Se loger ne coûte pas plus cher aujourd’hui qu’en 1940

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

Voilà une infographie de Census fortement intéressante qui se propose de comparer les Etats-Unis entre 1940 et aujourd’hui sur plusieurs aspects, économiques, sociaux, démographiques. Une chose me paraît des plus intéressante à suivre c’est la part que représente les charges du logement entre 1940 et aujourd’hui. Souvent on retrouve des adeptes du “c’était mieux avant” mais là on se rend compte qu’avoir un toit au-dessus de sa t^te était proportionnellement identique à aujourd’hui. Ainsi peu ou prou 30% du salaire partait en 1940 comme aujourd’hui dans le logement. je vous laisse découvrir. Il faudrait que l’INSEE pense à nous faire des petites infographies comme cela pour la France aussi.

Cliquez sur l’image pour l’avoir en grand

comparer les Etats unis

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

A propos de Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus

Partagez votre opinion:

trankil says 23 juillet 2013

Julien, ton titre est un peu racoleur … Pour ceux que ça intéresse, il y a également de beaux graphiques (méritant peut être une belle analyse graphique ;-) ) ciblant la situation française ici: http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/prix-immobilier-evolution-1200-a1048.html
Si le titre peut s’appliquer aux US, il n’en est visiblement pas de même pour la france, où les prix du logement rapportés aux revenus disponibles semblent indiquer une véritable explosion à partir de 2000.
Par contre, la courbe forme un possible début d’énorme double top …

Reply
    Julien says 23 juillet 2013

    Racoleur, loin était mon idée ? L’idée c’était plutôt d’essayer de casser une légende urbaine…quoique j’ai lu avec beaucoup d’intérêt le lien que tu donnes…certains disent qu’historiquement et à long terme tout se normalise. Ainsi la poussé immobilière de ces dix dernières années devraient se normaliser afin de revenir à un ratio logement/salaire proportionnel à travers le dernier siècle

    Reply
      Candide says 23 juillet 2013

      Traduction de “se normaliser” = correction de 20 à 30% des prix à la prochaine remontée des taux… Car le risque de défaut par les primo-accedants dissuadera les banques. Sans compter que l’état n’injecte plus aucun avantage à l’investissement immobilier. Un avion sans carburant tombe… Un peu comme aux USA il y a quelques années (mais les français sont plus rusés évidemment).

      Reply
        trankil says 24 juillet 2013

        Bonjour Candide,

        Le § 6.4 du document que j’indique précédemment contient le point de vue des auteurs de l’étude quant à une éventuelle réintégration du “tunnel” (ou canal pour nous !).

        Ils estiment ainsi que le plus probable pour eux est une réintégration du milieu de ce tunnel d’ici 2014, avec pour objectif ensuite le bas ce tunnel. Cela correspondrait donc selon eux à une correction de 28% par rapport à aujourd’hui (pour l’objectif “milieu du tunnel”) et à une correction de 34% lorsque le bas du tunnel sera touché.

        Je pense pour ma part que cette correction est peut être optimiste si j’en crois l’utilisation de certaines variables “optimistes” par les auteurs … :
        1. croissance du PIB français de 2,2 %
        2. inflation à 2%
        3. croissance nominale du revenu des ménages de 3%

        Il suffirait par exemple que la croissance de notre PIB ne soit finalement pas là pour que cette correction soit finalement plus importante ….

        Mais in fine, est-ce qu’une baisse de 34% ou de 50% change réellement la donne ? De toute façon ce sera douloureux pour ceux ayant soit mal achetés, soit achetés au mauvais moment (comme en bourse en fait :-) )

        Reply
          Julien says 29 juillet 2013

          merci pour ce détail

          la question que je me pose c’est est-ce que cette baisse de 30% admettons ne sera pas lissée ces prochaines années avec une hausse de l’inflation à 3% disons ?

          Je me dis qu’avec un peu d’inflation on arrivera à faire passer la pilule d’une baisse de l’immobilier qui deviendra donc invisible pour celles et ceux qui ne prennent pas l’inflation dans leur calcul de rentabilité

          du coup je me demande si on ne joue pas la montre

          Reply
            trankil says 29 juillet 2013

            C’est sûr que l’inflation aiderait à faire passer la pilule. Elle aiderait également à nous sortir de nos problèmes de dette.

            Mais le problème est qu’il va être très difficile de synchroniser la baisse avec une montée de l’inflation.

            Et puis, qui nous dit qu’on arrivera à contrôler cette inflation à des niveaux “raisonnables” ? La dette sera encore plus importante et poussera donc probablement à la laisser filer un peu… jusqu’aux limites du raisonnable!

            De mon point de vue, la meilleure solution serait une vraie purge de cette bulle. Ce serait douloureux, car très coûteux, mais cela réveillerait les consciences. Je connais de nombreuses personnes qui n’ont pas hésité à acheter un taudis hors de prix (au mauvais moment) , juste parce que c’était le marché et que tout se vendait en très peu de temps. De telles erreurs de vigilance et d’aveuglement ne doivent pas passer à la trappe, sinon elles recommenceront.

            Notre cerveau nous distingue des autres espèces vivantes sur terre. Si nous ne nous en servons pas, à quoi bon en avoir un ???

            Reply
              Julien says 29 juillet 2013

              Je suis très optimiste quant aux capacités de l’espèce humaine d’innover pour survivre. Par contre beaucoup moins sur sa capacité de retenir les leçons de l’histoire. La période que nous vivons en est un exemple criant…

              Reply
Ajoutez votre réponse

tout recevoir header
7 Partages