Menu

Votre argent est en danger: Voici pourquoi

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Cela fait quelques temps que je voulais parler du risque qui pèse sur la tête des épargnants et investisseurs. Les banques et surtout en France, ne vont pas pouvoir soutenir la situation encore bien longtemps.

Avec des taux d’intérêts négatifs, nous sommes entrés dans une ère que nulle nation n’a connue par le passé sur une période prolongée. Cette période prolongée, et cette inconnue, c’est cela le risque.

De plus, les taux bas permettent aux gouvernements d’emprunter facilement et donc ne les acculent en aucun cas à être obligé de procéder aux réformes nécessaires…

Le risque c’est de voir l’incapacité des Banques centrales et des gouvernements à relancer la consommation et donc la consommation d’épargne. L’inflation semble donc impossible à relancer.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Il y a un excès de liquidités, mais des liquidités qui sont placées, épargnées et investit mais non pas consommées.

C’est cela que vont vouloir modifier l’ensemble des banques centrales et des gouvernements. Et les banques vont tout simplement avoir leur aval pour faire payer les encours des comptes et livrets bancaires; la trésorerie des entreprises et particuliers.

Il y a fort à parier que l’épargne sera prochainement facturée par les banques. Les banques ont déjà commencé à annoncer réfléchir à une facturation de la trésorerie des entreprises à hauteur de 0,4% des encours. La BPCE semble avoir amorcée la pompe qui fera office de top départ pour que les autres banques s’alignent.

Et après les entreprises, il y a fort à parier que l’on cherchera également à facturer les encours des épargnants. Pour les pousser à investir et surtout à consommer afin de relancer l’inflation.

Si l’inflation venait à rebondir fortement, cela ferait naître un autre risque pour les banques en France. Car les crédits à moins de 2% pour du 15 ans octroyés en ce moment, le sont à taux fixe, une exception française contrairement aux autres pays où l’on retrouve une part du crédit toujours à taux variable.

Si l’inflation, devait donc remonter, les banques centrales remonteraient leurs taux. Et au-delà des 2%, les banques en seraient pour leurs frais.

Les crédits octroyés en ce moment à moins de deux % sont donc un risque pour les banques françaises pour les années à venir en cas de remontée des taux.

Nous voilà donc dans un cercle vicieux, où l’on cherche à relancer la consommation et donc par là même, l’inflation qui elle même poussera la BCE à remonter les taux, qui eux mêmes feront courir un risque aux banques ayant octroyé des prêts immobiliers à moins de 2 %.

Sans compter qu’au niveau du monétaire, cela va devenir très très compliqué de continuer à servir des rendements positifs. En soi, on pousse donc l’ensemble des investisseurs à prendre plus de risques.

Nous sommes donc dans une situation inconnue. Où les banques centrales sont maintenant en manque de marge de manœuvre et alors que la consommation reste au point mort et que rien ne poussent les gouvernements à lancer les réformes dont les pays auront besoin ces prochaines années pour relancer leurs économies.

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

ici, vous avez la photo à l'instant t. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%, 2012:+9%, 2011:-11%...

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Julien Flot
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.