Danger Bourse : La crise de la dette revient au galop

La bourse repart pour un tour. Cette fois on décide de voir le verre à moitié plein. On constate que l’inflation est en pic, confiance dans la FED que la stagflation et donc le soft landing sera plus le scénario que le hard landing de la récession qui fait mal. Et puis la Chine rouvre. Alors d’un côté cela va permettre de détendre les chaînes logistiques et donc les pénuries et donc l’inflation mais d’un autre, il y aura un effet soulagement sur la consommation Chinoise de redémarrage qui risque de mettre de nouvelles pressions sur l’inflation. Et toujours la guerre. Donc faut s’attendre à ce que le marché joue encore au retournage de veste.

L’un dans l’autre on comprend bien qu’on peut tout dire et son contraire.

On peut décider de voir le bon côté es choses vers une amélioration de la situation ou le mauvais côté des choses en se disant que l’inflation même si en pic restera élevée, que la consommation chinoise même suite à son rebond post réouverture, restera la plus basse jamais enregistrée et impactera l’économie mondiale, que la guerre continuera et que les pressions inflationnistes sur l’alimentaire promettent quelques débordements sociaux.

La crise de la dette revient

Enfin les dettes. Certains pays font défaut à cause de la remontée des taux mais surtout car l’essentiel de leur dette est en dollars et que celui-ci monte alors qu’elles sont importatrices de matières premières en plus et la crise alimentaire se rajoute par dessus pour rappeler les printemps arabes d’il y’a 10 ans et soulèvements sociaux.

Il n’en fallait pas plus pour que la majorité des experts du krach boursier et de la crise financière et économique perpétuelle sortent du bois pour nous annoncer une crise de la dette.

Premièrement, il faut considérer que les niveaux de dettes en occident, c’est à dire les pays systémiques pour une crise sont sous contrôle avec des taux qui sont en hausse certes mais restent bas, plus bas que l’inflation. On est en taux réel négatifs, ce qui fait que même si la dette st en augmentation, son coût reste gérable.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Deuxièmement il faut arrêter de mélanger les dettes à long terme qui sont toutes refinancées pour un moment grâce au covid. Mais oui si les taux remontent les gouvernements devront être moins interventionnistes, ce qui n’est pas plus mal. mais comme on parle déjà de pic d’inflation, cette hausse des taux se calme déjà.

Et donc on mélange avec les dettes à court terme.

Certains pays mal gérés, qui ne produisent rien, importent et ont une dette en dollars alors que leur monnaie fout le camps, pas de surprise, ces pays font et feront défaut. Mais on parle bien en valeur financière de niveaux qui n’impactent pas de manière systémique l’économie mondiale.

Alors oui le crédit est un vrai sujet, et des tensions apparaissent et continueront d’apparaître ces prochains mois, surtout si on va en récession forte et prolongée. Mais tout cela est aussi lié à l’économie. Et on comprend bien que les banques centrales n’ont pas intérêt à remonter les taux trop fort pour miner l’économie et donc les rentrées fiscales des gouvernements leur permettant de balancer leur coût de la dette qui reste toujours bas dans l’environnement actuel.

Donc on comprend que la bourse monte car elle joue que les banques centrales ne pourront pas resserrer autant qu’elles le veulent et peuvent.

Donc à ce stade le marché, joue justement que la marge de manoeuvre de hausse des taux est plus restreinte que ce que le marché pensait. On devrait avoir deux hausses de taux de la FED de 0,5% aux deux prochaines réunions et puis une pause. Et donc du coup comme on joue la hausse des taux de la BCE dorénavant dans un environnement ou la FED elle, jouera le mode pause, cela permet de détendre la hausse du dollar, l’euro remonte, ce qui permet de détendre l’impact de l’énergie importée qui fait pression sur le pouvoir d’achat et l’inflation.

Du coup ça permet de parler embargo sur le pétrole Russe mais l’Europe devrait encore une fois démontrer qu’on est d’accord de ne pas être d’accord au sein des membres et donc accoucher d’une souris.

Encore une fois, cela se joue surtout au niveau des monnaies. Et de la capacité des marchés à décider tour à tour de voir l’amélioration ou le fait que cela ne s’améliore pas assez vite. Et cette partition, on risque de la jouer encore un moment.

Article bourse à ne pas manquer

Ce que je regarde avec plus d’attention depuis quelques mois, c’est comment le private equity va faire pour résister à la vague qui forcément arrive. l’illiquidité est un risque mais ça permettra aussi de nettoyer le marché et de le consolider vers les entreprises qui peuvent mieux rentabiliser le capital. En attendant il y’a un risque sur les licornes alors que les particuliers n’ont jamais autant investi en private equity.

Private equity : Comment la bulle en bourse peut faire criser le non coté

Vidéo Bourse

Pourquoi la peur de la récession fait monter la bourse ?

Souhaitez-vous recevoir un email pour être averti dès la publication de mes nouvelles positions? Alors Cliquez-ici

Analyse CAC 40

Dans le sillage de wall street vendredi, eux qui seront fermés ce jour, le CAC 40 s’engage dans uen poursuite de son rebond. on arrive sur une première résistance avec les 6580 points, si cela passe, on peut pousser jusque 6630-6666 points mais à mon sens il ne faut pas s’emballer. Il faudra que le marché souffle, digère et construise et c’est là qu’on en saura plus sur la véritable force des acheteurs.

Il faudra pour garder la foi sur un potentiel retournement, conserver la zone des 6350-6450 à mon sens;, 100 points donc où les acheteurs devront construire un mur et tenir et là on commencera à parler congestion.

J’ai envie d’y croire pour le moment car je vois tout de même bcp de belels constructions. Et je suis plus partisan de la construction que j’apprécie qui permet de construire des tendances plus durables que lorsque le marché va trop vite trop fort.

Bien sûr, rien ne va dans le monde et le marché peut rapidement retourner la veste alors qu’on va continuer d’alterner entre verre moitié vide et verre moitié plein. Mais on a peut être une accalmie à jouer.

Car en juin, on commencera à réduire le bilan du côté de la FED, il faudra voir l’impact, je demande à voir mais surtout j’attends plus fragilement des annonces de profit warning des entreprises.

Donc on profite et on aura des réponses suivant comment on va construire.

Analyse cac 40
Analyse cac 40

Portefeuille Graphseo Bourse

Je surfe la vague sans jouer à la devinette de savoir si c’est une vague majeure ou intermédiaire. Bon si en fait, je joue qu’elle est intermédiaire et je reste en mode prendre ce qu’il y’a à prendre. j’ai donc sorti Kering en pv de 12% ce matin et une moitié de ce qu’il me restait d’aperam +10%. vendredi j’avais également allégé un peu.

Dans une précédente chronique j’avais dit que la suite allait certainement privilégier de beaux rebonds sur des plus petites capitalisations alors que l’appétit pour le risque revient et qu’une fois le rebond sur les grosses fait, on passe sur les petites. Cela semble se confirmer ce jour même si bien sûr on parle de rebonds essentiellement. Le chemin sera encore long.

Je continue de rester exposé pour voir jusqu’où la vague nous mène mais je recharge les liquidités en vue d’une consolidation que je pensera sera saine et permettra de construire peut être des lignes plus moyen terme. on aura l’occasion d’en parler quand on aura des billes. En attendant, on continue de surfer. Et on profite d’une journée sans US pour prendre du recul.

Toutes les positions sont partagées en temps réel au sein de l’Académie

Portefeuille Graphseo Bourse Trading dynamique
Portefeuille Graphseo Bourse Trading dynamique

amicalement

Julien

Note: Toutes les positions sont discutées et annoncées en temps réel sur L'Académie des Graphs. Le portefeuille est mis à jour une fois par jour. Les positions prises ou soldées en cours de journée post publication sont stipulées directement dans l'article du lendemain. Chaque fin de mois et chaque fin d'année, un article spécifique est publié pour faire le bilan de la performance du mois et de l'année. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (portfolio zonebourse) et ne sont pas une incitation à l'achat ni à la vente.

Performance 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

La performance moyenne annuelle est de +40% depuis 2008. Avec l'accroissement du capital, je prends moins de risques aujourd'hui et vise +20% par an selon les conditions de marché. Ce qui m'importe, c'est le gain en valeur que représente ces +20% et non le pourcentage de gain seul. On ne gère pas un portefeuille à 6 chiffres comme on en gère un à 7...

Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi. Mon but est de vous apprendre à pêcher votre propre poisson et non à vous le donner. Cela reflète uniquement mon avis/opinion qui ne saurait valoir recommandation.

Les frais sont de 0,10% par ordre soit 0,2% l'aller retour (TTF en sus lorsque applicable) qui sont prélevés à la clôture de la position afin que vous ayez la performance brute de chaque position. La performance globale, elle, est nette de frais. Les éventuels retraits sont annoncés, notamment quand vient le moment de payer les impôts sur bénéfices. La grande majorité des bénéfices sont réinvestis depuis 2008. Les retraits/virements ponctuels annoncés. La performance est donc en net.

Débuter, investir et gagner en bourse avec la stratégie du moindre risque

livre-2-recto

En une formation apprenez l'essentiel pour gagner en bourse en profitant de mes 16 années d'expérience. La stratégie du moindre risque permet d'avoir le bon timing pour acheter et vendre au bon moment sans se prendre la tête et donc en prenant moins de risques. J'ai mis tout ce que je sais dans cette formation. Une formation tout en un, pas à pas pour débuter, investir et gagner en bourse! Une formation en bourse qui les réunit toutes.

Débutez maintenant, apprenez comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 7 chiffres sans avoir 150 de QI et comment vous pouvez en faire de même grâce à la Stratégie du moindre risque. Cliquez-ici pour découvrir comment la Stratégie du moindre risque peut révolutionner votre façon d'investir en bourse.

Découvrez la Stratégie du moindre risque maintenant
Merci de faire tourner et partager cet article
Image par défaut
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Un commentaire

  1. Salut Julien, salut les graphs,

    mince tu y crois mais pour autant tu sors déjà Kering, on comprend pourquoi remarque à la lecture de l’article.
    Je souhaitais attendre un peu, pensant que le rebond serait plus vif que ça.
    Je vais voir le comportement jusque fin de journée, et je prendrais la décision de rester ou de sortir à ce moment-là.

    Bons trades à tous.

    Gilbert

Laisser un commentaire