Bourse : Le prochain choc boursier est-il déjà anticipé par les marchés

Cela commence a faire consensus. Et la bourse anticipe comme toujours. On parle toujours beaucoup d’inflation mais surtout, de plus en plus, de la croissance. Plutôt De la décroissance, de la récession, de la stagflation et de ka baisse des marges et profits des entreprises à venir. la crainte ces prochaines semaines, les profit warning en cascade alors qu’aucun analyse n’a anticipé et revue ses projections de résultats à la baisse. En même temps, ils ne le font jamais et c’est donc un tarif spécial à 30% en ce moment quand une entreprise en fait un.

Le prochain choc en bourse

Alors évidemment les analystes, les experts, les PDG, les traders trouvent tous un bouc émissaire. C’est la faute au covid zero en Chine, la faute à la guerre en Ukraine, la faute à la FED qui n’a pas remontée ses taux trop tôt (cela aurait été sa faute aussi dans le cas contraire en disant qu’elle avait relevée ses taux trop tôt le cas échéant), la faute à Voltaire sinon.

C’est toujours facile et il y’a toujours une raison qui a bon dos. Mais ce qu’il faut regarder donc en tant qu’investisseur c’est si les chiffres baissent vraiment de manière soudaine ou c’était déjà une lente dégradation en cours, auquel cas il faut faire le tri car tous les titres ne reprendront pas les baisses de la même manière lorsque certains risques seront gommés.

Les risques, ils sont connus et pricé. Le marché à a mon sens déjà pricé l’inflation et la hausse des taux. il price maintenant la récession.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

On avait pu le dire et je vois que Bll Ackman le reprend également dans son dernier tweet même s’il joue à c’est la faute à la FED aussi. Il dit en somme, ce que j’avais annoté y’a quelques chroniques que le marché de toute façon s’occupe de l’inflation plus vite que la FED. En effet la baisse des marchés, le fait qu’on anticipe une récession, font que le dollar baisse, les MP baissent, et le consommateur voyant fondre son portefeuille action, se serre la ceinture car l’effet richesse ressentie pendant le covid s’est fait la mal avec la caisse. L’inflation à tout bouffer alors qu’on ne regardait pas à la dépense sous l’effet soulagement de la délivrance des confinements.

Oui mais voilà. La récession n’est pas certaine, ou on va dire moins pour les US que pour l’Europe. Surtout, c’est sa teneur, sa profondeur, sa durée qui sont difficilement anticipables. Il y’a autant d’avis que d’analystes alors que tout le monde a les mêmes données. L’économie est une bête compliquée à maitriser.

Du coup le marché va continuer d’hésiter. Il jouera tour à tout la fin du cycle de hausse des prix mais soit en jouant la récession. le pire des scénarios. Quand tout baisse, même les valeurs cycliques qui profitent de la hausse des prix des matières premières c’est la récession que le marché joue. Ou alors la stagflation, c’est le moins pire, on joue une inflation qui baisse mais reste élevée et une croissance qui baisse mais reste positive. Dans ce cas, les minières, la tech peuvent surperformer. Attention les boîtes capables de gagner de l’argent, de toujours croître malgré l’environnement et qui offriront une bonne visibilité toujours.

Autant dire que ce marché, c’est un marché où il faut continuer d’être actif et sélectif. mais ça vous le savez déjà si vous lisez ces chroniques.

D’ailleurs un petit flashback si jamais de février 2022.

Le prochain choc boursier

Bref, on sait déjà beaucoup de choses. Et on aura les minutes de la FED pour secouer le cocotier ce soir. mais comme d’habitude, tout le monde attend la capitulation mais c’est peut être pour cela qu’on y aura pas droit tout de suite.

On arrive aux Us sur des niveaux qui devraient intéresser, il ne s’agit pas de deviner le point bas mais de se dire qu’a 3% près on est pas loin de niveaux qui devraient faire sortir les acheteurs du bois.

Car il faut le rappeler. Oui c’est la merde. Mais y’a toujours énormément de cash en circulation. Et il a besoin de se placer. Conserver du cash pendant que l’orage passe, cela va un temps. mais au bout d’un moment on est obligé de se replacer. Et même si les obligations remontent et peuvent offrir du réconfort en vous faisant perdre de l’argent mais au moins vous savez combien à l’avance, ce n’est toujours pas une alternative suffisante pour que l’on boude els actions.

Il faut donc continuer de s’attendre à de la volatilité et des mouvements importants.

J’avais parler d’à-coups. à coups qui petit à petit vont permettre de faire le tri et de valider soit la récession ou la stagflation.

Je pense qu’on a potentiellement déjà intégré une bonne partie du scénario récessif dans els cours. Ce qui veut dire que tout mauvaise nouvelle, mais moins mauvaise, qui permet de valider que l’inflation souffle mais que la croissance souffle mais de manière moins importante poussera vers le scénarios stagflation qui peut permettre de remonter la pente car on aura valorisé le scénario du pire récessif avant ça.

On aura pas trop de stats pour valider le scénario avant plusieurs mois. Mais les marchés eux vont nous valider avant que cela arrive ce qu’ils joueront comme scénario; Et le zig zag ne fait que témoigner l’hésitation par à coups le temps qu’un camps arrive à battre et emporter les flux de l’autre pour faire consensus. Et lorsque ce sera clair pour tout le monde, il sera temps de jouer le prochain cycle.

Voilà j’ai réussi à faire une chronique en répétant ce que l’on se dit déjà depuis quelques semaines. Mais comme toujours, les articles qui sont le plus lus sont ceux qui vous parlent inflation quand tout le monde en parle et ceux qui vous parle récession maintenant quand tout le monde en parle. Pourquoi , car els gens recherchent cela actuellement, donc l’offre d’articles, de vidéos qui sont proposées répond à la demande.

Dire les choses en avances, ça n’intéresse personne Et pourtant, c’est en préparant ses scénarios à l’avance que l’investisseur peut évoluer froidement, avec calme lorsque les mouvements volatils font courir les autres comme des poules sans tête.

L’indécision domine sur le CAC 40 comme partout ailleurs

En attendant donc, c’est l’indécision. Il y aura les minutes de la FED ce soir et el marché apprécie toujours se faire secouer parcequ’on a interprété une ligne de travers. Donc on peut comprendre qu’on se regarde un peu dans le blanc des yeux en ce moment.

Pour autant, ça ne krach toujours pas, pas de capitulation. La baisse est là, mais construite. Alors le krach peut toujours venir. Mais à ce stade on reste au-dessus des niveaux qui le déclencherait. Je dirai 11400-11500 sur Nasdaq et 6200-6100 sur CAC , bien plus résilient pour son côté value.

Le CAC justement est coincé entre 6200-6400 pour faire large dans une congestion. C’est la sortie que l’on attend pour choisir le sens.

Pour le moment je suis partagé, compliqué d’y voir clair et cela se fera certainement rapidement sur un évènement x.

Analyse CAC 40 prévision bourse
Analyse CAC 40 prévision bourse

Souhaitez-vous recevoir un email pour être averti dès la publication de mes nouvelles positions? Alors Cliquez-ici

Tenir encore un peu – quelles actions acheter en bourse

Quand je me regarde dans la glace, je comprends que la capitulation arrivera quand des investisseurs comme moi qui sont pas mal investis pour jouer une réaction, ne la verront pas venir et lâcheront. Pour l’instant on sent bien que tout le monde est sur les dents. on veut croire qu’on est pas trop loin d’une réaction mais à la fois, on ne veut pas conserver les lignes de peur que ça lâche tout de suite et qu’on se trimballe des casseroles un moment.

Je suis dans ce train là mais à ce stade, je reste positif sur la capacité de ne pas faire la capitulation à ce stade. Cela reste un pari et j’allégerai par souci de gestion du risque si le NDX lâche les 11600-11500

J’ai acheté du Air france ce matin pour compléter ce que j’achèterai en participant à l’augmentation de capital. Le covid est toujours là, la guerre aussi, le pétrole cher aussi, mais je crois qu’il y’a un retour des flux sur ces valeurs tourisme qui peut se mettre en place si le marché reprend un peu confiance.

J’ai également soldé Société générale ce matin, touché le dividende, titre en hausse malgré le détachement, presque 20% de gains. C’était le bon coup à faire sur pas mal de titres cette année dont le détachement s’est suivi par une hausse des cours. Coup double. J’y reviendrai plus tard sur conso.

Sinon je soufre aux US; hausse de l’euro au prorata et baisse toujours vive des dossiers croissance. On verra si le marché pousse les investisseurs comme moi à lâcher avant de faire son rebond. C’est sa spécialité en même temps.

PS : Quand vous voyez le pru d’une action qui change mais pas la quantité entre deux chroniques, cela veut tout simplement dire que j’ai fait un aller retour de trading sur le titre comme sur prosus par exemple, où j’ai renforcé la ligne avant de m’alléger voyant que cela ne tenait pas.

Et pour avoir accès à toutes mes analyses et positions en temps réel, rejoignez l’Académie.

Portefeuille Graphseo bourse profil dynamique quelles actions acheter
Portefeuille Graphseo bourse profil dynamique quelles actions acheter

amicalement

Julien

Note: Toutes les positions sont discutées et annoncées en temps réel sur L'Académie des Graphs. Le portefeuille est mis à jour une fois par jour. Les positions prises ou soldées en cours de journée post publication sont stipulées directement dans l'article du lendemain. Chaque fin de mois et chaque fin d'année, un article spécifique est publié pour faire le bilan de la performance du mois et de l'année. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (portfolio zonebourse) et ne sont pas une incitation à l'achat ni à la vente.

Performance 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

La performance moyenne annuelle est de +40% depuis 2008. Avec l'accroissement du capital, je prends moins de risques aujourd'hui et vise +20% par an selon les conditions de marché. Ce qui m'importe, c'est le gain en valeur que représente ces +20% et non le pourcentage de gain seul. On ne gère pas un portefeuille à 6 chiffres comme on en gère un à 7...

Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi. Mon but est de vous apprendre à pêcher votre propre poisson et non à vous le donner. Cela reflète uniquement mon avis/opinion qui ne saurait valoir recommandation.

Les frais sont de 0,10% par ordre soit 0,2% l'aller retour (TTF en sus lorsque applicable) qui sont prélevés à la clôture de la position afin que vous ayez la performance brute de chaque position. La performance globale, elle, est nette de frais. Les éventuels retraits sont annoncés, notamment quand vient le moment de payer les impôts sur bénéfices. La grande majorité des bénéfices sont réinvestis depuis 2008. Les retraits/virements ponctuels annoncés. La performance est donc en net.

Débuter, investir et gagner en bourse avec la stratégie du moindre risque

livre-2-recto

En une formation apprenez l'essentiel pour gagner en bourse en profitant de mes 16 années d'expérience. La stratégie du moindre risque permet d'avoir le bon timing pour acheter et vendre au bon moment sans se prendre la tête et donc en prenant moins de risques. J'ai mis tout ce que je sais dans cette formation. Une formation tout en un, pas à pas pour débuter, investir et gagner en bourse! Une formation en bourse qui les réunit toutes.

Débutez maintenant, apprenez comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 7 chiffres sans avoir 150 de QI et comment vous pouvez en faire de même grâce à la Stratégie du moindre risque. Cliquez-ici pour découvrir comment la Stratégie du moindre risque peut révolutionner votre façon d'investir en bourse.

Découvrez la Stratégie du moindre risque maintenant
Merci de faire tourner et partager cet article
Image par défaut
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Laisser un commentaire