Pourquoi le Charbon n’est pas mort et ça va mal finir avec la transition écologique

Parlons un peu du « vieux monde ». Le charbon n’est pas mort.

alors à terme évidemment ce n’est pas une bonne idée. Mais à court et moyen terme, les règles ESg et les belles paroles vont se heurter à la réalité économique.

Le charbon est l’ennemi public numéro 1 et vous le savez, depuis quelques temps je suis favorable au gaz naturel qui aura son rôle à jouer dans la transition énergétique.

On sait qu’a long terme donc, on ne parlera pas d’investissement. Et justement les sociétés ne vont donc pas investir. Comme pour le pétrole et de nombreuses matières premières, les baisses des investissements formeront des réductions et manques d’offre dans les années à venir alors que la démographie du monde continue d’augmenter et d’utiliser de plus en plus d’énergie et que la transition énergétique a besoin des hydrocarbures pour se faire et ne se fera pas du jour au lendemain. même avec la pression des gouvernements, tout cela ne se fera pas en un jour comme Rome et entre deux, on pourrait bien retourner à la réalité économique. à savoir que les gens veulent bien être verts, mais ne manqueront pas de flinguer le premier élu qui n’aura pas prévu un bon mix énergétique pour éviter qu’on s’éclaire à la bougie les jours sombres et sans vent.

Alors l’idée ici est de dire qu’a long terme le charbon est mort et donc personne ne va y investir dessus, ce qui fait que pendant une période transitoire on va se retrouver avec un besoin énergétique toujours aussi fort mais moins d’offre disponible donc hausse des prix en attendant que l’énergie vert puisse compenser…c’est pas pour demain.

Donc les méchantes entreprises de Charbon ont certainement encore quelques années devant elles. Et surtout, quelques années d’un charbon qui devraient voir ses prix remonter et donc leurs profits.

Le charbon représente toujours 20% de la production énergétique aux US, et 70% en Chine. C’est d’ailleurs dans les pays émergents qu’il est le plus utilisé. Et on sait pourquoi : la réalité économique, c’est pas cher.

Si l’utilisation du charbon baisse année après année, que personne ne veut y investir et que bcp de mines ont fait faillite, alors l’offre peu à peu se réduit comme peau de chagrin. Pour autant, si la consommation de charbon diminue, elle reste au niveau mondial, importante et pas prêt de disparaître.

Le sentiment ici est le même que pour le pétrole.

Et puis quand on regarde la Chine, le charbon a encore de beaux jours devant lui surtout avec une classe moyenne qui devrait voir ses revenus croître de 50% d’ici 10 ans et donc consommer plus d’énergie.

Ainsi la part de charbon ou de pétrole ont beaux baisser dans le mix énergétique au profit d’autres sources, la demande d’énergie étant croissance, on est sur un besoin équivalent aux précédentes années. On le voit bien sur le graphique ci-dessous, le charbon voit sa part baisser drastiquement par rapport à d’autres ressources mais reste à des niveaux de consommation équivalent à ceux de 2010. la raison est simple, le boom de la consommation énergétique est énorme. Et on se rend compte du pouillème que le bitcoin représente dans cette orgie énergétique mondiale.

Source BP

Ces dernières années, le gaz naturel a conservé une baisse de ces prix. Et donc cela l’a rendu très compétitif face au charbon. D’où le fait qu’on a pas attendu les règles ESg et le greenwashing pour avoir une pression baissière sur l’industrie minière de charbon. L’ESg a juste achevé le reste d’acteurs trop endettés ne réussissant plus à lever assez de capitaux du fait de leur statut de nouveau pestiféré.

Donc l’idée ici c’est que la transition énergétique déclenchera une hausse des besoins énergétique. Car pour produire vert, il faut d’abord produire sale. Et on paiera les désinvestissements depuis 2014. Hausse du pétrole, hausse du gaz naturel feront que le charbon sera à nouveau vu comme une alternative peu cher surtout pour les pays qui ont une réalité économique avant d’avoir une réalité climatique au centre de leurs préoccupations.

et dans un monde de relance économique, de pression accrue vers la transition énergétique, de croissance de la consommation d’énergie, le charbon aura encore un rôle à jouer ces prochaines années et certainement dès maintenant alors qu’après le pétrole, on pourrait voir le gaz naturel se retourner et le charbon suivre.

N’oublions pas que le gros de la classe moyenne mondiale est en train d’être créée dans les pays émergents. Et il sera compliqué de leur dire, non, vous ne pouvez pas avoir ce que l’occident a eu parce que c’est pas bien de polluer. En cela, la demande énergétique croissante, la réalité économique d’une énergie peu chère, font que le charbon n’est pas mort.

et que l’idée de penser que la demande baissera en absolu du fait de l’éco mania sera largement compensé par la hausse de la demande énergétique mondiale du fait d’une hausse des populations et de la classe moyenne. Si le luxe a encore de beaux jours devant lui, l’énergie aussi, et la transition fait, que le vieux monde n’est pas encore mort. La crise de ces dernières années, le désinvestissement voulu par les politiques ne feront que renforcer une pression des prix et le partage des profits entre moins d’acteurs, ceux qui ont survécu ces dernières années et qui engageant leur transitions seront les grands gagnants à utiliser des hausses de leur marge ces prochaines années pour se placer facilement dans la course à l’énergie de demain.

amicalement

Julien


Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

About the Author Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

follow me on:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus
  • Gilbert dit :

    Bien résumé que dire de plus ? excellent article plein de bon sens

  • >