Bourse 2023 : Inflation 3 – Récession 3 et l’argent gratuit en arbitre

Après donc les banques centrales qui n’ont eu d’autre choix que de continuer à être fermes la semaine dernière surtout pour calmer les ardeurs dépensières des Etats (surtout en Europe) alors que l’argent n’est plus gratuit et que tout le monde parle de la hausse des taux en oubliant la clé des taux réels. Donc argent gratuit c’est pas forcément vrai ou ne le sera bientôt plus.

De manière un peu contradictoire c’est au final si l’inflation chute drastiquement et si les taux restent autour des 2-3% que les intérêts réels seraient positifs et empêcheraient de continuer trop fort le quoiqu’il en coûte. On a pu en parler ces derniers mois. le gros problème de l’inflation venait surtout des Etats qui pour sauvegarder leurs élections continuent d’appuyer sur l’accélérateur de la dépense publique avec boucliers et aides alors que les banques centrales appuient sur le frein;. Et les banques centrales ne se gênent plus dans leurs discours pour dire que els Etats doivent se calmer et que leurs aides sont contre productives pour combattre l’inflation plus rapidement.

L’inflation a du mal à se résorber facilement et le transitoire dure plus longtemps, car on encore une main pas si invisible que cela qui ne laisse pas le cycle de marché s’exprimer. Car dans la hausse des prix réside la solution à la hausse des prix. mais c’est pas nouveau que Keynes continue de gagner et que l’école Autrichienne peut continuer de se retourner dans la tombe.

Les banques centrales dans leurs discours au final tentent plus de contrôler les Etats dépensiers que de calmer les marchés qui le sont déjà avec la guerre en Ukraine qui limite les flux entrants. On le sait, quand vous savez que les banques centrales peuvent continuer d’acheter la dette des pays pour contrôler les taux d’intérêts longs comme on avait pu le faire au sortir de la seconde guerre mondiale, cela ne pousse pas trop le politique à se serrer la ceinture alors qu’avec le covid on a mal habitué la population à l’aider pour tout. Et on sait ce qu’il se passe lorsqu’on retire au peuple, une aide qui en durant trop longtemps est perçue comme acquise et de droit…

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Pour rappel au sortir de la seconde guerre mondiale, pour financer la reconstruction tout en évitant une crise de la dette, on avait fait en sorte de bloquer les taux longs alors que l’inflation était venue rogner la dette permettant de continuer à investir et dépenser pour la croissance qui a son tour permettait de faire baisser le ratio dette sur PIb et de continuer de dépenser pour investir

Pour rappel aussi après un épisode de forte inflation, on avait connue la déflation pendant une brève période, contre coup du choc productif comme l’est le covid avant de repartir sur une inflation plus linéaire. Pour moi, on va vers ce scénario mais on est là plus sur du 2023-2024 que sur du 2023 seul.

Il faut laisser au temps le temps de faire son œuvre cyclique.

Au final on se mord la queue comme bien souvent. Les taux longs montent certes mais semblent arriver sur un plafond alors que la peur de la récession n’est pas loin, et l’argent n’est plus gratuit, sauf qu’avec une inflation encore à 7 -10% selon les pays, les taux réels eux, sont bel est bien toujours négatifs. Au final l’inflation persistante permet de soutenir la dette, de la rogner sans enlever trop vite les aides.

Au final, la baisse forte de l’inflation et un retour à 3% si les taux longs restent autour des 3% c’est cela qui poussera les gouvernements à ne plus pouvoir faire du quoiqu’il en coute. Car les taux réels ne seront plus aussi négatifs voire positifs. Et suivant comment on fait le calcul, ils le sont déjà sur des échéances courtes et selon les pays, ce qui relance le débat sur l’obligataire ne protection d’un portefeuille si l’on croit que la récession sera plus dure que douce et que les banquiers centraux seront longs à la détente. Sinon, y’a encore peu d’intérêt à mon sens à de l’obligataire et cela reste de la gestion sur différents pays et échéances pour tirer son épingle du jeu, autant dire que ça reste pour les pros plus qu’une tendance de fond et que de prendre le pari via un fonds plus qu’en direct vaut mieux si vous me demandez mon avis. Si non, vous l’avez quand même.

Et donc ne plus pouvoir faire des aides, c’est réduire d’autant la consommation et donc l’inflation et donc les taux réels négatifs et ainsi de suite. Jusqu’à ce que l’on se souvienne qu’après la peur d’une inflation persistante et élevée, la déflation n’est jamais très loin comme scénario aussi et donc le soutien des banques centrales à nouveau pour créer de l’inflation, une inflation linéaire dans un monde qui se réarme et se relocalise. Une histoire de cycles.

Le point complet Bourse macro

Souhaitez-vous recevoir un email pour être averti dès la publication de mes nouvelles positions? Alors Cliquez-ici

Analyses actions

Analyse CAC 40

Cela sent les vacances. Le positions furent surtout nettoyées donc vendredi avec l’échéance. Place à la trêve. Cela ne veut pas dire que rien n’est intéressant. Au contraire, les carnets étant plus creux y’a plus de volatilité mais aussi pas de quoi tirer des conclusions hâtives sur les tendances.

On a donc droit à un rebond ce jour mais qui reste technique. Sous 6570 points pas de quoi renverser la phase correctrice en cours qui garde une possibilité d’aller chercher les 6380-6400.

On digère donc et on prépare 2023.

Portefeuille Graphseo bourse

Au repos et toujours très liquide, le marché est quand même venu chercher mes ordres d’achat sur Atos après avoir optimisé la ligne vendredi en soldant sur le rebond. Coup de bol donc où le plan se déroule pour une fois bien sur ce titre. on verra si 2023 est son année. Pour l’instant je tente de rester discipliné sur mes tailles de positions car on est en face à du rebond au prorata de la baisse mais y aura du boulot avant d’en faire une recovery de l’année.

Innate pharma a une bonne news, on valide un peu plus que la capitalisation boursière est supportée par beaucoup de trésorerie, cela reste une biotech après mais cela donne un socle. On voit cependant que l’amour du risque n’est plus là en bourse, sauf sur le daubes à OCA qui font toujours assez rêver pour que chacun tente son billet alléché par un gain rapide et gros. Comment voulez vous que les OCA cessent, cela continue comme le loto a toujours attirer ceux qui pensent comme Michael Douglas que Greed is Good.

Portefeuille graphseo Bourse trading dynamique

amicalement

Julien

Débuter, investir et gagner en bourse avec la stratégie du moindre risque

livre-2-recto

En une formation apprenez l'essentiel pour gagner en bourse en profitant de mes 16 années d'expérience. La stratégie du moindre risque permet d'avoir le bon timing pour acheter et vendre au bon moment sans se prendre la tête et donc en prenant moins de risques. J'ai mis tout ce que je sais dans cette formation. Une formation tout en un, pas à pas pour débuter, investir et gagner en bourse! Une formation en bourse qui les réunit toutes.

Débutez maintenant, apprenez comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 7 chiffres sans avoir 150 de QI et comment vous pouvez en faire de même grâce à la Stratégie du moindre risque. Cliquez-ici pour découvrir comment la Stratégie du moindre risque peut révolutionner votre façon d'investir en bourse.

Découvrez la Stratégie du moindre risque maintenant
Merci de faire tourner et partager cet article
Julien Flot
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici