Krach boursier et Krach immobilier | La Face cachée dont personne ne parle

Le vieillissement de la population est un fait. La démographie des pays occidentaux va commencer à leur desservir pour leur croissance. C’est le cas déjà au Japon, ce sera le cas bientôt en Europe et ensuite aux US. Seule l’immigration peut faire reculer l’échéance. Mais même la Chine y aura droit.

Comment alors dans ces conditions penser que la bourse et l’immobilier pourront éviter le Krach, au mieux la baisse des prix à cause de la baisse de la demande. Comment penser que ce qui a fait la force d’un marché boursier qui monte de 9% par an ces cent dernières années, ne sera pas cette fois une faiblesse pour les cent prochaines ?

Krach boursier et immobilier : une évidence démographique ?

Bien sûr c’est une vue long terme. A plus court terme, la classe moyenne dans le monde continue de grandir. Même si ce sont les pays émergents, l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine qui seront les plus grands participants. L’Europe elle, devra choisir entre une politique d’immigration où l’impact démographique à venir sur sa productivité. La question d’immigration sera centrale niveau politique et stratégique.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Jusqu’à 2023, le monde de demain sera peu ou prou comme le monde d’avant.

Toujours plus de consommateurs au sens mondial, toujours plus de besoins énergétiques et de consommation à l’occidentale.

Si bien que si les besoins en énergies fossiles vont rapidement décroitre en Europe, les pays émergents vont en avoir un besoin plus grand malgré leurs investissements dans l’énergie verte. Si bien qu’ils vont compenser la baisse de la demande des pays occidentaux encore pendant 10 ans.

C’est la course aux ressources minières stratégiques.

Et le comble est que pour arriver à une transition énergétique sensée sauver le monde de la Chaleur, l’Europe aura besoin de moins de charbon, pétrole et gaz mais devra aller jusqu’à miner ses propres sols et donc les polluer pour cette transition. Nous ne sommes pas à une hypocrisie près.

Mais revenons au sujet. Le krach immobilier – le krach boursier.

Au-delà des valorisations, des fondamentaux et des tendances. La bourse et l’immobilier fonctionnent selon l’offre et la demande.

Vous avez beau avoir une société qui cote peu cher et a des perspectives fabuleuses. Si personne n’a 5e à investir, le prix ne montera pas. on a besoin d’une demande pour que les prix évoluent dans le sens des fondamentaux.

Mais en Europe la population est de plus en plus vieillissante. Les taux sont montés. Tout le monde parle du krach immobilier.

Mais comme j’ai pu déjà en discuter, cela bloque certes les transactions mais ne pousse pas non plus à un krach immobilier. Car les gens ne prennent tout simplement pas de crédits sauf ceux qui le doivent. Soit les primo accédants qui doivent bien se loger. Soit une minorité.

Sinon, le reste a profité du covid bien souvent pour faire ses transactions à taux bas et maintenant même si le bien est étriqué, ne vont pas vouloir changer pour quelque chose de pas bcp moins cher de toute façon et avec un crédit qui a doublé. Donc on accepte de vivre à l’étriqué en attendant.

Il faudra un peu des deux. Que les prix baissent et que les taux baissent pour retrouver des transactions et dynamiser le secteur.

Donc blocage du marché certes, mais pas d’effondrement. Car même si les taux sont montés, au final la majeure partie de la population a soit son bien de déjà payé soit un prêt à taux bas covid déjà négocié et acté.

Il faudrait un gros ralentissement économique pour mettre les gens au chômage et pousser les prix un peu plus bes en forçant des ventes. Mais là encore ce serait pas majeur pour un krach mais plus pour une baisse lente. Une sorte de normalisation.

D’un autre côté les taux vont rebaisser.

Pas au niveau covid mais rebaisser. Les salaires ont augmenté, ces hausses vont s’arrêter mais ont permis quand même avec la hausse des prix immobiliers depuis le covid de donner du pouvoir d’achat supplémentaire quoiqu’on en dise. Il y’a eu un effet création de richesse non encore gommé pendant le covid.

Mais ce qui m’intéresse le plus dans ce côté: Mon dieu la démographie va forcément faire baisser les prix immobiliers et boursiers. C’est qu’on ne parle pas de cette énorme manne financière qui va se déverser.

On oublie les héritages

Alors oui, que vont faire les Milléniaux de l’héritage de leurs parents qui sera grandement fait d’une résidence principale et d’assurance vie fonds euros. Mais aux US de fonds de pension investis sur des actions…

Ci-dessous les stats américaines de ce que les enfants vont recevoir de leurs parents en moyenne selon leur Age. Car n’oublions pas que beaucoup de cet argent va venir dans les mains d’enfants qui ont déjà 50-60 ans et n’en ont plus besoin. Ils pourraient le donner à leurs enfants qui débutent leur vie pro. D’autant que le gros de l’héritage va aller a des gens qui sont déjà à l’abri financièrement…Ce qui me aiguiser l’appétit de politiques voulant faire du social pour chasser des voix.

Est-ce qu’ils vont vendre sans réfléchir.

Est-ce qu’ils vont préférer garder la maison familiale et vendre leur bien acheté trop cher en périphérie. Est-ce qu’ils vont solder l’assurance vie pour aller chercher plus de risques sur les actions ou moins sur les obligations. Est-ce qu’ils vont juste faire des travaux ? Est-ce qu’ils ne vont rien faire ? Et laisser dormir l’argent.

Certes l’état va prendre sa large part du gâteau.

Mais on aurait tort de négliger que ces dix prochaines années une petite partie de la population déjà aisée 10%, va recevoir des milliards en héritage. Se posera alors la question des impacts que cela peut avoir en terme de demande et d’offre sur le marché immobilier et boursier.

Perso, si je pense qu’il n’y a pas grand chose à attendre sur le marché immobilier qui va se normaliser; Je pense que le marché boursier peut récupérer des flux permettant de revaloriser l’Europe qui reste peu chère. On en reparlera dans un prochain article.

Tout cela pour dire qu’on ne peut vraiment avoir de certitudes en disant que la baisse de la population va nécessairement faire chavirer l’économie avec un krach boursier et immobilier.

Cette question de l’héritage est centrale et peu abordée je trouve. même si on parle d’un impact sur une frange seulement de la population et certainement d’un Etat qui en profitera pour en faire une cause politique pour se faire élire socialement.

Passionnant je trouve; n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et comment vous voyez cela impacter le marché ces prochaines années.

Portefeuille Graphseo Bourse

Un peu trop de choses dans ma gamelle en ce moment. je reprends quelques lignes mais sans certitudes. Je concentre un peu mon portefeuille pour faciliter mon suivi sur des titres où les invalidations sont proches et donc n’engageant pas un risque énorme. J’ai notamment alourdi Adyen.

Je vais tenter d’aller chercher un peu de perf d’ici la fin de l’année sans me mettre à risque. Cela me permettra de mettre les choses à plat pour préparer ma stratégie 2024 que je partagerai avec vous.

amicalement

Julien

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *