Comment Mieux investir et gagner en bourse dès demain

Tout comme déjà plus de 10 000 personnes, recevez gratuitement des conseils, techniques et stratégies exclusives pour devenir rapidement meilleur ! En bonus, recevez la liste des actions à acheter chaque weekend.

Cliquez-ici pour télécharger gratuitement tout ce dont vous avez besoin pour réussir en bourse

Après seulement quelques semaines à apprendre les bases de la bourse et à comprendre les figures chartistes, beaucoup d’investisseurs peuvent d’ores et déjà se retrouver avec un bagage technique important. Cependant savoir lire un graphique n’est pas tout. C’est souvent insuffisant et c’est pour cela que nombre de particuliers, qui connaissent l’analyse chartiste et technique parfaitement n’arrivent pas à devenir, cependant, des traders qui gagnent. Tout tient dans la gestion du risque ou plus particulièrement dans la gestion des probabilités.

En bourse, il faut toujours se dire qu’il existe une probabilité que le scénario ne tourne pas en notre faveur peu importe le côté positif du graphique ou de la figure en formation. Dans chaque trade il est important de calculer si les probabilités sont en votre faveur. Il est important de vérifier l’objectif de gain par rapport à la probabilité et le risque de perte. Et ensuite seulement, de décider de prendre le trade.

Pas toutes les figures ne se valent, et certaines donnent des résultats avec de plus grandes probabilités que d’autres. Mais on ne peut jamais avoir de certitudes. Alors il faut un plan B.

Un plan B en fonction de la probabilité de se tromper. Il faut partir du principe qu’une grande partie d’une stratégie, c’est de se protéger contre l’imprévisible.

Et le marché adore l’imprévisible.

Alors même si la configuration ou la figure en cours et des plus positives, rien n’est jamais tout blanc ou tout noir en bourse, il faut mettre le maximum de chances de son côté, choisir les meilleures configurations puis au cas où, avant de lancer un ordre, avoir défini un plan B, un plan qui définit un niveau en dessous duquel sortir et abandonner la « meilleure configuration ».

Ce qui fait gagner un trader, ce n’est pas sa capacité à repérer des configurations techniques et chartistes intéressantes seulement mais sa capacité à les exploiter au mieux et à en évaluer les risques avant de s’y jeter les yeux fermés.

Pas toutes les configurations techniques ne marchent. Pas toutes les configurations ne délivrent exactement l’objectif théorique que l’on pourrait en faire découler. Et surtout une configuration qui marche parfaitement sur une action ou un indice peut ne pas marcher sur une autre action ou indice ou plus après quelques semaines ou mois sur la même action ou indice.

Le marché boursier est fait de la somme des perceptions de tous ses intervenants.

Il ne s’agit pas d’une science exacte.

Et en ce sens, tout n’est que probabilité. Et calculez vos probabilités de succès avant de vous lancer dans un trade c’est gérer votre risqué, éviter de vous lancer si les probabilités sont contre vous, ou en tout cas vous protéger avec un stop plus ou moins serré en fonction de vos probabilités de gain en fonction du risqué prit.

Ce qui tue le trader et son compte de trading petit à petit, sont ses certitudes.

Voyez vos trades selon un calcul de vos probabilités de succès. Et sachez que vous pouvez avoir des convictions mais jamais de certitudes. Prévoyez toujours une porte de sortie. Et si les probabilités sont contre vous, tout simplement ne prenez pas le trade.

N’oubliez jamais que être hors marché est un choix d’investissement et que bien souvent c’est la meilleur décision d’investissement que l’on puisse faire.

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

A propos de l'auteur Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus

Partagez votre avis - Laissez un commentaire:

Julien says 27 avril 2016

Mieux vaut un plan B c’est certain et parfois ce n’est pas suffisant.

Reply
Julien Flot says 11 octobre 2013

Une bonne méthode se doit d être simple et épurée

Reply
Julien Flot says 11 octobre 2013

https://graphseobourse.fr/apres-cet-article-vous-ne-perdrez-plus-en-bourse/ Tout a fais d accord il s agit la de deux compétences differentes

Reply
    Fab56 says 11 octobre 2013

    Excellent, oui je m’en souviens de cette analyse. Mais peut-on être un analyste ne se servant d’aucun indicateur, pas de fibo ni d’Elliott, juste du chartisme et, parfois, une moyenne mobile (pas 2), d’avoir une fiabilité en conséqunce et malgré tout, être un bon trader…..

    Sinon sur ce paragraphe: “En fin de compte on se rend compte qu’il vaut mieux louper une opportunité, un train, que de souffrir d’une perte. Car des opportunités il y’en aura toujours, une de loupée vous permettra de vous engager sur une autre à n’en point douter.”
    J’ai constaté que louper une opportunité conditionnait un besoin de compenser rapidement pour palier cette frustration et que cette “pulsion” est souvent mauvaise conseillère. Comme après un trade perdant, je crois qu’il faut s’arrêter un jour ou deux…..

    Reply
      Julien Flot says 11 octobre 2013

      Exactement. Être hors marche est souvent une bonne décision d investissement

      Reply
Stefix says 10 octobre 2013

Qu est-ce que je répète K2r, qu il est dur de tenir à LT. as-tu tire ton épingle du jeu en bourse depuis 3 ans?
D autres placements sont peut être des arnaques mais le capital au moins resté intact.

Reply
    K2r says 11 octobre 2013

    la part de ce que j’ai placé en bourse est faible et je m’en sers pour progresser mais toujours peu ou prou – 7 % sur mon PEA. J’essaye d’apprendre…l’AT, je m’en sors mais le reste est plus dur. Si je me rend à l’évidence que mon cerveau n’est pas formaté pour le tradig j’arréterais, je saurais pourquoi et en ayant perdu peu au total. D’autre sont le cerveau fait pour ça, il serait curieux qu’ils n’en profitent pas.
    Tout le monde ne peut pas être pilote de JUmbo ou chef d’une grosse entreprise, faut le cerveau et les capacités qui vont avec. C’est comme le sport, peu de champion et beaucoup de vies cassées, on leur avait fait croire à eux et leurs familles monts et merveilles, ils font juste partie d’une grande tambouille dont seuls quelques uns sortiront indemnes de la marmite, c’est du CHICKEN RUN…
    Faut juste en être conscient et assumer.

    Reply
      Fab56 says 11 octobre 2013

      Pour 10% qui gagnent, 90% tentent de perdre le moins possible en phase d’apprentissage par contre je ne connais pas le taux de turn-over mais il est clair que beaucoup abandonnent avant de se donner de réelles chances de réussite.
      A mon stade, je répète mes gammes.Je commence a mettre en portefeuille des actions qui gagnent ponctuellement mais je ne joue toujours pas la partition sans fausse note…
      Par exemple, sur Arcelor dily, je me suis planté sur l’analyse, Je m’interroge, que faire? Dois-je tout jeter? Julien répond a cette question, nous sommes soumis aux probabilités et je ne peux faire que 2 choses que je n’aurais probablement pas faites il y a 1 an. 1/ Le reconnaître. 2/ Me concentrer sur le scénario hebdo et la sortie de biseau pour profiter de la hausse POTENTIELLE a venir (ou pas la problématique est la même).
      Bilan: Echec sans frais car de toute façon je ne prends pas de positions contraire a une tendance potentielle inverse sur ut supérieure. Ce qui pourrait souffrir le plus c’est mon amour-propre mais cet article répond a cela. Le trader peut avoir tort, la différence entre celui qui gagne et celui qui perd, c’est comment gère-t-il son erreur, techniquement et psychologiquement? Et si l’on parvient a débrancher son cerveau (précédent article de Julien), alors l’amour-propre n’a plus sa place et c’est hors-sujet car l’objectif est de gagner de l’argent (ou en perdre le moins possible) pas d’avoir raison………..

      Reply
        Fab56 says 11 octobre 2013

        D’ailleurs, je m’intéresse actuellement a un piètre analyste qui est un excellent trader car il gagne. En terme de trades gagnant il doit être a 1.5/5 mais quand ça part dans son sens il renforce et peut ainsi réalister de gros gain. Par ailleurs ses money et risk managment sont très rigoureux.
        Ce gars-là doit être un maître dans l’art d’exploiter les situations favorables, dans la rigueur et l’aptitude a rebondir voir changer son fusil d’épaule. Par contre, je m’interroge sur les centaines de personnes qui le suivent régulièrement sur le site du broker qui l’emploie………….

        Reply
          K2r says 11 octobre 2013

          si ce n’est pas indiscret, qui est ce ?

          Reply
          Fab56 says 11 octobre 2013

          Je ne peux pas te répondre mais tu le connais forcément. A ceux qui se demandent ce qu’est un gourou, ce type en est un a n’en pas douter…..Je l’écoute par curiosité car j’essaie de décrypter son fonctionnement qui m’intrigue. Il a de très grandes qualités mais a mon sens il se présente comme analyste alors qu’il est tout sauf cela. Par ailleurs, étant payé par un broker, il y a conflit d’intérêt de mon point de vue.
          Un indice: il n’utilise aucun indicateur……

          Reply
          Jojo says 11 octobre 2013

          Est ce que son nom de famille commence par un M ou un H

          Reply
K2r says 10 octobre 2013

j’avoue que la perf du CAC aujourd’hui était pour moi imprévisible. D’ailleurs je pense qu’une partie de la perf est due à des rachats massifs de short

Reply
    cris64 says 10 octobre 2013

    ALU peut en témoigner k2R

    Reply
    K2r says 11 octobre 2013

    toujours haussier au delà des 4186. faudra sans doute un peu consolider de cette hausse parabolique dans un biseau oblique haussier presque vertical. En dessous il y a le gap 4027/4048

    Reply
Ajoutez votre commentaire

tout recevoir header