SCPI ou comment investir dans l’immobilier autrement

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour enfin devenir un trader gagnant

Il existe un moyen d’investir dans l’immobilier sans pour autant y placer tout son patrimoine en s’endettant pour acheter un bien immobilier et donc en prenant moins de risques. En effet sans faire un prêt à la banque il existe un moyen de diversifier votre patrimoine en investissant une partie dans l’immobilier mais au travers de SCPI et non d’un investissement locatif. Comme j’y suis revenu à plusieurs reprises dans divers articles, je pense que bien trop de français ont toutes leurs économies, et tout leur patrimoine dans un seul actif: l’immobilier.

Et que cette actif obéissant aux lois de l’offre et de la demande, il est beaucoup moins sûr et sans risque qu’il n’y paraît. Tout du moins il va falloir réussir à tordre le cou à l’idée que l’immobilier ne peut que monter après la décennie d hausse exponentielle que nous avons connue. Mais rien de mieux en général qu’une crise et un crash des prix pour remettre les idées de tout le monde en place.

Le hic c’est que beaucoup y perdent des plumes. Pour éviter cela il faut donc suivre la règle numéro 1 de l’investisseur: il faut diversifier.

Et cela vaut donc pour l’immobilier aussi; Rien ne vous empêche d’acheter votre résidence principale, mais par la suite diversifier via des actions, des fonds de placement ou encore de l’investissement immobilier mais pas en direct via de l’investissement locatif mais via des SCPI: Société civile de placement immobilier.


Vous souhaitez apprendre à faire vos propres analyses techniques et savoir comment détecter les figures graphiques qui gagnent pour enfin savoir quand acheter et quand vendre au meilleur moment? Vous souhaitez être capable rapidement de réaliser le même type d'analyses claires et précises comme moi?

Alors, Téléchargez tout de suite et gratuitement le livre pleins de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Cela permet de faire de l’investissement immobilier mais de diversifier les risques en investissant sur de l’immobilier locatif mais aussi commercial et surtout sur différentes régions.

Pensez-y. Mieux vivre votre argent vient de publier un guide sur les SCPI que vous pouvez télécharger en cliquant sur ce lien.

Cela vaut le coup de s’y intéresser à l’heure où il est certain qu’il va falloir diversifier son patrimoine si les français veulent s’enrichir ces dix prochaines années tout en réduisant du même coup le risque inhérent à ne détenir que de l’immobilier en dur dans leur patrimoine via l’achat d’une résidence principale puis de faire de l’investissement locatif…


Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

A propos de Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-moi sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus

Partagez votre avis et laissez un commentaire:

Julien Flot says 18 novembre 2014

Il était temps ! ING Direct s’aligne sur ses concurrents en proposant un second fonds en euros dans son contrat d’assurance vie. D’ici 3 à 4 mois, les souscripteurs d’ING Direct Vie pourront en effet miser sur Netissima, dont un peu plus du tiers du portefeuille est investi dans le secteur immobilier via des Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), des sociétés civiles immobilières (SCI) et des organismes de placement collectif immobilier (OPCI). Ce support, géré par Generali, viendra ainsi s’ajouter au fonds en euros traditionnel Eurossima, toujours disponible dans le contrat d’ING.

Un fonds sécurisé et sans frais d’entrée

Comme tous les fonds en euros, Netissima correspond à un placement sécurisé puisque le capital est protégé et qu’il offre en outre un taux de rendement garanti réajusté en fin d’année. Comme Eurossima, il sera accessible sans frais sur les versements, à partir d’un investissement de 100 euros. Sachant que le contrat ING Direct Vie nécessite une mise initiale minimum, tous supports confondus, de 1000 euros.

En revanche, les investisseurs paieront des frais de gestion à hauteur de 0,75 %, contre 0,60 % pour Eurossima. Et comme sur les autres contrats proposant le fonds Netissima, les souscripteurs seront probablement contraints d’investir 20 % de leurs versements dans des unités de compte du contrat ING Direct Vie.

Plus performant que les fonds en euros “traditionnels”…

Ces quelques inconvénients mis à part, Netissima offre des perspectives de rendement intéressantes. Le fonds affiche en effet un rendement de 3,62 % en 2012 et 3,52 % en 2013. Une offre bienvenue donc pour les clients d’ING Direct, sachant que le taux de rendement moyen des fonds en euros connaît une baisse sensible depuis quelques années en raison des mauvaises performances du marché obligataire. Il s’élevait à 2,80 % en 2013, et il devrait encore baisser de quelques points cette année selon les professionnels du secteur. Le cabinet spécialisé Facts & Figures table même sur 2,20 % de rendement moyen sur 2014.

…Mais pas le plus rentable de la concurrence

La performance de Netissima n’égale pas, néanmoins, celle des autres fonds en euros immobiliers du marché. Ceux-ci, allouant souvent une plus grande part de leur portefeuille à la pierre, ont bénéficié d’un taux de rendement autour de 4 % en 2013. Le fonds en euros immobilier Sécurité Pierre Euro de Primonial, proposé dans le contrat Sérénipierre, a par exemple servi 4,15 % à ses souscripteurs en 2013. Ce contrat nécessite néanmoins une mise minimale de 10 000 euros…

Car si Netissima est un fonds en euros atypique de par sa composante immobilière, deux tiers de son portefeuille reste investi sur le marché obligataire. De quoi rendre le fonds relativement sensible à la baisse de taux et potentiellement concerné par les préconisations de Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France. Pour rappel, celui-ci a recommandé aux assureurs, devant la Commission des Finances du 28 octobre 2014, “une baisse significative du taux de rémunération des contrats d’assurance-vie” afin d’éviter que “les établissements se mettent en risque”.

Enfin, Netissima souffre aussi de la concurrence des nouveaux fonds en euros dits “opportunistes”. Ceux-ci placent près de deux tiers de leur portefeuille dans des produits plus risqués (obligations convertibles, produits structurés, mais aussi immobilier) afin d’augmenter leur performance. Des fonds tels que Suravenir Opportunités (accessible notamment chez Fortuneo) ou Euro Exclusif (Boursorama) ont ainsi offert des taux respectifs de 3,65 % et de 4,05 % en 2013.

En savoir plus sur http://votreargent.lexpress.fr/placements/ing-direct-met-enfin-de-l-immobilier-dans-son-assurance-vie_1621993.html#bYJweEzPl1cRmACY.99

Reply
Julien Flot says 18 novembre 2014

Les propriétaires bailleurs devraient se réjouir : la demande de logements en location est en forte hausse. C’est en tout cas ce qu’a constaté le réseau d’agences Orpi qui a vu les demandes de location augmenter de 50% sur son site au premier semestre 2014. Alors que les demandes de transactions, elles, ont baissé de 7%.

Que recherchent ces candidats locataires ? Dans les grandes agglomérations, les petites surfaces meublées sont toujours très prisées mais aussi les T4 pour la colocation. Dans les petites agglomérations ou en zone rurale, on recherche des maisons individuelles avec jardin et garage ou des T2/T3 dans des résidences récentes.

Une situation généralement subie

Reste à savoir pourquoi les locataires préfèrent louer plutôt qu’acheter. Pour Orpi, cette situation est généralement subie. Ainsi dans le profil des locataires on retrouve des familles ou retraités à revenus modestes dont les moyens ne permettent plus d’accéder à la propriété et qui se tournent de plus en plus vers la location. D’autres ont trop de mal à obtenir un crédit.

Pour notre part, nous pensons aussi qu’il s’agit pour certains d’un véritable choix. Soit parce que ces locataires espèrent une baisse des prix de l’immobilier plus importante encore, soit parce qu’ils ont compris que s’ils ne sont pas en mesure de prévoir combien de temps ils resteront dans les lieux, mieux vaut rester locataire, soit parce qu’ils sont trop exigeants. Comme nous le confiait récemment un agent immobilier “certains acquéreurs rêvent . ils n’acceptent aucun défaut et en même temps pensent pouvoir acheter un bien de qualité au rabais”.

Reply
Ajoutez votre réponse