas su prendre car bloqué sur d’autres titres par ailleurs en mode : ça va remonter.

Et surtout on arrête de juger ses erreurs ou bons coups sur la seule base du résultat financier.

C’est une terrible erreur et fera passer une erreur qui finira par vous couter terriblement cher en la faisant passer pour une bonne méthode.

La bourse, l’investissement sont un marathon. On ne peut juger d’une bonne approche sur quelques mois ou années ou quelques investissements mais bien sur une vie.

Un investissement ne doit pas avoir le potentiel de changer une vie. Sinon cela veut dire que vous ne voyez pas le risque énorme également pris de la ruiner.

Alors certains long termistes et fondamentalistes me diront qu’eux ils accumulent à la baisse des bons dossiers. Et ça marche. Oui, à partir du moment qu’on le fait selon un plan et des tailles de positions mesurées pas en mode DCA ou on accumule jusqu’à avoir des lignes concentrées qui font la majeure partie du portefeuille. Personne n’est Warren Buffett.

Il suffit alors d’une erreur pour tuer la performance pendant des années. Et qui est-on pour penser qu’on ne fera pas une seule erreur ces prochaines années ?

Pour gagner en bourse, il faut d’abord se prémunir des accidents et des grosses pertes.

Là est mon propos. Aucune approche n’est infaillible et comme disait Taleb il faut éviter de transformer en bonne méthode, des résultats au final plus aléatoires qu’on ne le croit.

Se protéger de son égo c’est gérer son risque via un plan et surtout des tailles de position adaptées.

On le sait tous. J’enfonce des portes ouvertes diront certains. Mais si vous me lisez c’est que la réalité c’est que le plus dur c’est d’exécuter ce que l’on sait. L’exécuter, l’appliquer au quotidien, là est la difficulté. Et mon partage chaque jour, n’a que pour but que de vous le prouver même quand on a soit disant l’expérience des années.

Rien n’est jamais acquis. Et nous devons rester d’éternels étudiants. C’est là la meilleure stratégie. La seule.

Analyse CAC 40

RAS, on attend le CPI. On se fera peut être plaisir en allant chercher les 7000. Après quoi ce serait bien de souffler un peu même si c’est haussier point barre. Le rattrapage pourrait venir des valeurs de croissance si on interprète le CPi dans le bon sens. Après quoi, Powell remettra un coup de: la FED ne va pas bouger de son plan à ce stade et on aura de quoi construire.

on restera haussier court terme tant que les 6850 font support.

Analyse cac 40
Analyse cac 40

Souhaitez-vous recevoir un email pour être averti dès la publication de mes nouvelles positions? Alors Cliquez-ici

Portefeuille Graphseo Bourse

J’ai continué de prendre quelques profits. j’ai profité de la porte de sortie ce matin sur prosus pour liquider le trop plein de short. j’ai gardé l’autre pour le cpi au cas ou et si les valeurs chinoises veulent souffler un peu.

La deuxième quinzaine de janvier devrait quand même être plus complexe avec les résultats qui seront attendus au tournant.

On peut penser que ce sera encore résilient, mais on peut penser aussi que la hausse des derniers temps l’intègre déjà. j’enfonce des portes ouvertes, on va certainement observer surtout. Et si l’inflation baisse trop vite, après la joie, on aura peur que cela veuille dire que la croissance va ralentir aussi plus vite.

Portefeuille graphseo bourse trading dynamique
Portefeuille graphseo bourse trading dynamique

amicalement

Julien

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et ne sont pas une incitation à l'achat ni à la vente.

Performance 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi. Mon but est de vous apprendre à pêcher votre propre poisson et non à vous le donner. Cela reflète uniquement mon avis/opinion qui ne saurait valoir recommandation.

Les frais sont de 0,10% par ordre soit 0,2% l'aller retour en moyenne (je paye moins sur les titres US) (TTF en sus lorsque applicable) qui sont prélevés à la clôture de la position afin que vous ayez la performance brute de chaque position. La performance globale, elle, est nette de frais. Les éventuels retraits sont annoncés, notamment quand vient le moment de payer les impôts sur bénéfices. La grande majorité des bénéfices sont réinvestis depuis 2008. Les retraits/virements ponctuels annoncés. La performance est donc en net.

Débuter, investir et gagner en bourse avec la stratégie du moindre risque

livre-2-recto

En une formation apprenez l'essentiel pour gagner en bourse en profitant de mes 16 années d'expérience. La stratégie du moindre risque permet d'avoir le bon timing pour acheter et vendre au bon moment sans se prendre la tête et donc en prenant moins de risques. J'ai mis tout ce que je sais dans cette formation. Une formation tout en un, pas à pas pour débuter, investir et gagner en bourse! Une formation en bourse qui les réunit toutes.

Débutez maintenant, apprenez comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 7 chiffres sans avoir 150 de QI et comment vous pouvez en faire de même grâce à la Stratégie du moindre risque. Cliquez-ici pour découvrir comment la Stratégie du moindre risque peut révolutionner votre façon d'investir en bourse.

Découvrez la Stratégie du moindre risque maintenant
Merci de faire tourner et partager cet article
Julien Flot
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici