Analyse technique CAC 40: prévision bourse pour la séance demain du 13 avril 2017

Accèdez gratuitement à des conseils, stratégies et techniques pour bien débuter et mieux investir. Cliquez-ici pour Débuter Maintenant

Séance de départ baissier sur le CAC 40. Bien entendu, la configuration demeure haussière à long terme. Mais à court terme après quelques séances de zig zag, il semble bien que cette fois-ci ce soit la bonne.

Avec ce chandelier avec mèche haute voilà une première étape vers la consolidation.

Il faut dire que voilà quelques jours que l’on pouvait l’anticiper, notamment grâce au RSi. Et la hausse matinale pouvait s’interpréter comme un dernier baroud d’honneur des acheteurs comme j’ai pu le dire dans l’article watch list de ce matin.

Maintenant que le cac 40 consolide la vraie question est : jusqu’où ?


Vous souhaitez apprendre à faire vos propres analyses techniques et savoir comment détecter les figures graphiques qui gagnent pour enfin savoir quand acheter et quand vendre au meilleur moment? Vous souhaitez être capable rapidement de réaliser le même type d'analyses claires et précises comme moi?

Alors, Téléchargez tout de suite et gratuitement le livre pleins de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Surtout si le CAC 40 consolide, n’oublions pas que nous restons dans une tendance de fond haussière et que toute baisse importante fait office d’appel, du pied auprès des acheteurs qui voient une opportunité dans toute baisse.

Surtout il reste encore de solides supports, au-dessus des quels on parlera de consolidation et non encore de correction (baisse affirmée)

Pour moi, on peut donc confirmer la consolidation du CAC 40 sous les 5110 points. Pour vraiment lancer une correction d’objectif 4980 points, il faudra surtout rapidement franchir à la baisse les 5095 et surtout les 5070 pour tester les 5050. ce n’est que sous 5050 que l’on devrait rapidement revenir sur les 5030.

La zone 5030-5050 reste une zone importante de support à rompre avant d’entrevoir les 4980.

Cette proximité de nombreux supports importants, laissent entendre que sans newsflow très négatif, les acheteurs auront de nombreuses raisons d’acheter toute baisse

Pour moi je place mon pivot à 5110: en dessous on consolide. Mais un autre pivot je place sur 5050-5070, car ce n’est qu’en dessous que les vendeurs commenceront à vraiment prendre la main. Au-dessus, on peut continuer le zig zag d’incertitude.

vous pouvez cliquer sur le graphique pour l’agrandir

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour enfin devenir un trader gagnant
Partagez cet article
Suivez-moi, rejoignez la communauté des "Graphs" et ne loupez aucun conseil

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

Cliquez-ici pour accéder gratuitement et immédiatement aux actions à acheter cette semaine en bourse.

A propos de l'auteur Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus
  • roro dit :

    bonsoir Julien,
    je suis tombé sur un article “publicitaire” catastrophe des marchés financiers.
    il est clair que cet article est tout noir afin de faire peur et au final d’acheter son bouquin.
    mais d’après toi, qui a des connaissances économistes => cela est-il plausible ?

    merci de nous donner ton avis d’expert.

    • Julien Flot dit :

      Bonjour Roro, j’ai enlevé le lien, car ce n’est qu’une lettre marketing tournée pour faire peur et au final vendre un livre. Le marketing de la peur a toujours bien fonctionné. Les médias l’utilisent depuis fort longtemps. Et depuis la crise des subprimes, internet est également devenue une partie de chasse des cygnes noirs.

      La problématique, c’est que c’est uen façon de voir les choses, mais il en existe d’autres, moins terribles..mais cela ne fait pas vendre.
      Surtout, si on fait attention, dès que les marchés financiers tombent un peu, on a les mêmes articles qui sont recyclés année après année.
      Oui nous vivons dans un monde de dette et les faits sont les faits, mais tant que les US auront une dette en USD et auront la capacité d’imprimer autant de dollars qu’ils veulent, ils ne pourront faire faillite. De même pour l’europe à la différence près, que pour éviter d’être attaqué sur les taux de notre dette il nous faudra des euro obligations. A la prochaine crise on peut être certain qu’on y aura droit et que ce sera enfin une solution vers plus d’unité européenne et solidarité.

      pour se protéger, la règle est simple: on ouvre plusieurs comptes en banques dans des banques distinctes. Si on peut, on ouvre également des comptes dans des monnaies étrangères (on oubli pas de les déclarer au fisc). On peut également avoir quelques biens immobiliers pour protéger de l’inflation au cas o. puis si on a vraiment encore bcp de liquidités on ouvre une assurance vie de droit luxembourgeois

      Je ne crois pas en la fin du monde tout simplement car si je regarde les niveaux de dette de la france dans les années 80, nous sommes dans les mêmes %. Crise future il y aura, mais je doute de la fin du monde. Ce qui n’empêche pas de se protéger du mieux possible sans pour autant céder aux cygnes noirs et louper les opportunités d’investissement en décidant de tout voir en noir.

      • roro dit :

        merci, Julien de ta réponse.
        Cela me rassure qu’a moitie ! car pour moi c’est toujours la même chose :
        celui qui a “énormément” de capital peut diversifier son capital sans problème.
        pour celui qui en a un peu ( de capital ) son choix est très limité car le rendement diminue considérablement avec la sécurité.

        pour moi c’est un choix difficile, mais il est vraie que la dette de l’état fait peur, sur les conséquences que cela peut avoir sur les populations.

        j’espère que nos dirigeants politiques ont suffisamment de bons sens pour éviter une catastrophe économique.

        merci

        • Julien Flot dit :

          Comme dit, on peut imprimer autant de billets qu’on veut. Pas de limites donc et en cas de crise, la planche à billets tournera pour maintenir tout cela à flots et l’état débloquera des fonds. Pour les petits comptes je ne pense pas qu’il y ait à se faire de souci. De toute manière il faut éviter d’avoir trop de liquidités sur un seul compte et plus investir pour dégager une rentabilité et une rente

  • roro dit :

    bonsoir Julien,
    je suis tombé sur un article “publicitaire” catastrophe des marchés financiers.
    il est clair que cet article est tout noir afin de faire peur et au final d’acheter son bouquin.
    mais d’après toi, qui a des connaissances économistes => cela est-il plausible ?

    merci de nous donner ton avis d’expert.

    • Julien Flot dit :

      Bonjour Roro, j’ai enlevé le lien, car ce n’est qu’une lettre marketing tournée pour faire peur et au final vendre un livre. Le marketing de la peur a toujours bien fonctionné. Les médias l’utilisent depuis fort longtemps. Et depuis la crise des subprimes, internet est également devenue une partie de chasse des cygnes noirs.

      La problématique, c’est que c’est uen façon de voir les choses, mais il en existe d’autres, moins terribles..mais cela ne fait pas vendre.
      Surtout, si on fait attention, dès que les marchés financiers tombent un peu, on a les mêmes articles qui sont recyclés année après année.
      Oui nous vivons dans un monde de dette et les faits sont les faits, mais tant que les US auront une dette en USD et auront la capacité d’imprimer autant de dollars qu’ils veulent, ils ne pourront faire faillite. De même pour l’europe à la différence près, que pour éviter d’être attaqué sur les taux de notre dette il nous faudra des euro obligations. A la prochaine crise on peut être certain qu’on y aura droit et que ce sera enfin une solution vers plus d’unité européenne et solidarité.

      pour se protéger, la règle est simple: on ouvre plusieurs comptes en banques dans des banques distinctes. Si on peut, on ouvre également des comptes dans des monnaies étrangères (on oubli pas de les déclarer au fisc). On peut également avoir quelques biens immobiliers pour protéger de l’inflation au cas o. puis si on a vraiment encore bcp de liquidités on ouvre une assurance vie de droit luxembourgeois

      Je ne crois pas en la fin du monde tout simplement car si je regarde les niveaux de dette de la france dans les années 80, nous sommes dans les mêmes %. Crise future il y aura, mais je doute de la fin du monde. Ce qui n’empêche pas de se protéger du mieux possible sans pour autant céder aux cygnes noirs et louper les opportunités d’investissement en décidant de tout voir en noir.

  • >
    11 Partages