Menu

Quel est le patrimoine des ministres du gouvernement

La haute autorité pour la transparence de la vie politique vient de publier ce vendredi 27 juin l’ensemble des patrimoines des 32 ministres et secrétaires d’Etat du gouvernement Hollande. C’est l’affaire Cahuzac qui avait lancée le chantier pour cette transparence des politiques en guise d’exemplarité dont ils doivent rendre compte aux Français qui les ont élus. C’est donc chose faite avec cette nouvelle version. le moindre que l’on puisse dire, c’est que les ministres suivent la majorité des français, à savoir que plus de la moitié et presque 70% le plus souvent, de leur patrimoine provient de l’immobilier. La bourse, comme pour la majorité des Français, ne fait pas partie des prédilections des ministres. C’est dommage pour démontrer l’engagement à soutenir les entreprises françaises et à croire en l’avenir. Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement. C’est la première victime de la Haute Autorité: Jean-Marie Le Guen s’est fait taper sur les doigts pour avoir sous-évalué ses biens immobiliers et a dû revoir sa copie. Son patrimoine immobilier et foncier, situé à Paris, dans les Landes et le Pays Basque, s’élève à près de 2,7 millions d’euros auxquels il faut ajouter 331.000 euros d’assurance vie et plus de 200.000 euros sur des comptes divers. Il donne des cours à Dauphine pour 3.000 euros par an

Ségolène Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie. Le patrimoine de la numéro 3 du gouvernement a un peu fondu depuis que son ex-compagnon François Hollande lui racheté les 40% de la maison que le couple détenait à Mougins sur la Côte d’Azur. Désormais, Ségolène Royal ne possède plus qu’un appartement de 120 mètres carrés à Boulogne Billancourt, estimé à 1,2 millions d’euros. Elle détient aussi 306.000 euros d’assurance vie et 31.000 euros sur des comptes divers

Harlem Désir, secrétaire d’Etat aux affaires européenne. C’est le nouveau « pauvre » du gouvernement. Pas de patrimoine immobilier ni de contrat d’assurance-vie, juste une Scénic valant 1.500 euros, quelques tableaux de l’artiste martiniquais Henri Guedon et 42.000 euros sur des comptes divers. Désir précise qu’il ne touchait rien lorsqu’il était premier secrétaire du PS et ne percevait que son indemnité de député européen (autour de 6.000 euros). Seul bénéfice: une voiture avec chauffeur

Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat au numérique. Comme Harlem Désir, l’ancienne députée des Français de l’étranger ne possède aucun patrimoine immobilier, moins de 30.000 euros sur ses comptes courants et 45.000 euros de biens mobiliers dont une Mercedes Classe A. Installée auparavant à Londres, elle était collaboratrice parlementaire à la chambre des communes britannique.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

François Rebasmen, ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social. Profil classique pour cet administrateur territorial passé professionnel de la politique depuis de nombreuses années. Il détient une maison et un appartement dans sa ville natale de Dijon, évalués à 480.000 euros, ainsi que 98.000 euros sur des comptes divers

Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat chargée de la famille, des personnes âgées et de l’autonomie. Elle possède un patrimoine immobilier de 830.000 euros, comprenant notamment un appartement et une maison dans l’Oise

Christian Eckert, secrétaire d’Etat au budget. Le nouvel argentier du gouvernement n’est pas le plus désargenté. Il se retrouve notamment à la tête d’un patrimoine immobilier important, composé d’une maison individuelle en Meurthe-et-Moselle, d’un appartement à Paris et de parts dans des immeubles, pour un total de plus d’1,2 million d’euros. On apprend dans cette déclaration que son épouse Laurence, ancienne cadre de la Banque de France, a été son assistante parlementaire à temps partiel lorsqu’il était député. Un cas de figure répandue au Parlement

Le Premier ministre, Manuel Valls, indique ainsi posséder deux appartements, un dans l’Essonne et un appartement de 44 mètres carrés à Paris, acheté 315.000 euros en 2010. Il dispose aussi d’un compte chez BNP Paribas, ainsi qu’un compte épargne et un PEL.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve déclare quant à lui posséder une maison de 120 mètres carrés estimée à 550.000 euros et le ministre de l’Économie Arnaud Montebourg deux appartements, un parking et une maison (« avec jardin ») achetée 221.000 euros en 2004. Il déclare également, un fauteuil Charles Heams, acheté « 28.000 francs en 1988 » et une Peugeot 407 achetée en 2007.

Entré au gouvernement cette année, le ministre du Travail, François Rebsamen, fait état d’une maison estimée à 380.000 euros et d’un appartement d’une valeur de 100.000 euros.

Une première également pour la ministre de l’Ecologie Ségolène Royalqui déclare entre autres un appartement de 120 mètres carrés avec « cave et garage » d’une valeur de 1.200.000 euros à Boulogne (Hauts-de-Seine). Elle précise ne pas y avoir réalisé de travaux, à part la « peinture » et le « carrelage ».

Parmi les mieux lotis du gouvernement, le ministre des Affaires étrangères,Laurent Fabius, déclare deux maisons et un appartement, d’une valeur totale de 3.343.000 euros ainsi que 340.000 euros de « meubles et objets d’art ».

La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, est elle entrée dans les détails, déclarant « trois lits », « trois tables », « un canapé », « deux fauteuils », « dix chaises », un « réfrigérateur », une « machine à laver » et « des bijoux » pour une valeur de 22.000 euros.

Le ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernementStéphane Le Foll, possède quant à lui une Renault Clio de 1994, valeur actuelle zéro euro, et une moto BMW de 2.000 euros. La garde des Sceaux , Christiane Taubira déclare divers terrains en Guyane, mais également quatre vélos d’une valeur d’acquisition totale de 1.300 euros.

La secrétaire d’Etat au Numérique, Axelle Lemaire, a elle inscrit un violon et un archet estimés à 10.000 euros, une bague (25.000 euros) et une voiture Mercedes (10.000 euros). Harlem Désir possède pour sa part des tableaux et lithographies de l’artiste-peintre Henri Guédon, des « cadeaux de l’artiste de son vivant », d’une valeur « aux alentours de 5.000 euros », ainsi qu’une Renault Scénic.

source: Challenges.fr

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.