Menu

Comment se servir de l’or pour prévoir la bourse

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

En ce moment la réciproque est vraie et la corrélation entre la bourse et l’or également. Ainsi les craintes de baisse sur les marchés font monter l’or. je ne suis pas un fan de l’or et je ne conseille absolument pas d’en acheter. Cependant, il faut tout de même s’en servir, mais plus comme un indicateur de tendance pour les marchés. Ainsi la hausse sur les marchés boursiers se sera renforcée suite à la forte chute de l’or. Mais maintenant, l’or est entrain de consolider dans une triangle symétrique de court terme. Le dernier plus bas s’est fait plus haut que suite à la chute de l’or. Autant dire, que l’or nous prépare un rebond et que donc les marchés nous préparent une baisse. Par contre la tendance de l’or à long terme s’inscrit dorénavant dans une baisse. Alors que les marchés boursiers eux, sont haussiers à long terme. Pour conclure donc, le mouvement qui se prépare sur l’or ne sera qu’un rebond technique qui ne devrait pas franchir les 1480-1520 dollars. En cela, les marchés boursiers devraient corriger, mais non pas remettre en cause leur tendance de long terme, haussière.

analyse or

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

Sur le site public ici, Le portefeuille est mis à jour une fois par jour vers midi. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. La demande globale pour l’or n’a jamais été aussi faible depuis quatre ans. C’est la principale conclusion du rapport dévoilé jeudi par le Conseil mondial de l’or, un organisme qui représente le secteur. Entre juillet et septembre, la demande a chuté de 21% à 869 tonnes. « La chute des prix au deuxième trimestre a entraîné un tel regain d’appétit pour l’or que cela a cannibalisé la demande du troisième trimestre », explique Marcus Grubb, le directeur général du Conseil.

    Le prix moyen de l’or a été de 1.326 dollars entre juillet et septembre, soit une baisse de 20% par rapport à la même période l’an passé. Depuis son pic historique en 2011, l’once a perdu près de 40% de sa valeur, et le métal précieux accusera cette année sa première baisse depuis treize ans.

    L’effondrement des importations de l’Inde lié aux régulations décidées par le gouvernement est l’un des facteurs clefs de la baisse de la demande mondiale au troisième trimestre. L’autre reste le désintérêt persistant des investisseurs pour l’or, qui a encore marqué ces derniers mois. Leur désertion se lit dans le nouvel assèchement des stocks des fonds ETP adossés au métal physique. Les sorties nettes ont totalisé 119 tonnes entre juin et septembre, après avoir dépassé 400 tonnes au trimestre précédent. Au total, en neuf mois, les fonds ont maigri de quelque 700 tonnes. Le destockage de ces produits indiciels cotés a entraîné un plongeon de 56 % de la demande d’or investissement sur le trimestre.

    Les lingots n’ont plus la cote

    En hausse de 6 %, la demande mondiale pour les lingots et les pièces est loin d’avoir pu compenser. Cette dernière reste vigoureuse grâce à l’appétit sans faille de l’Asie et du Moyen-Orient. Pièces et lingots n’ont en revanche plus la cote dans la plupart des pays d’Europe, sauf en Allemagne.

    « L’or poursuit sa route vers l’est », note le Conseil mondial de l’or. La demande des marchés orientaux pèse désormais cinq fois plus que celle des marchés occidentaux. Les particuliers dans ces régions traditionnellement consommatrices d’or se sont rués sur le métal après la chute des cours. La Chine émerge comme le nouveau pays fort de l’or, devant l’Inde. Ses achats de bijoux ont bondi de 29 % au troisième trimestre et atteint 164 tonnes : cela représente près d’un tiers de la demande mondiale de joaillerie. La consommation a aussi été forte au Vietnam, en Thaïlande, en Indonésie et au Moyen-Orient, note le Conseil.

    Il y a une exception à l’ouest où le marché américain de la joaillerie renaît cette année, après huit ans de baisse. Le Conseil mondial de l’or confirme ainsi une récente enquête de Thomson Reuters GFMS, une société de conseil britannique spécialisée dans les métaux précieux, qui a révélé que la baisse des prix de l’or a mis un terme à l’utilisation de matériaux de substitution dans la bijouterie, notamment outre-Atlantique où la tendance avait cours depuis plus de dix ans. En conséquence, les consommateurs sont aujourd’hui attirés par des produits de hauts carats.

  2. Oui très instructif, peut on faire un link entre les courbes de l’or et le petrole ?

    Je cherche une lecture qui fait etat de tout ce genre de correlations ?

  3. idem ca me rappelle le post que tu avais fait sur l’indice de transport de marchnadises aux USA par le train, ca m’avait bien surpris et tout comme l’or je n’y avait pas pensé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.